Monica Vitti, la fin de l’aventure

Publié par Jacques Demange le 2 février 2022
Monica Vitti

Monica Vitti

Disparue ce 2 février 2022 à l’âge de 90 ans, l’actrice Monica Vitti laisse derrière elle une œuvre éclectique qui parvint à concilier rire et modernité.

 

 

 

Monica Vitti - LAvventura

Monica Vitti – L’Avventura

Muse de Michelangelo Antonioni, l’actrice italienne Monica Vitti a souvent été reléguée dans l’ombre de son pygmalion. À revoir sa filmographie, force est pourtant de constater que son œuvre ne peut être réduite à cette collaboration unique, aussi importante soit-elle.

 

Confondre l’actrice avec les héroïnes de L’Avventura (1960), La Nuit (1961), L’Eclipse (1962), et Le désert rouge (1964) fait surtout prendre le risque d’enfermer son jeu dans un registre quelque peu monolithique qui minimise l’étendue de son talent. Car la notoriété de Vitti doit autant à ses rôles mélodramatiques qu’à sa capacité à se fondre dans la tonalité légère de la comédie.

 

C’est ce versant que choisiront de mettre en valeur Mario Monicelli (La Fille au pistolet [1968]), Luciano Salce (Le Canard à l’orange [1975]), ou Alberto Sordi (Je sais que tu sais [1982]). Ettore Scola lui confie de son côté le rôle de l’amoureuse indécise de Drame de la jalousie (1970), beau film qui voyait Vitti hésiter entre le charme délicat de Marcello Mastroianni et celui, plus viril, de Giancarlo Gianni.

 

L'Eclipse

Monica Vitti et Alain Delon – L’Eclipse

L’actrice y apparaît aussi belle qu’aventureuse, sa discrétion naturelle répondant à une excentricité ouvertement artificielle, deux extrêmes stylistiques que s’emploieront à décliner la plupart de ses films à sketchs qui, de Haute Infidélité (1964) à Drôles de couples (1970), la voit adapter son jeu aux exigences du format court.   

 

Si le réalisateur hongrois Miklós Jancsó profite clairement de son statut d’égérie du cinéma moderne dans La pacifista (1970), c’est bien cette tonalité comique qui lui permettra de s’imposer à l’étranger. Joseph Losey la choisit ainsi pour interpréter le rôle de l’espionne Modesty Blaise (1966) aussi à l’aise pour les séquences d’action que pour le changement de look. Ce côté fantasque prendra une tournure résolument délirante avec son interprétation de l’épouse Foucaud dans Le Fantôme de la liberté (Luis Buñuel, 1974) qui jouait sciemment de l’apparence candide l’actrice pour mieux relativiser l’innocence de son personnage.

 

Vitti participa par ailleurs à la révolution du genre féminin sur le grand écran. La galerie de rôles de Moi, la femme (Dino Risi, 1971) lui permet d’exprimer les différentes facettes d’une féminité aussi éclectique qu’impétueuse. Deux ans plus tôt, La Femme écarlate (Jean Valère, 1969) annonçait déjà cette démarche, le personnage de Vitti prenant conscience de la nécessité de se libérer des chaînes de sa relation amoureuse pour affirmer son autonomie sentimentale. Ce sera justement cette indépendance d’esprit qui fera le prix de son rôle de souveraine dans Le Mystère d’Oberwald (1982), son ultime collaboration avec Antonioni, qui la voit exercer son droit d’aimer jusqu’à la mort.

 

Il convient enfin de noter que Vitti ne fut pas seulement une actrice géniale mais aussi une scénariste douée (Flirt [1983] de Roberto Russo) et la réalisatrice d’un film unique, Scandale secret (1983) qui lui permit de s’offrir son dernier rôle à l’écran.

Commentaires

A la Une

Kirstie Alley, la star de Cheers et d’Allô maman ici bébé, est décédée à 71 ans

Kirstie Alley, célèbre pour son rôle de Rebecca dans la série Cheers, mais aussi dans Allô maman ici bébé, avec… Lire la suite >>

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts