Tom Sizemore - Il faut sauver le Soldat Ryan Heat Tueurs Nes Blue Steel

Tom Sizemore : Il faut sauver le Soldat Ryan, Heat, Tueurs Nés, Blue Steel

L’acteur américain, iconique second rôle des années 1990, est décédé des suites d’un anévrisme cérébral.

 

 

 

Tom Sizemore

Tom Sizemore

Ce 18 février 2023, Tom Sizemore a été victime d’un anévrisme cérébral qui l’a plongé dans le coma. Ses chances de guérison ont été annoncées comme nulles par les médecins, selon la presse américaine. Sa famille a pris la décision d’arrêter les soins. Tom Sizemore s’est éteint dans son sommeil ce vendredi 3 mars à l’âge de 61 ans, entouré de son frère et de ses deux jumeaux.

 

Né à Detroit le 29 novembre 1961 dans une famille catholique, Thomas Edward Sizemore a commencé par suivre des études de théâtre à l’université Temple de Pennsylvanie. Déterminé à devenir comédien, il emménage à New York et débute à la télévision, avec une apparition dans la série China Beach en 1988.

 

C’est cependant vers le grand écran que le jeune acteur va s’orienter. Il apparaît ainsi un an plus tard aux côtés de Sylvester Stallone dans le film de prison Haute Sécurité de John Flynn. Si le long-métrage ne rencontre pas le succès escompté en salle, Tom Sizemore y campe déjà un personnage intéressant de dur à cuire plus complexe qu’il n’y paraît, le premier d’une longue série.

 

Les années suivantes voient se succéder une myriade de seconds rôles devant la caméra de cinéastes majeurs. Un truand dans Blue Steel de Kathryn Bigelow (1989), un vétéran du Vietnam dans Né un 4 juillet d’Oliver Stone ou un militaire dans Le Vol de l’Intruder de John Millius, tous deux en 1990, le comédien se spécialise dans des figures archétypales musclées qu’il ne cessera de développer.

 

Les rôles de personnages secondaires dans le cinéma d’action se suivent et se font de plus en plus conséquents au cours de la première moitié des années 90. Sizemore joue l’acolyte de Wesley Snipes dans Passager 57 (1992), puis celui plus ambivalent de Bruce Willis dans Piège en eaux troubles (1993).

 

Mais cette dernière année est surtout celle de True Romance, film culte de Tony Scott, écrit par un Quentin Tarantino alors en pleine ascension. Au milieu d’un casting parfait, mené par Christian Slater et Patricia Arquette, et dans lequel brillent Denis Hopper, Gary Oldman ou Christopher Walken, Tom Sizemore fait des merveilles dans le rôle d’un policier violent.

 

Si True Romance est une déception au box-office, cela n’empêche pas la carrière de Sizemore de passer à la vitesse supérieure. Un an plus tard et toujours sur un scénario original de Tarantino, Tueurs nés d’Oliver Stone offre à l’acteur un nouveau personnage d’inspecteur véreux, qu’il incarne sans aucune retenue avec un plaisir hyper communicatif.

 

L’année 1995 lui offre deux des meilleurs rôles de sa carrière. Marquant les retrouvailles de l’acteur avec la réalisatrice Kathryn Bigelow, le film de science-fiction Strange Days, écrit par James Cameron, présente une vision sombre d’un futur dans lequel une technologie permet de revivre des bribes de souvenirs d’autres personnes. Aux côtés de Ralph Fiennes et Angela Bassett dans les rôles principaux, Sizemore incarne un détective privé cynique et désabusé. Énorme échec à sa sortie, Strange Days sera progressivement réhabilité jusqu’à enfin obtenir sa juste place de chef-d’œuvre visionnaire de l’anticipation.

 

Tom Sizemore - Il faut sauver le Soldat Ryan

Tom Sizemore – Il faut sauver le Soldat Ryan

À l’inverse, Heat de Michael Mann sera un énorme succès, en plus d’instantanément marquer le polar de son empreinte. Si ce film de braquage aux allures de véritable épopée marque surtout la rencontre au sommet entre Robert de Niro et Al Pacino, chaque personnage secondaire est formidablement mis en valeur, servi par un casting hors pair. Sizemore ne fait pas exception et sa performance en braqueur professionnel accro à l’action restera comme l’une de ses plus intenses.

 

Trois ans après ce double coup d’éclat, l’acteur réitère en intégrant la distribution de l’un des meilleurs films de la fin des années 90, Il faut sauver le soldat Ryan. S’il est surtout reconnu pour la mise en scène saisissante de Steven Spielberg, le long-métrage guerrier rassemble également une troupe de comédiens charismatiques autour de la superstar Tom Hanks. Pour Tom Sizemore, c’est également l’occasion d’incarner un rôle un peu plus vertueux que ses habituels personnages de truands et de traîtres.

 

Alors au pic de sa gloire, Sizemore va pourtant se heurter de plein fouet aux années 2000 en connaissant une série de bides cinglants. La déconvenue commence dès 1999 avec le mal aimé mais pourtant remarquable À tombeau ouvert de Martin Scorsese. L’acteur à beau se démener dans le rôle d’un ambulancier violent face à Nicolas Cage, le film est un échec commercial et reste aujourd’hui injustement mis de côté.

 

Difficile d’en dire autant des médiocres Planète Rouge en 2000, Explosion Imminente en 2001, et Dreamcatcher en 2003, que l’acteur enchaîne et dont aucun ne rencontrera les faveurs du public ni de la critique.

 

Malgré quelques rôles importants dans des films plus prestigieux ou réussis, comme Pearl Harbor de Michael Bay et surtout La Chute du faucon noir de Ridley Scott, la carrière de Sizemore ne se relèvera jamais vraiment du début des années 2000, d’autant plus qu’il est peu à peu rattrapé par ses démons intimes.

 

Consommateur de drogues dès son adolescence, l’acteur connaît de nombreux démêlés judiciaires et personnels liés à ses addictions. Il écopera notamment d’une peine de prison pour possession de stupéfiants, ainsi que d’une ordonnance de restriction vis-à-vis de son épouse qu’il a agressée. Ces condamnations et le caractère violent et imprévisible de l’acteur provoquent également son éloignement des hautes sphères hollywoodiennes.

 

D’une fin de carrière, faite de seconds rôles dans des séries télés et de nombreux films de seconde zone, souvent inédits en France, on retiendra plutôt l’apparition du comédien devant la caméra de David Lynch pour la troisième saison de Twin Peaks.

 

Timothée Giret

Commentaires

A la Une

Please Don’t Feed The Children : Destry Allyn Spielberg va réaliser son premier long-métrage

La fille de Steven Spielberg, Destry Allyn Spielberg, s’apprête à faire ses débuts derrière la caméra, avec un film d’horreur… Lire la suite >>

Vertigo : Robert Downey Jr pressenti dans le remake de Hitchcock

Un remake du film culte serait en préparation, écrit par Steven Knight, et le rôle principal pourrait bien revenir à… Lire la suite >>

Jordan Peele planche sur un nouveau film prévu pour Noël 2024

Le prochain et quatrième film de Jordan Peele se précise avec une date de sortie annoncée par Universal, le 25… Lire la suite >>

Skeleton Crew : Les Daniels participent à la série Star Wars

Le duo de réalisateurs, récompensé aux Oscars pour Everything Everywhere All at Once, va diriger un épisode de la série… Lire la suite >>

Gladiator 2 : Denzel Washington en discussion pour rejoindre le casting de Ridley Scott

La suite du peplum culte pourrait s’enrichir d’un nouveau nom prestigieux avec l’arrivée de Denzel Washington au casting.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CREED III 385 517 3 1 994 851
2 SCREAM VI 372 605 2 837 426
3 MON CRIME 309 967 2 737 358
4 ALIBI.COM2 302 253 6 3 870 270
5 LA CHAMBRE DES MERVEILLES 298 308 1 298 308
6 SAGE-HOMME 279 606 1 279 606
7 LES PETITES VICTOIRES 212 870 3 658 923
8 65 - LA TERRE D'AVANT 187 043 1 187 043
9 THE FABELMANS 115 970 4 829 085
10 LA SYNDICALISTE 101 203 3 413 210

Source: CBO Box office

Nos Podcasts