Dinard 2014: Rencontre avec Suzanne Clément autour de Mommy

Publié par Guillaume Ménard le 19 octobre 2014
Suzanne Clement dans Mommy de Xavier Dolan

Suzanne Clément dans Mommy de Xavier Dolan

Suzanne Clément était membre du jury du 25e festival du Film Britannique de Dinard, présidé par Catherine Deneuve, l’occasion pour CineChronicle, présent à la manifestation, de discuter quelques minutes avec l’une des actrices fétiches de Xavier Dolan sur Mommy, Laurence Anyways et son métier d’actrice.

 

 

 

Mommy de Xavier Dolan - affiche

Mommy de Xavier Dolan – affiche

CineChronicle : Votre rôle dans Mommy s’oppose aux personnages plus extravertis que vous avez l’habitude d’interpréter. Comment l’avez-vous appréhendé ?

Suzanne Clément : Ce personnage était écrit dès le départ de cette manière, avec son bégaiement et nous l’avons développé. Mais nous trouvions qu’il manquait toujours quelque chose. Xavier a ensuite ajouté une scène-clé, celle du collier et dès cet instant, j’ai eu le déclic. Cela a mis véritablement en relief le personnage, clarifiait totalement le lien entre elle et Steve (Antoine-Olivier Pilon) et la resituait dans le trio formé avec Anne Dorval. Tout s’est installé et à partir de ce moment mon personnage n’avait plus besoin de scènes aussi fortes. Ses silences parlent énormément.

 

CC : Comment se passe la direction d’acteurs avec Xavier Dolan, particulièrement sur des scènes fortes émotionnellement comme Mommy et Laurence Anyways où vous avez également beaucoup donné de vous-même ?

SZ : Pour Laurence Anyways, la scène du restaurant par exemple, Xavier me l’avait joué un an auparavant dans un hôtel à Paris. Je me disais que c’était incroyable avant que quelqu’un nous demande si tout allait bien. Xavier est un passionné, il voulait me montrer ce qu’il visualisait. Nous n’avons jamais vraiment fait de répétitions car j’avais de mon côté ma propre idée de ce qu’il souhaitait. Pour celle de l’Île au Noir, l’une des dernières scènes où Suzanne et Melvil s’affrontent verbalement, nous avons par contre beaucoup répété. Xavier voulait que l’atmosphère monte en gamme. Je lui ai demandé comment, où et quand. Il a instauré des points clés dans la conversation en indiquant à quel moment le ton devait monter et descendre. Ses intentions se rapprochaient davantage du théâtre. Je fus très impressionnée par toute cette précision. Il a réutilisé cette technique dans Mommy, à savoir parler pendant les scènes afin de les emmener à un autre niveau, en repoussant toujours davantage nos capacités, mais toujours de façon ludique sans jamais nous pousser dans nos derniers retranchements émotionnels.

 

Laurence Anyways - affiche

Laurence Anyways – affiche

CC : Comment choisissez-vous vos rôles à l’écran ?

SZ : C’est spécial avec Xavier Dolan car c’est une relation très riche. Elle a beaucoup évolué depuis Laurence Anyways. C’est ce que j’ai toujours voulu dans la mesure de mon rôle. Je ne souhaitais pas être seulement « la femme de », être un personnage passif dans cette relation que l’on voit à l’écran. Nous avons donc beaucoup discuté avec Xavier durant les deux années de préparation, ce qui a modelé le personnage.

 

CC : Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’être actrice ?

SZ : J’étais déjà très cinéphile quand j’étais jeune. Le cinéma m’a toujours énormément intéressé comme Richard Burton pour les acteurs ou le cinéma de Cassavetes. J’affectionnais aussi toutes les œuvres italiennes et françaises. J’ai fait mon premier passage à la télévision à 12 ans. J’ignorais à l’époque si c’était ce que je voulais faire car cela me faisait un peu peur. Je me disais que si je devais me lancer dans ce métier, j’irai prendre d’abord des cours dans une école de théâtre. Finalement, je me suis tournée vers le cinéma.

 

CC : Le drame est-il un genre que vous affectionnez particulièrement ?

SZ : Oui, en effet. Mais c’est aussi agréable de revenir à la comédie. En ce moment, je tourne une comédie politique, Guibord s’en va en guerre de Philippe Falardeau, avec Patrick Huard. Cela me fait beaucoup de bien de pouvoir changer de registre et surtout d’appeler d’autres émotions…

 

 

>> LIRE NOTRE CRITIQUE DE MOMMY <<

>> LIRE LE PALMARÈS DU 25e FESTIVAL DU FILM BRITANNIQUE DE DINARD <<

 

MOMMY écrit et réalisé par Xavier Dolan en salles le 8 Octobre 2014, avec Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine-Olivier Pilon, Patrick Huard, Alexandre Goyette, Michèle Lituac, Viviane Pacal, Nathalie Hamel-Roy

.

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 814 901 6 6 615 548
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 380 123 1 380 123
3 LA PETITE VADROUILLE 160 161 1 160 161
4 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 129 139 3 733 751
5 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 124 678 5 2 202 100
6 BLUE & COMPAGNIE 73 907 5 1 059 188
7 ABIGAIL 40 364 2 121 026
8 LE DEUXIEME ACTE 36 950 4 455 689
9 MEMORY 28 125 2 86 758
10 MARCELLO MIO 23 269 3 162 548

Source: CBO Box office

Nos Podcasts