Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort pour correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain. Sa famille, inquiète de ce qu’elle perçoit comme un début de sénilité, envisage de le placer en maison de retraite, mais de ses deux fils se décide à l’emmener en voiture pour récupérer ce chèque auquel personne ne croit. En chemin, le père se blesse les obligeant à s’arrêter quelques jours dans sa petite ville natale du Nebraska. Epaulé par son fil, le vieil homme retrouve tout son passé.

 

♥♥♥♥

 

Nebraska afficheAlexander Payne marque son retour avec un délicieux et mordant road movie familial dont il est coutumier, présenté en compétition officielle au dernier festival de Cannes. Après nous avoir fait voyager dans les caves de la Californie avec Paul Giamatti dans l’excellent Sideways, et à Hawaï avec George Clooney pour The Descendants, tous deux gagnants de l’Oscar des meilleurs scénarios, le cinéaste américain nous embarque cette fois dans le Nebraska avec l’excellent Bruce Dern, récompensé par la Palme de la meilleure interprétation masculine. L’acteur américain de 77 ans est exquis dans son rôle de Woody, un vieil homme triste, marié et père de famille, persuadé d’avoir gagné un million de dollars à un tirage au sort. Cela lui redonne la vitalité et un but dans sa vie : récupérer à tout prix son gain dans le Nebraska. Bien sûr sa femme et ses deux fils se rendent compte de la duperie de ce type de courrier, mais l’un de ses fils, incarné avec sensibilité et tendresse par Will Forte, qui semble le plus proche de lui et le mieux à même de le comprendre, décide malgré tout de l’emmener pour endiguer son obsession de prendre la route à pied. Dans cette escapade marquée par le détour inattendu dans le passé de cet homme dans sa petite ville natale, Alexander Payne, lui-même originaire d’Omaha dans l’État du Nebraska, nous trace surtout le portrait d’une famille qui va réapprendre à se retrouver et à se connaître.

 

Nebraska Bruce Dern et June Squibb

 

Si sa femme à la répartie incisive, campée par la pétillante et mordante June Squibb, nommée à l’Oscar du meilleure second rôle – qui retrouve le cinéaste après Monsieur Schmidt aussi présenté à Cannes en 2002 -, et son autre fils, campé par Bob Odenkirk, le génial avocat mafieux de Breaking Bad, redoutent un début de sénilité, ils font néanmoins partie de l’aventure. Leurs personnages font d’ailleurs tout le sel de cette comédie dramatique. Au centre des retrouvailles avec les vieilles connaissances de Woody, ils ne manquent pas d’agir rapidement comme des rapaces à l’annonce de ce faux gain. Dotée d’une photographie brillante et intense en noir et blanc, Nebraska renoue ainsi avec un certain cinéma américain indépendant au cachet rétro où le temps semble s’arrêter. Si pour la première fois, Alexander Payne ne prend pas la plume avec son collaborateur habituel Jim Taylor, l’auteur Bob Nelson, qui signe son premier scénario de long, offre un voyage narratif touchant et émotionnel, nourri par de succulentes réparties dans certaines séquences particulièrement cocasses. On retient notamment la scène désopilante du vol du compresseur ou encore celle plus émouvante de l’achat de la camionnette. Le réalisateur livre une mise en scène toujours aussi fluide et aérée dans des plans d’ensembles éloquents et efficaces, mais Nebraska le présente ici surtout plus en forme et savoureux que jamais…

 

 

  • NEBRASKA d’Alexander Payne en salles le 2 avril 2014.
  • Avec Bruce Dern, Will Forte, June Squibb, Bob Odenkirk et Stacy Keach.
  • Scénario : Bob Nelson.
  • Producteurs : Ron Yerxa, Albert Berger.
  • Photographie : Dennis Washington.
  • Musique : Mark Orton.
  • Montage : Kevin Tent.
  • Son : Richard Ford, Frank Gaeta, Patrick Cyccone.
  • Distribution : Diaphana
  • Durée : 1h50.

.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts