Résumé : En 1916, le film Forfaiture de Cecil B. DeMille, est projeté pour la première fois sur les écrans français. Ce drame mondain, situé dans l’Amérique contemporaine, met en scène un riche Japonais marquant au fer rouge une jeune femme qui se refuse à lui. L’œuvre suscite immédiatement un énorme engouement de la part du public comme de la critique. Le film est progressivement mis à l’écart, pour finalement tomber dans un relatif oubli. Partant de cet étonnant constat, Laurent Véray se livre dans cet ouvrage à une interprétation de l’extraordinaire réception de Forfaiture en France. Il s’appuie sur l’analyse du film, du discours critique et des multiples œuvres qu’il a inspirées, afin de comprendre comment ce film a conditionné, à sa façon, l’avenir du cinéma français.

♥♥♥♥♥

 

Forfaiture de Cecil B. DeMille – livre

Ce brillant petit essai signé par Laurent Véray, historien du cinéma et professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle, se propose de revenir en détail sur l’un des plus gros succès du cinéma muet. Réalisé en 1915 et sorti en France en 1916, Forfaiture (The Cheat en version originale), remporta les suffrages du public et de la critique de l’époque pour apparaître comme l’une des productions emblématique de ce nouvel art dont deux ans plus tôt David W. Griffith et son Naissance d’une nation initia l’institutionnalisation dramaturgique et esthétique. Si le film réalisé par Cecil B. DeMille doit beaucoup à la matrice griffithienne, Véray recontextualise finement son propos et ses images afin d’en valoriser les singularités propres. D’abord celles relatives à ses interprètes. L’acteur japonais Sessue Hayakawa se voit ainsi consacré nouvelle vedette du grand écran. Si son personnage de gentleman sadique et ses traits asiatiques valorisent l’originalité de sa persona, c’est bien son jeu qui marque sa renommée. Privilégiant le minimalisme sur l’emphase, la discrétion sur l’expressivité démonstrative, l’interprétation d’Hayakawa relève d’une modernité qui influencera des générations d’actrices et d’acteurs du cinéma parlant. Ce caractère moderne, Véray le rapporte à un contexte de production qui, des atrocités de la Grande Guerre à la personnalité artistique unique du réalisateur, lui permet de revenir de façon développée sur une période qui intronisa le cinéma comme art le plus populaire de son temps. L’auteur remarque ainsi comment la caractérisation des personnages et les grandes thématiques du film apparaissent comme les symptômes d’une culture historique à la fois gagnée par l’attraction de l’exotisme et par la terreur d’une guerre à l’impact iconographique certain.

 

Ces deux aspects explicitent sans nul doute le succès populaire de Forfaiture, mais l’attachement des critiques pour le film relève aussi de certaines tendances esthétiques dont l’ouvrage s’emploie à décrypter les valeurs. Échelle de plans et montage, lumière et couleurs, sont ainsi finement analysés par le recours à des exemples précis qui permettent de dépasser le seul cas du film de DeMille pour envisager tout un pan de la production cinématographique de la moitié des années 1910. La question de la colorisation des images ou celle du rythme donnent ainsi lieu à de fructueuses réflexions sur les origines et les développements des images en mouvement.

 

Assorti de belles illustrations et parfaitement référencé par la consultation de nombreuses archives, cet ouvrage se présente comme une excellente dissection du style de Cecil B. DeMille et d’une période, historique, sociale, politique et cinématographique, dont l’étude se révèle décidément forte instructive.

 

 

 

  • FORFAITURE DE CECIL B. DEMILLE. ESSAI D’HISTOIRE CULTURELLE DU CINÉMA
  • Auteur : Laurent Véray
  • Éditions : Presses universitaires de Lyon
  • Collection : Le vif du sujet
  • Date de parution : 30 septembre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 228 pages
  • Tarifs : 16 €

Commentaires

A la Une

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Les 4 Fantastiques : le casting dévoilé et une date de sortie annoncée

Pedro Pascal, Vanessa Kirby, Joseph Quinn et Ebon Moss-Bachrach composeront la nouvelle équipe de super-héros de ce nouvel opus des 4 Fantastiques dans le MCU. 

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts