Résumé : Moitié manuel à l’usage des étudiants de cinéma, moitié hymne à de légendaires cinéastes et professionnels du cinéma, ce livre divertissant et drôle passionne tout en éduquant, mine de rien, à la fois les connaisseurs et les amoureux du cinéma.

♥♥♥♥♥

 

Il y a bien longtemps dans une salle de montage lointaine tres lointaine

Il y a bien longtemps dans une salle de montage lointaine, très lointaine

Les mémoires de Paul Hirsch, monteur pour Brian De Palma, George Lucas, John Hughes, Taylor Hackford, Ron Underwood, Joel Schumacher, ou encore Brad Bird, se présentent comme un document passionnant et essentiel pour qui souhaite comprendre les spécificités et évolutions de ce secteur essentiel de la création cinématographique. En consacrant chaque chapitre à un film en particulier, Hirsch valorise à la fois l’importance du contexte de production dans la préparation de son travail ainsi que les développements techniques dont profita sa profession du début des années 1970 jusqu’aux années 2010. Quarante années d’activité durant lesquelles Hirsch s’employa à échafauder la narration audio-visuelles de certains des plus grandes productions du cinéma américain. Si Carrie (1974) et Phantom of the Paradise (1976) lui permettent d’expérimenter la technique du split-screen chère à Brian De Palma, le premier Star Wars (1977) lui permet d’envisager l’avenir à la lumière d’un nouveau type d’effet spécial initié par le visionnaire George Lucas. Cette (r)évolution technologique permet à Hirsch de s’attarder sur les multiples singularités du montage, revenant avec force de détails sur les qualités de telle table ou de tel type de montage et de matériau (pellicule, vidéo, puis numérique). Sur ce point, le monteur se révèle un fin pédagogue. Employant diverses analogies, Hirsch fait comprendre au profane les difficultés et possibilités de ses outils, ne se contentant jamais de contourner le versant méthodologique de son métier mais prenant toujours soin de bien en éclairer et expliciter les termes.

 

Ce souci de clarté se retrouve à travers son style vif et limpide qui aborde de front certains sujets délicats. Ainsi de la question de l’auteur, toujours très sensible au sein de l’œuvre cinématographique, fruit d’une collaboration et d’une communications constantes entre les différents membres de l’équipe de tournage.

 

Ne cherchant jamais à se substituer au réalisateur mais valorisant tout autant sa fonction dans l’architecture narrative du film, Hirsch revient sur les différences et points communs entre le travail du monteur et celui du cinéaste. Ces rapprochements explicitent le passage ponctuel de Hirsch derrière la caméra et mettent en évidence l’apport créatif du découpage qui peut, à lui seul, déterminer les enjeux dramatiques des images et des sons.

 

Si l’on aurait souhaité un cahier iconographique permettant d’illustrer les propos de l’auteur à partir de photographies d’archive, ce récit autobiographique se révèle précieux sur de nombreux points. Il permet d’abord de sortir de l’ombre un artiste talentueux du cinéma américain et de mieux comprendre les modalités de cette profession aussi secrète que nécessaire à l’existence du Septième art.

 

 

 

  • IL Y A BIEN LONGTEMPS DANS UNE SALLE DE MONTAGE LOINTAINE, TRÈS LOINTAINE…
  • Auteur : Paul Hirsch
  • Traduction : Pierre Filmon
  • Éditions : Carlotta Films et Almano Films
  • Langue : Français et Anglais (sous le titre A Long Time Ago in a Cutting Room Far, Far Away paru en 2019 chez Chicago Review Press)
  • Date de parution : 9 juin 2022
  • Format : 480 pages
  • Tarifs :  20 € (print)

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts