The Batman de Matt Reeves : critique

Publié par CineChronicle le 2 mars 2022

Synopsis : Dans sa deuxième année de lutte contre le crime, Batman explore la corruption qui sévit à Gotham City et comment elle pourrait être liée à sa propre famille, les Wayne. En parallèle, il enquête sur les meurtres d’un criminel qui pose des énigmes dans ses lieux de crimes, nommé Riddler.

♥♥♥♥

 

The Batman - affiche

The Batman – affiche

Parmi les films les plus attendus de 2022, The Batman faisait clairement partie des premiers noms. Même les tribulations hasardeuses de la Warner qui, à la poursuite du succès du Marvel Cinematic Universe, auront mené à l’échec de Justice League, n’auront su faire oublier le héros de la trilogie du Dark Knight de Christopher Nolan. Et il y avait de quoi placer de hautes attentes dans le film. À à la réalisation, nul autre que Matt Reeves, à l’origine de la brillante résurrection de La Planète des Singes, qui s’était payé le luxe de démarrer sa carrière avec rien de moins que Cloverfield. Comme dans ses précédentes œuvres, Reeves explore ici la bestialité de ses personnages : Ici, Batman n’a que deux ans d’activité. Il est encore marqué par le traumatisme de la mort de ses parents, que tout le monde connaît suffisamment pour que le film s’en économise la rediffusion. Il est en proie à une sévère dépression, qui est aussi celle qui envahit toute l’œuvre dès son magistral quart d’heure d’ouverture. Car la noirceur du héros va ici de pair avec son environnement. Quand Nolan montrait une ville rongée par le crime, mais peuplée de gens de bonne volonté, prêts à aller dans le sens de l’homme-chauve-souris, The Batman arrive dix ans après, dans des États-Unis où le traumatisme n’est plus une attaque de terroristes afghans mais une prise d’assaut de son Capitole par sa propre population. En résulte une figure de Batman toujours à deux doigts de sombrer dans le côté obscur, opposé à une population dans laquelle le mal peut se nicher absolument partout. Vient s’ajouter à cette vision profondément nihiliste une enquête centrée sur la profonde corruption qui régit toutes les institutions de la ville de Gotham, allant jusqu’à remettre en question la figure ô combien tutélaire de Thomas Wayne.

 

Zoe Kravitz et Robert pattinson -The Batman de Matt Reeves

Zoë Kravitz (Catwoman) et Robert Pattinson – The Batman de Matt Reeves

 

Car jamais Batman n’a été autant ancré dans sa définition initiale, à savoir celle du « meilleur détective au monde ». Pour ce faire, Reeves est allé puiser chez les meilleurs, depuis le film noir classique jusqu’au polar fincherien, tout en osant la violence graphique en mettant en scène un Riddler glaçant qui allie l’esthétique du tueur du Zodiaque au machiavélisme de Jigsaw. Il en résulte un Batman qui se mêle beaucoup plus des scènes de crimes, déchiffre les indices, et pas seulement dans le confort de sa Batcave aux côtés d’Alfred.

 

Matt Reeves ne se refuse pas non plus d’étincelantes scènes d’action, que ce soit l’incroyable course-poursuite avec la Batmobile présente dans la bande-annonce, ou bien des scènes de corps-à-corps que la caméra de Matt Reeves explore dans les moindres recoins. Toutes subliment une ville de Gotham entre rétro-futurisme et gothisme à la Burton, dans laquelle Batman s’affirme comme une sorte d’alter ego au Rorschach de Watchmen, commentant en voix-off ses mésaventures au sein d’une ville où, faute de justice, il cherche sa vengeance, jusqu’à en faire son nom quasi-unique dans tout le film.

 

Paul Dano - The Riddler - The Batman de Matt Reeves

Paul Dano (The Riddler) – The Batman de Matt Reeves

 

Cette noirceur désespérée qui transparaît dans tout le film doit beaucoup à son casting, impeccable à tous les niveaux. Outre le terrifiant Riddler de Paul Dano, Zoë Kravitz incarne une Catwoman qui parvient assez bien à casser avec l’image de faire-valoir dont le personnage pouvait pâtir auparavant, Colin Farrell donne à son Pingouin truand des accents DeNiro-esques, Andy Serkis convainc en Alfred, mais c’est bien Jeffrey Wright qui s’impose incontestablement comme le meilleur commissaire Gordon depuis Gary Oldman. Quant à Robert Pattinson dans le rôle-titre, s’il marque clairement moins les esprits en Bruce Wayne, son implication tantôt brutale tantôt élégante dans le costume de Batman rend évident son choix pour qui pouvait encore en douter.

 

Tout ce casting est mis en ténèbres par la photographie de Greig Fraser, que Reeves a rencontré sur ses Planète des Singes, et accompagné par l’incroyable bande originale de Michael Giacchino, qui signe des thèmes iconiques, pour un film appelé à le devenir tout autant.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • THE BATMAN
  • Sortie salles : 2 mars 2022
  • Réalisation : Matt Reeves
  • Avec : Robert Pattinson, Zoë Kravitz, Paul Dano, Colin Farrell, Jeffrey Wright, Andy Serkis, John Turturro, Peter Sarsgaard…
  • Scénario : Matt Reeves et Peter Craig
  • Production : Matt Reeves et Dylan Clark
  • Photographie : Greig Fraser
  • Costumes : David Crossman, Glyn Dillion et Jacqueline Durran
  • Musique : Michael Giacchino
  • Distribution : Warner Bros.
  • Durée : 2h55
  • Site officiel du film 

 

Commentaires

A la Une

Pacifiction : une bande annonce pour le thriller à Tahiti d’Albert Serra

Les films du losange a livré des images de Pacifiction – Tourment sur les îles, le nouveau film d’Albert Serra,… Lire la suite >>

Megalopolis : Le tournage du prochain Coppola commence cet automne

Francis Ford Coppola a terminé le casting de Megalopolis, son drame épique qu’il va tourner cet automne en Géorgie.  … Lire la suite >>

Dune – The Sisterhood : Emily Watson et Shirley Henderson au casting de la série d’HBO Max

Emily Watson et Shirley Henderson seront les têtes d’affiche de la série Dune : The Sisterhood, un préquel de Dune… Lire la suite >>

Diane Kruger en Marlène Dietrich dans la série de Fatih Akin

En 2017, Diane Kruger remportait le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans In the fade…. Lire la suite >>

Le Flic de Beverly Hills 4 : Kevin Bacon rejoint le casting du film Netflix

Le quatrième épisode de la fameuse saga policière prend forme doucement mais sûrement, avec l’arrivée de Kevin Bacon.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 229 620 2 564 979
2 SMILE 226 686 1 226 686
3 JUMEAUX MAIS PAS TROP ! 210 444 1 210 444
4 SANS FILTRE 179 786 1 179 786
5 UNE BELLE COURSE 117 217 2 297 251
6 THE WOMAN KING 100 875 1 100 875
7 LES ENFANTS DES AUTRES 97 702 2 240 104
8 DON'T WORRY DARLING 91 621 2 242 893
9 REVOIR PARIS 82 084 4 457 404
10 KOMPROMAT 81 146 4 549 675

Source: CBO Box office

Nos Podcasts