Sortie DVD/ Un peu, beaucoup, aveuglément de Clovis Cornillac : critique

Publié par Franck Brissard le 26 septembre 2015

Synopsis : Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

 

♥♥♥♥

 

Un peu, beaucoup, aveuglement - jaquette DVD

Un peu, beaucoup, aveuglement – jaquette DVD

Cela fait plus de 30 ans – et 90 films – que Clovis Cornillac promène son physique bourru et son phrasé reconnaissable entre mille. Devenu l’un des comédiens omniprésents du cinéma français au début des années 2000 et récompensé par un César pour sa performance dans Mensonges et trahisons et plus si affinités de Laurent Tirard, Clovis Cornillac passe pour la première fois derrière la caméra avec Un peu, beaucoup, aveuglément. Au vu du résultat, le fils de Myriam Boyer et de Roger Cornillac s’en tire à merveille en se lançant dans la comédie romantique, genre plutôt casse-gueule. D’après une idée de son épouse Lilou Fogli, également au générique, il nous raconte l’histoire de Machin et de Machine, un homme et une femme qui ne se sont jamais vus, qui vont apprendre à se connaître et tomber amoureux l’un de l’autre alors qu’ils se trouvent séparés par un mur. En effet, Machin et Machine habitent chacun un appartement, au même étage, mais dans deux immeubles concomitants. Suite à des problèmes d’insonorisation, chacun s’entend comme s’il était dans la pièce d’à côté. Les noms des deux personnages principaux, Mélanie Bernier (pétillante et divine ingénue) et Clovis Cornillac, ne sont donc jamais révélés. Si Machin, inventeur misanthrope, fait d’abord tout pour faire fuir sa nouvelle voisine pianiste, Machine le rembarre très vite et s’impose face à Machin. Pourtant, le dialogue s’installe malgré le mur qui les sépare. L’un s’intéresse progressivement à quelqu’un d’autre que lui, tandis qu’elle prend confiance en elle et en son travail sur les bons conseils de Machin. Les sentiments s’emmêlent, même s’ils ne se sont jamais vus. Machin et Machine imaginent alors instaurer un nouveau genre de relation. De leurs côtés, Artus, le pote de Machin (irrésistible Philippe Duquesne), et Charlotte, la sœur de Machine (lumineuse Lilou Fogli), apprennent cette « liaison » et sont invités à dîner… au pied du mur.

 

Clovis Cornillac dans Un peu beaucoup aveuglement de Clovic Cornillac

Clovis Cornillac dans Un peu, beaucoup, aveuglement de Clovic Cornillac

 

Un peu, beaucoup, aveuglément, récompensé par le prix du public au Festival de Los Angeles (ColCoa) et le Swann d’Or du meilleur premier film au Festival de Cabourg, surprend par son ton burlesque, presque anglo-saxon. Maîtrisée, excellemment interprétée, tonique, rafraîchissante, drôle et émouvante, cette comédie prouve que Clovis Cornillac a certaines ressources étonnantes et peut arborer fièrement cette nouvelle casquette. Il s’avère un excellent directeur d’acteurs, s’amuse avec le cadre via cette séparation des deux appartements, place quelques bons mots malgré quelques manques de subtilités et un dénouement que l’on devine bien assez tôt. Par la même occasion, et bien que le personnage de Machin ne lui était pas forcément destiné en premier lieu, il s’offre l’un de ses meilleurs rôles depuis dix ans. Tout d’abord réticent à l’idée de réaliser un long métrage, Clovis Cornillac prouve pourtant qu’il en a largement l’étoffe et peut se targuer d’avoir signé un premier coup d’essai fort réussi. On espère que le joli succès dans les salles en mai 2015 avec plus d’un demi-million d’entrées, lui donne envie de réitérer cette séduisante et fort attachante expérience.

 

 

 

Melanie Bernier dans Un peu beaucoup aveuglement de Clovis Cornillac

Melanie Bernier dans Un peu, beaucoup, aveuglément de Clovis Cornillac

TEST DVD : Point d’édition Blu-ray pour Un peu, beaucoup, aveuglément, disponible chez Orange Studio. En guide de bonus, un making of très complet (26′). Les interviews fort intéressantes de l’équipe sont bien illustrées par des images issues du tournage. Si le film dispose seulement d’une édition standard, elle reste cependant de qualité. Les couleurs sont bien loties, entre chaud et froid, le piqué est suffisamment affûté, la clarté de mise et les contrastes élégants. Les détails ne manquent pas sur le cadre 2.40 respecté, les noirs sont denses. Le mixage Dolby Digital 5.1 instaure un excellent confort acoustique en mettant la musique en avant, tout en délivrant les dialogues avec ardeur, sans jamais oublier quelques petits effets et ambiances annexes. La piste Stéréo s’en donne également à cœur joie se révélant dynamique et même percutante dans son genre. Les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

 

 

 

  • UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT réalisé par Clovis Cornillac, disponible en DVD depuis le 15 septembre 2015.
  • Avec : Mélanie Bernier, Clovis Cornillac, Lilou Fogli, Philippe Duquesne, Grégoire Oestermann, Oscar Copp, Boris Terral, Arnaud Lechien, Jérôme Le Banner…
  • Scénario : Clovis Cornillac, Tristan Schulmann et Mathieu Oullion sur une idée de Lilou Fogli.
  • Production : Pierre Forette et Thierry Wong
  • Photographie : Thierry Pouget
  • Montage : Jean-François Elie
  • Décors : Pierre Quefféléan
  • Costumes : Nathalie du Roscoat
  • Musique : Guillaume Roussel
  • Editeur : Orange Studio
  • Tarif : 12,99 €
  • Distribution salles : Paramount
  • Durée : 1h26

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts