Livre / Apocalypse Show, quand l’Amérique s’effondre : critique

Publié par Jacques Demange le 7 septembre 2021

Résumé : Zombies, extraterrestres, holocauste nucléaire, robots androïdes, disparitions mystérieuses et virus exterminateurs sont révélateurs de la grande peur des États-Unis : la chute de la nation. En banalisant les images de la catastrophe, les séries post-apocalyptiques habituent les gens au spectacle du « pire », sans pour autant les confronter aux menaces réelles que connaît la Terre aujourd’hui. Car comme le démontre Apocalypse Show, quand l’Amérique s’effondre, les États-Unis préfèrent imaginer la fin du monde plutôt qu’envisager la fin du capitalisme.

♥♥♥♥♥

 

Apocalypse Show - livre

Apocalypse Show, quand l’Amérique s’effondre – livre

Si la fin du monde au cinéma a déjà été brillamment analysée dans différents ouvrages, tant sur son plan conceptuel (L’Apocalypse-cinéma de Peter Szendy) que sur son versant esthétique et thématique (L’imaginaire de l’apocalypse au cinéma, sous la direction de Sébastien Fevry, Arnaud Join-Lambert, et Serge Goriely), ses mises en scène télévisuelles ont souvent été reléguées dans le hors-champ de la réflexion cinéphile. La faute à la faible qualité de ces images ou de ces récits ? La récente réhabilitation théorique des séries permet de battre en brèche ces idées reçues et incite à reconsidérer leur contenu et leur traitement selon un renouvellement des perspectives traditionnelles. C’est justement sur ce point que l’essai d’Anne Lise Melquiond, enseignante en histoire et géographie, convainc le lecteur. Loin de se limiter au référencement stérile, l’auteure prend soin d’interroger directement le rapport entretenu par les normes du médium télévisuel et la représentation de la fin du monde. Concentrant son corpus d’exemples sur la cinématographie américaine post-11 septembre, l’ouvrage analyse brillamment les particularités spatiales et temporelles de ces mises en scène apocalyptiques. The Walking Dead ou Battlestar Galactica, The Leftlovers ou Révolution, The Last Ship ou Designated Survivor révèlent la profusion des genres, registres et démarches narratives dont profite la fin du monde sur les petits écrans.

 

Sans jamais se laisser emporter par la multiplicité de ses exemples, Melquiond se focalise sur chacun d’entre eux à travers des analyses précises engageant différentes approches analytiques (civilisationnelle, esthétique, thématique…). Soutenu par de nombreuses références philosophiques (de Aristote à Walter Benjamin, de Giorgio Agamben à Jean-Luc Nancy), le propos impressionne par sa valeur scientifique non exempte d’un authentique souci de clarté.

 

Aux problématiques générales qu’impose son sujet d’étude, l’auteure interroge les déterminismes existentiels qui soutiennent la force dramaturgique des séries télévisées. Reconsidérant le passage entre la vie et la mort, l’apocalypse sur petit écran invite le spectateur à approfondir son rapport à la société selon une morale ambigüe, oscillant entre la prise et la préservation de la conscience face à l’horreur bien réelle de la catastrophe présente.

 

Méritant par son exigence, ce travail de synthèse incite tout à la fois à réévaluer la valeur historique incarnée par les séries et à comprendre l’importance du geste analytique qui cherche à les approcher.

 

 

 

  • APOCALYPSE SHOW, QUAND L’AMÉRIQUE S’EFFONDRE
  • Autrice : Anne-Lise Melquiond
  • Éditions : Playlist Society
  • Collection : Essai/Série
  • Date de parution : 7 septembre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 160 pages
  • Tarifs : 14 € (print) – 7 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Heat 2 : une date de sortie enfin annoncée pour le roman de Michael Mann

Annoncé en 2016, Heat 2 sera publié en août 2022 aux États-Unis et reviendra sur les origines des protagonistes puis… Lire la suite >>

Gaspard Ulliel nous a quittés à l’âge de 37 ans

L’acteur Gaspard Ulliel est décédé tragiquement ce 19 janvier 2022 des suites d’un accident de ski en Savoie. Ses débuts… Lire la suite >>

A Man Called Ove : Tom Hanks sous la direction de Marc Forster

Marc Forster réalisera l’adaptation américaine de A Man Called Ove avec Tom Hanks dans le rôle principal pour un début… Lire la suite >>

Weird – The Al Yankovic Story : Daniel Radcliffe dans la peau du musicien humoriste

Daniel Radcliffe va jouer le rôle de Weird Al dans un biopic commandé par les sociétés de production Funny or… Lire la suite >>

Moon Knight : Oscar Isaac se dévoile en super-héros Marvel

Disney lance les festivités du Marvel Cinematic Universe pour l’année 2022 avec le premier trailer de sa nouvelle série Moon… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 310 286 5 6 444 355
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 261 930 1 261 930
3 SCREAM 212 555 1 212 555
4 TOUS EN SCENE 2 145 018 4 2 147 464
5 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 131 293 3 670 114
6 OUISTREHAM 126 975 1 126 975
7 EN ATTENDANT BOJANGLES 125 509 2 353 985
8 LICORICE PIZZA 75 170 2 192 041
9 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 71 194 8 2 601 773
10 MATRIX RESURRECTIONS 61 990 4 919 226

Source: CBO Box office

Nos Podcasts