Les Vedettes de Jonathan Barré : critique

Publié par CineChronicle le 9 février 2022

Synopsis : Daniel et Stéphane travaillent comme vendeurs dans un magasin d’électroménager. Même s’ils ne s’entendent pas du tout, ils décident de faire équipe pour participer à des jeux télévisés, pensant qu’ils pourront ainsi rembourser leurs dettes. Ils ignorent cependant que la célébrité va très vite leur monter à la tête.

♥♥♥♥

 

Les vedettes - affiche

Les vedettes – affiche

Après un premier long-métrage ambitieux qui a vu se côtoyer la crème du cinéma et de l’Internet français sur fond de Seconde Guerre mondiale, le duo du Palmashow revient avec Les Vedettes. Un nouveau film plus personnel, avec en toile de fond l’univers de la télévision, sur lequel le duo a fait ses meilleurs sketchs. De retour avec Jonathan Barré, leur réalisateur habituel, après leur passage chez Quentin Dupieux avec Mandibules, Grégoire Ludig et David Marsais jouent deux vendeurs fauchés dans un pseudo Darty de zone commerciale. Pour rembourser leurs dettes, ils vont tenter de remporter le gros lot dans les derniers jeux télés à la mode. Alors que La Folle Histoire de Max et Léon imposait un contexte plus aventurier, le nouveau film du Palmashow revient à un univers plus familier. Entre les plateaux télés et la banlieue dans laquelle résident les deux personnages principaux, Les Vedettes plante un décor qui parlera à tout le monde. Les différentes scènes de zapping leur donnent l’occasion de livrer quelques petites parodies dont ils ont le secret. Entre l’animateur à la Nagui, qui a trop d’émissions pour toutes se les rappeler, et le producteur qui cherche à caster des gens « spéciaux » pour faire de l’audience sur un public moqueur, le portrait télévisuel brossé n’est pas flatteur, mais évocateur. Les deux protagonistes, Daniel et Stéphane, sont également des profils que chaque spectateur a déjà rencontré une fois dans sa vie : l’un d’eux est l’employé modèle, obsédé du contrôle, à la poursuite d’une promotion qu’il est trop naïf pour en déceler le caractère inaccessible, quand l’autre est un fainéant de service, qui se bat contre son propre manque de confiance en soi pour pouvoir enfin réaliser son rêve de devenir un chanteur reconnu.

 

Les Vedettes

Les Vedettes

 

Ainsi, il y a dans Les Vedettes bien plus que les clins d’œil à l’univers télévisuel, y compris les allusions aux propres sketchs du Palmashow, brèves mais à la portée des fans de la première heure. Par ses deux héros antagonistes, le film aborde frontalement la notion du besoin de reconnaissance, de confiance en soi, décuplé à une époque où les médias de masse veulent vendre des modèles de réussite plus artificiels qu’ils n’ont l’air. La quête effrénée du fameux quart d’heure de gloire est au cœur du récit, peut-être presque trop au moment où les réseaux sociaux prennent de plus en plus le dessus sur la télévision traditionnelle. En parallèle, les difficultés que rencontrent les personnages pour boucler leurs fins de mois font écho à des problématiques très actuelles.

 

Dans une dynamique qui n’est pas sans rappeler le tandem Gérard Depardieu-Pierre Richard, Daniel et Stéphane se révèlent attachants par leur absence totale de recul sur ce qu’ils font, ce qu’ils sont et comment leurs personnalités sont exploitées par le système médiatique. Au final, on rit plus de ce que la société cherche à faire d’eux, plus que d’eux-mêmes.Assistés par un casting renouvelé, avec beaucoup de visages rarement vus au cinéma (Alexandra Gentil, Gaëlle Lebert, Alice Vial), ainsi que quelques complices issus de leurs sketchs sur Internet (Julien Pestel, Maxime Musqua, Adrien Ménielle), le duo du Palmashow porte un récit particulièrement drôle et touchant. 

 

Marqué au fer rouge de l’humour qui a fait les belles heures de leurs Very Bad Blagues, Les Vedettes brille à plusieurs reprises par sa mise en scène inspirée, confirmant les espoirs qui peuvent être placés en Jonathan Barré, qui s’apprête à réaliser un film de son côté, pendant que Grégoire Ludig et David Marsais peaufinent leur nouvelle fournée de sketchs prévues très bientôt sur TF1.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • LES VEDETTES
  • Sortie salles : 9 février 2022
  • Réalisation : Jonathan Barré
  • Avec : Grégoire Ludig, David Marsais, Damien Gillard, Julien Pestel, Alexandra Gentil, Sam Karmann, David Salles, Maxime Musqua, Adrien Ménielle
  • Scénario : Jonathan Barré, Grégoire Ludig et David Marsais
  • Production : Sidonie Dumas et Alain Goldman
  • Photographie : Sébastien Cros
  • Montage : Delphine Guilbaud
  • Décors : Stéphane Cressend
  • Musique : Charles Ludig
  • Distribution : Gaumont
  • Durée : 1 h 42

 

Commentaires

A la Une

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Megalopolis : le second trailer promet une fable épique et décadente

Le nouveau long-métrage de Francis Ford Coppola, qui fera ses débuts en compétition ce jeudi au Festival de Cannes, se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 992 121 2 2 123 462
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 932 730 1 932 730
3 BLUE & COMPAGNIE 453 213 1 453 213
4 BACK TO BLACK 167 304 3 845 618
5 THE FALL GUY 134 327 2 446 327
6 FRERES 89 343 3 503 190
7 N'AVOUE JAMAIS 73 326 3 465 729
8 LE TABLEAU VOLE 68 011 2 204 739
9 LES CARTES DU MAL 67 644 2 135 288
10 CHALLENGERS 64 487 3 379 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts