À l’intérieur de Vasilis Katsoupis : critique

Publié par CineChronicle le 1 novembre 2023

Synopsis : Nemo, cambrioleur chevronné, se retrouve piégé dans un luxueux appartement new-yorkais. Essentiellement décoré d’œuvres d’art, il va devoir faire preuve de créativité et de ténacité pour survivre et tenter de s’échapper…

♥♥♥♥♥

 

A linterieur Inside - affiche

À l’intérieur (Inside) – affiche

En mettant en scène un cambrioleur solitaire, pris au piège d’un luxueux appartement coupé du reste du monde, À l’intérieur s’inscrit parfaitement dans les codes et les thèmes du survival. La recherche de matières premières, le retour à la nature primitive de l’être humain, la place de l’individu dans son environnement, si tous ces ingrédients sont bien présents, le réalisateur Vasilis Katsoupis leur adjoint deux nouveautés pour son premier long-métrage. La première est purement contextuelle, puisque À l’intérieur est un survival que l’on pourrait qualifier de domestique. Ici, point de nature hostile ou de prédateur menaçant, pas même d’espace réduit ou de compte à rebours vers une mort certaine, comme dans le récent Oxygène. Nemo (Willem Dafoe) est emprisonné dans un espace moderne et emprunt de confort et de luxe. À contrario des héros coincés en pleine nature, loin de toute civilisation, ce personnage est piégé en son cœur même, voyant le reste du monde sans pouvoir interagir. Avec à l’écran un seul protagoniste et une unité de lieu, Katsoupis adapte sa mise en scène et resserre son cadre au maximum. Le visage de Willem Dafoe occupe ainsi l’essentiel de l’image pendant une grande partie du long-métrage. Ses expressions et ses moindres réactions physiques sont ainsi décuplées, permettant au spectateur de mieux se projeter dans la peau de cet individu taciturne. L’autre idée astucieuse ici, l’utilisation de la Macarena dans le récit. S’il ne s’agit à la base que d’un gag peu absurde (le morceau faisant office d’alarme de frigidaire), il suit progressivement l’état mental de Nemo. La musique devient ainsi objet de souffrance quand notre héros tente désespérément de recueillir un peu d’eau dans le bac à glace, ou au contraire source d’euphorie lorsqu’il faut trouver un peu de distraction.

 

Willem Dafoe - A linterieur de Vasilis Katsoupis

Willem Dafoe – À l’intérieur de Vasilis Katsoupis

 

C’est un aspect intéressant d’À l’intérieur. De simple film de survie, il devient réflexion sur les vertus et l’importance de l’art dans l’existence humaine. Une fois toutes ses problématiques de survie basiques réglées (les changements de température, la faim et la soif), Nemo se retrouve face à lui-même et à la vacuité de son existence. La survie apparaît dès lors comme vaine si elle est dénuée de tout sens artistique. Pour Vasilis Katsoupis, la création artistique semble être la seule vraie raison de vivre, à tout prix.

 

Si l’ensemble fonctionne, l’intérêt chute malgré tout, dès lors que la notion de survivance du héros n’est plus au cœur du film. En restant à un stade très théorique, l’absolu besoin d’art de Nemo ne prend pas aux tripes. Là où on suit sa survie au plus près, on semble plutôt observer cette quête existentielle de loin. En dépit de tout son talent, Willem Dafoe ne peut transcender des monologues vite redondants. Le film perd un peu de sa substance pour se muer en un objet purement théorique, assez froid, et réfrène l’empathie pour cet infortuné héros.

 

Vasilis Katsoupis reste cependant un cinéaste prometteur et intrigant, aux indéniables capacités esthétiques. À l’intérieur demeure également une expérience prenante dans sa première moitié, ainsi qu’un projet aux thématiques intéressantes dans sa deuxième partie. Ne reste plus pour lui qu’à trouver une histoire qui le fascine jusqu’au bout.

 

Timothée Giret

 

 

 

  • À L’INTERIEUR (Inside)
  • Sortie salles : 1er novembre 2023
  • Réalisation : Vasilis Katsoupis
  • Avec : Willem Dafoe, Gene Bervoets, Eliza Stuyck, Josia Krug, Andrew Blumenthal, Vincent Eaton…
  • Scénario : Ben Hopkins
  • Production : Giorgos Karnavas, Marcos Kantis et Dries Phlypo
  • Photographie : Steve Annis
  • Montage : Lambis Haralambidis
  • Décors : Thorsten Sabel
  • Costumes : Catherine Van Bree
  • Musique : Frederik van de Moortel
  • Distribution : L’Atelier Distribution
  • Durée : 1 h 45

 

Commentaires

A la Une

Beetlejuice Beetlejuice : la nouvelle bande annonce sort de terre

La suite des aventures de Beetlejuice, le personnage emblématique de Tim Burton, se dévoile dans une bande-annonce déjantée.    … Lire la suite >>

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 1 310 277 3 3 433 739
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 633 463 2 1 566 193
3 BLUE & COMPAGNIE 284 442 2 737 655
4 LE DEUXIEME ACTE 242 657 1 242 657
5 BACK TO BLACK 115 316 4 960 934
6 THE FALL GUY 98 633 3 544 960
7 FRERES 81 369 4 584 559
8 LES INTRUS 80 889 1 80 889
9 LE TABLEAU VOLE 65 547 3 270 286
10 N'AVOUE JAMAIS 48 191 4 513 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts