Livre / Stella Adler. L’art du jeu d’acteur : critique

Publié par Jacques Demange le 23 janvier 2022

Résumé : Ce livre nous ouvre les portes de l’école de Stella Adler, l’une des professeures d’art dramatique les plus influentes du XXe siècle. Disciple de Constantin Stanislavski et membre fondatrice du célèbre Group Theatre, elle a formé des géants du cinéma, parmi lesquels Robert De Niro, Harvey Keitel, Nick Nolte, Warren Beatty… En 22 leçons, elle nous livre tous les secrets de sa technique et de son art.

♥♥♥♥♥

 

Stella Adler - Lart du jeu dacteur - livre Capricci

Stella Adler. L’art du jeu d’acteur – livre Capricci

Si le « style Actors Studio » est généralement rattaché à la figure de Lee Strasberg, célèbre pédagogue dont la Méthode continue d’influencer les actrices et les acteurs du monde entier, le nom de Stella Adler bénéficie outre-Manche d’un prestige tout aussi considérable. La mentor de Marlon Brando et de Robert De Niro se présente en effet aux côtés de Strasberg et de Sanford Meisner comme l’une des héritières les plus légitimes et emblématiques de l’enseignement révolutionnaire de Constantin Stanislavski aux États-Unis. Son manque de notoriété en France s’explique sans doute par l’absence de traduction de son ouvrage-phare, The Art of Acting, paru en 2000, compilation de notes rédigées par le critique Howard Kissel qui assista en tant qu’observateur à ses cours. Grâce soit donc rendue à la maison Capricci et aux traducteurs Olivia Allègre et Frédéric-Guillaume Goetz, d’avoir comblé ce manque en proposant une retranscription complète et fidèle du texte original (la courte préface de Brando comprise). À l’instar du Travail à l’Actors Studio, ouvrage fondateur de Lee Strasberg coordonné par Robert H. Hethmon (et qui avait bénéficié d’une traduction en langue française dès 1965), le présent écrit se base sur des enregistrements de Adler. Cette méthode présente le principal intérêt de vivifier l’écriture et la lecture en dépassant l’approche formatée du traditionnel manuel de jeu. C’est la voix d’Adler qui résonne à travers les pages, s’appuyant sur des exemples précis pour décrire les tenants et aboutissants de sa pédagogie ainsi que sa vision idéale de l’interprétation dramatique.

 

Car chez Adler, la pratique se fonde sur une théorie qui la voit défendre avec ardeur la noblesse de l’acteur dont les attitudes dépassent le seul cadre de la scène pour renvoyer à une fonction sociale, sinon existentielle. La fin de la pièce et la tombée des rideaux n’interrompent nullement le travail actoral qui doit se poursuivre dans la vie réelle. Ses élèves sont ainsi invités à scruter, étudier et analyser le monde qui les entoure et à en tirer le maximum d’observations qui pourront ensuite se mettre au service de leur personnage.

 

Là où Strasberg soutenait la valeur introspective du jeu, poussant l’acteur à entamer une exploration intérieure qui lui permettra de comprendre les liens souterrains qui l’unissent à son rôle, Adler prône une démarche plus consciente. En tant que créateur, l’acteur ne doit rien laisser au hasard ou se reposer sur des fondements psychanalytiques qui risqueraient de lui faire oublier la vérité du texte et de tromper l’esprit du dramaturge.

 

Tous les éléments extérieurs, aussi factuels soient-ils, doivent ainsi trouver leur place dans la composition du personnage. Accessoires et costumes influent directement sur la posture de l’acteur qui, du Roi au moine, doit parvenir à capturer la vérité de son rôle. Là où Strasberg faisait du ressenti le point d’origine du travail, Adler le considère comme son aboutissement. Cette modification confère à son enseignement un aspect plus rigoureux qui explique sans doute que son approche ait conservé sa force originelle là où celle de Strasberg, marquée par certains parti-pris discutables, connut avec les décennies de nombreux abâtardissements.

 

L’art du jeu d’acteur est un incontournable pour tous les comédiens mais aussi pour les cinéphiles soucieux de mieux comprendre les singularités stylistiques de certains des plus grands interprètes du XXe siècle. Reste à poursuivre ce travail avec la traduction de l’ouvrage de Sanford Meisner, On acting, qui mériterait une pareille réhabilitation en France.

 

 

 

  • STELLA ADLER – L’ART DU JEU DE L’ACTEUR
  • Auteurs : Stella Adler et Howard Kissel
  • Traduction : Olivia Allègre et Frédéric-Guillaume Goetz
  • Éditions : Capricci
  • Date de parution : 20 janvier 2022
  • Langues : Français et anglais (sous le titre The Art of Acting aux éditions Applause Theatre Book Publishers, paru en 2000)
  • Format : 296 pages
  • Tarifs : 22 € (print) – 11,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 1 310 277 3 3 433 739
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 633 463 2 1 566 193
3 BLUE & COMPAGNIE 284 442 2 737 655
4 LE DEUXIEME ACTE 242 657 1 242 657
5 BACK TO BLACK 115 316 4 960 934
6 THE FALL GUY 98 633 3 544 960
7 FRERES 81 369 4 584 559
8 LES INTRUS 80 889 1 80 889
9 LE TABLEAU VOLE 65 547 3 270 286
10 N'AVOUE JAMAIS 48 191 4 513 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts