Sortie DVD/ Howard the Duck de Willard Huyck: critique

Publié par Arnold Petit le 22 avril 2015

Synopsis : Howard T. Duck, un canard humanoïde, vit sur une planète entièrement peuplée de canards. Un jour, il est aspiré par un étrange vortex vers la planète Terre où il fait la connaissance de Beverly, une musicienne en difficulté.

 

♥♥♥♥

 

Howard the Duck - jaquette combo

Howard the Duck – jaquette combo

Cet ovni datant de 1986 est longtemps resté inédit dans l’hexagone. Et pourtant, Howard The Duck – honteusement sous-titré en France par Une Nouvelle Race de Héros  – n’est ni plus ni moins que la première véritable adaptation au cinéma d’un comics édité chez Marvel. Personnage très méconnu, créé par Steve Gerber et Val Mayerik en 1973, Howard est un véritable pastiche qui n’a bien sûr pas le même impact que les héros qui remplissent nos écrans, comme Batman ou les Avengers. Les cinéphiles se souviennent pourtant de ce nanar improbable, produit par George Lucas, comme étant l’un des pires échecs de l’histoire du cinéma. Cet avatar plus adulte et décalé de Donald le canard aurait-il été trop avant-gardiste ? C’est bien possible si on en juge par le succès de personnages méconnus comme LES GARDIENS DE LA GALAXIE (notre critique) l’été dernier. Par les temps qui courent, où les adaptations de comics sont légion, cette première édition française en Blu-ray et DVD permet de jeter un nouveau regard, plus tendre, envers cette comédie fantastique totalement incomprise. Car, à bien y regarder, en dehors des effets spéciaux et de costumes limités pour leur temps, que peut-on retenir d’Howard The Duck ? Tout simplement une œuvre très divertissante, folle, second degré et pleine de bonnes intentions. Certes, le scénario laisse à désirer mais au vu de la trame – un canard traverse l’Espace pour atterrir sur Terre -, remise dans son contexte, il est très loin d’être aussi honteux que sa réputation l’a laissé entendre. D’ailleurs, il n’est pas devenu culte pour rien…

 

Ed Gale (Howard) et Lea Thompson dans Howard the Duck

Ed Gale (Howard) et Lea Thompson dans Howard the Duck

 

Outre l’acteur de petite taille Ed Gale dissimulé dans son costume laborieux de canard, le reste du casting est tout aussi culte et semble follement s’amuser. Lea Thompson – inoubliable Loren de la saga Retour Vers le Futur – est sexy en diable en rockeuse 80’s et chante elle-même ses chansons. Tim Robbins cabotine à hauteur de script et Jeffrey Jones, proviseur magistral dans La Folle Journée de Ferris Bueller et ex-acteur fétiche de Tim Burton, incarne un excellent personnage binaire aux maquillages saisissants. D’ailleurs, le dernier acte est brillamment porté par les effets spéciaux du génie Phil Tippett qui rend aussi bien hommage à Ray Harryhausen qu’à H.P Lovecraft. Il suffit de regarder les divers bonus de cette édition pour se rendre compte que si l’équipe espérait un succès, elle avait pleinement conscience de l’absurdité d’un tel projet et n’en a retenu que l’aspect improbable et le statut culte grandissant au fil des années.

 

Jeffrey Jones dans Howard the Duck

Jeffrey Jones dans Howard the Duck

 

Trente ans plus tard, Howard the Duck peut donc reprendre souffle, atteindre et divertir encore tous les âges, en dépit des failles certaines dans le scénario et d’un humour pas toujours bien équilibré entre jeux de mots et références sexuelles douteuses. Toutefois, ce combo blu-ray/DVD, qu’on recommande chaudement, consiste en un bel objet de collection et un vrai témoignage de la création du film. En plus d’un making-of complet revenant sur le tournage parfois mouvementé, on trouvera des suppléments riches et intéressants. À commencer par une présentation magistrale du personnage de la BD par le rédacteur en chef de Comic Box, revue spécialisée en comics. Puis, une longue featurette avec toute l’équipe qui revient de façon lucide sur le ton décomplexé et l’échec commercial, ainsi qu’une poignée de mini-reportages d’époque nous plongeant dans les coulisses de la musique, des effets spéciaux et des cascades. Sans oublier les bandes-annonces et une galerie de photos qui complètent à merveille ce combo très équilibré avec une image finement restaurée.

 

Howard the Duck est donc une pièce cinématographique sans pareille. Si elle offre une expérience de visionnage qui nécessite un recul évident, cette belle édition nous replonge avec une rare objectivité dans les coulisses d’un désastre qui n’a pas démérité son aura culte. En attendant, pourquoi pas une possible résurrection du personnage en images de synthèse, entrevu à la fin des Gardiens de la Galaxie, avec la voix de Seth Green. Car si les Gardiens et bientôt l’iconoclaste Deadpool ont voix au chapitre, pourquoi pas Howard ?

 

 

 

  • HOWARD THE DUCK (Une nouvelle race de héros) de Willard Huyck disponible en DVD/Blu-ray depuis le 15 avril 2015.
  • Avec : Ed Gale, Lea Thompson, Jeffrey Jones, Tim Robbins, Richard Edson, Paul Guilfoyle, David Paymer, Miles Chapin, Tommy Swerdlow…
  • Scénario : Willard Huyck, Gloria Katz d’après le comicbook créé par Steve Gerber
  • Production : Gloria Katz, George Lucas, Robert Latham Brown
  • Photographie : Richard H. Kline
  • Montage : Sidney Wolinski, Michael Chandler
  • Décors : Peter Jamison
  • Costumes : Joe Tompkins
  • Musique : John Barry
  • Effets Spéciaux : Phil Tippett
  • Editeur DVD : Elephant Films
  • Durée : 1h41
  • Date de sortie : 1er août 1986 aux Etats-Unis et 10 décembre 1986 en France

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts