Résumé : En 1916, le film Forfaiture de Cecil B. DeMille, est projeté pour la première fois sur les écrans français. Ce drame mondain, situé dans l’Amérique contemporaine, met en scène un riche Japonais marquant au fer rouge une jeune femme qui se refuse à lui. L’œuvre suscite immédiatement un énorme engouement de la part du public comme de la critique. Le film est progressivement mis à l’écart, pour finalement tomber dans un relatif oubli. Partant de cet étonnant constat, Laurent Véray se livre dans cet ouvrage à une interprétation de l’extraordinaire réception de Forfaiture en France. Il s’appuie sur l’analyse du film, du discours critique et des multiples œuvres qu’il a inspirées, afin de comprendre comment ce film a conditionné, à sa façon, l’avenir du cinéma français.

♥♥♥♥♥

 

Forfaiture de Cecil B. DeMille – livre

Ce brillant petit essai signé par Laurent Véray, historien du cinéma et professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle, se propose de revenir en détail sur l’un des plus gros succès du cinéma muet. Réalisé en 1915 et sorti en France en 1916, Forfaiture (The Cheat en version originale), remporta les suffrages du public et de la critique de l’époque pour apparaître comme l’une des productions emblématique de ce nouvel art dont deux ans plus tôt David W. Griffith et son Naissance d’une nation initia l’institutionnalisation dramaturgique et esthétique. Si le film réalisé par Cecil B. DeMille doit beaucoup à la matrice griffithienne, Véray recontextualise finement son propos et ses images afin d’en valoriser les singularités propres. D’abord celles relatives à ses interprètes. L’acteur japonais Sessue Hayakawa se voit ainsi consacré nouvelle vedette du grand écran. Si son personnage de gentleman sadique et ses traits asiatiques valorisent l’originalité de sa persona, c’est bien son jeu qui marque sa renommée. Privilégiant le minimalisme sur l’emphase, la discrétion sur l’expressivité démonstrative, l’interprétation d’Hayakawa relève d’une modernité qui influencera des générations d’actrices et d’acteurs du cinéma parlant. Ce caractère moderne, Véray le rapporte à un contexte de production qui, des atrocités de la Grande Guerre à la personnalité artistique unique du réalisateur, lui permet de revenir de façon développée sur une période qui intronisa le cinéma comme art le plus populaire de son temps. L’auteur remarque ainsi comment la caractérisation des personnages et les grandes thématiques du film apparaissent comme les symptômes d’une culture historique à la fois gagnée par l’attraction de l’exotisme et par la terreur d’une guerre à l’impact iconographique certain.

 

Ces deux aspects explicitent sans nul doute le succès populaire de Forfaiture, mais l’attachement des critiques pour le film relève aussi de certaines tendances esthétiques dont l’ouvrage s’emploie à décrypter les valeurs. Échelle de plans et montage, lumière et couleurs, sont ainsi finement analysés par le recours à des exemples précis qui permettent de dépasser le seul cas du film de DeMille pour envisager tout un pan de la production cinématographique de la moitié des années 1910. La question de la colorisation des images ou celle du rythme donnent ainsi lieu à de fructueuses réflexions sur les origines et les développements des images en mouvement.

 

Assorti de belles illustrations et parfaitement référencé par la consultation de nombreuses archives, cet ouvrage se présente comme une excellente dissection du style de Cecil B. DeMille et d’une période, historique, sociale, politique et cinématographique, dont l’étude se révèle décidément forte instructive.

 

 

 

  • FORFAITURE DE CECIL B. DEMILLE. ESSAI D’HISTOIRE CULTURELLE DU CINÉMA
  • Auteur : Laurent Véray
  • Éditions : Presses universitaires de Lyon
  • Collection : Le vif du sujet
  • Date de parution : 30 septembre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 228 pages
  • Tarifs : 16 €

Commentaires

A la Une

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts