Sortie DVD/ Broadway Therapy de Peter Bogdanovich: critique

Publié par Franck Brissard le 31 août 2015

Synopsis : Lorsque Isabella rencontre Arnold, un charmant metteur en scène de Broadway, sa vie bascule. À travers les souvenirs – plus ou moins farfelus – qu’elle confie à une journaliste, l’ancienne escort girl de Brooklyn venue tenter sa chance à Hollywood, raconte comment ce « rendez-vous » lui a tout à coup apporté une fortune, et une chance qui ne se refuse pas… Tous ceux qui se trouvent mêlés de près ou de loin à cette délirante histoire vont voir leur vie changer à jamais dans un enchaînement de péripéties aussi réjouissantes qu’imprévisibles. Personne n’en sortira indemne, ni l’épouse d’Arnold, Delta, ni le comédien Seth Gilbert, ni le dramaturge Joshua Fleet, pas même Jane, la psy d’Isabella…

 

♥♥♥♥

 

Broadway Therapy - jaquette

Broadway Therapy – jaquette

Un parfum de meurtre, le précédent long métrage de Peter Bogdanovich, éminent critique, historien du cinéma, réalisateur et acteur (on l’a vu de manière récurrente dans la série Les Soprano), remontait déjà à 2001. Autant dire que le retour du cinéaste derrière la caméra était très attendu. Disons-le d’emblée, Broadway Therapy (She’s Funny That Way), est un vrai bijou porté par un casting en or. À l’origine coécrit avec Louise Stratten pour le comédien John Ritter (décédé prématurément en 2003), c’est finalement Owen Wilson qui hérite du rôle plus de dix ans après. Il donne une merveilleuse réplique à Jennifer Aniston dans l’un de ses meilleurs rôles, Kathryn Hahn, Will Forte, Richard Lewis, Cybill Shepherd (ex-compagne du cinéaste), Rhys Ifans et surtout la belle et talentueuse Imogen Poots. Cette dernière explose littéralement ici et risque de subjuguer plus d’un spectateur avec son charme innocent, sa folie douce, sa sensualité et sa voix cassée très sexy. Le réalisateur de La Dernière Séance et On s’fait la valise, docteur ? rend un hommage fabuleux et d’une folle élégance à la screwball comedy, genre popularisé dans les années 30 et 40 aux Etats-Unis avec des figures aussi emblématiques que Cary Grant et James Stewart. Mais aussi aux oeuvres extraordinaires d’Ernst Lubitsch (ouvertement cité à travers le dialogue tiré de son dernier film La Folle ingénue), de Frank Capra, Howard Hawks, George Cukor et Billy Wilder.

 

Broadway Therapy de Peter Bogdanovich

Broadway Therapy de Peter Bogdanovich

 

Dans Broadway Therapy, on retrouve le rythme, la fougue, la virtuosité, le talent comique, le ton et la classe de ces belles pellicules ardemment défendues par Peter Bogdanovich à l’époque où il officiait surtout comme critique à part entière. C’est dire s’il connaît les rouages de tous ces chefs-d’oeuvre et grands classiques pour leur avoir consacré quelques documentaires. De même qu’il officie souvent en tant que consultant sur les suppléments des éditions DVD et Blu-ray des films du patrimoine. À la production exécutive, on découvre Wes Anderson, dont on perçoit parfois la griffe, et Noah Baumbach (FRANCES HA – notre critique). Raffiné, drôle et hilarant même, Broadway Therapy subjugue forcément. Si l’on pense être plongé dans l’univers de Woody Allen – y compris durant le générique avec l’usage des tubes rétro, des séances chez la psy, des scènes de théâtre –, l’âme de Peter Bogdanovich s’impose rapidement. Il emballe avec maestria ce vaudeville loufoque (les portes claquent, les infidélités s’enchaînent, les quiproquos s’entrecroisent) et clinquant avec ces couleurs dorées et ces répliques ciselées. Une grande comédie burlesque, complexe, cocasse, pétillante et soignée, un vrai bonheur à découvrir et à partager sans plus tarder.

 

 

 

TEST BLU-RAY : Il est disponible chez Metropolitan. Le visuel reprend celui de l’affiche française, le menu principal étant joliment animé et musical. Au rayon suppléments, un excellent entretien avec Peter Bogdanovich (15’) durant lequel il revient sur la genèse de Broadway Therapy (la première idée remonte à 1978). On comprend d’ailleurs que le personnage incarné par Owen Wilson s’inspire du réalisateur lui-même. Bogdanovich évoque bien sûr la mort prématurée de John Ritter. Le casting passe après au peigne fin. S’ensuit un très bon making of (16’) composé des propos de toute l’équipe et d’images de tournage. L’interactivité se clôt sur l’ouverture originale avec les cartons en anglais (3’), une analyse du film signée Nicolas Rioult, quelques bandes-annonces et des liens internet. L’éditeur au cheval ailé se devait d’offrir un service après-vente remarquable pour la sortie dans les bacs et prend donc soin de cette comédie, livrant un master HD (1080p) quasi-irréprochable au transfert immaculé. Respectueuse des volontés artistiques du directeur photo Yaron Orbach (The Ward – L’hôpital de la terreur, NEW YORK MELODY – notre critique), la copie de Broadway Therapy se révèle d’une méticulosité technique avec des teintes chaudes, ambrées et dorées, une palette chromatique spécifique, le tout soutenu par un encodage de haute volée. Le piqué, comme les contrastes, est tranchant, les arrière-plans sont magnifiquement détaillés, le relief omniprésent et les détails foisonnants sur le cadre. Hormis quelques légers fléchissements sur les scènes sombres, cette édition Blu-ray en met souvent plein les mirettes. En anglais comme en français, les pistes DTS-HD Master Audio 5.1 assurent le spectacle acoustique. Si la langue de Molière n’est pas aussi dynamique et riche que la version originale, elle n’en demeure pas moins immersive. Quelques scènes sortent du lot avec un usage probant des ambiances latérales. La musique profite aussi d’une belle délivrance, mettant toutes les enceintes à contribution, même à volume peu élevé. Les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles, ainsi qu’une piste Audiodescription.

 

 

Franck Brissard

 

 

  • BROADWAY THERAPY (She’s Funny That Way) réalisé par Peter Bogdanovich, disponible en DVD/Blu-ray depuis le 24 août 2015.
  • Avec : Owen Wilson, Imogen Poots, Kathryn Hahn, Rhys Ifans, Jennifer Aniston, Will Forte, Illeana Douglas, Cybill Shepherd…
  • Scénario : Peter Bogdanovich, Louise Stratten
  • Production : George Drakoulias, Logan Levy, Holly Wiersma, Louise Stratten
  • Production exécutive : Wes Anderson, Noah Baumbach
  • Photographie : Yaron Orbach
  • Montage : Nick Moore, Pax Wassermann
  • Décors :Jane Musky
  • Costumes : Peggy A. Schnitzer
  • Musique : Ed Shearmur
  • Editeur : Metropolitan Vidéo
  • Tarif : 24,99 €
  • Durée : 1h23


Commentaires

A la Une

Christophe Nolan choisit Universal pour son film sur la bombe atomique

Pour la première fois depuis vingt ans, Warner Bros et Christopher Nolan ne travailleront pas main dans la main sur… Lire la suite >>

Christopher Nolan prépare son prochain film sur la bombe atomique

Le cinéaste a un nouveau scénario centré sur l’histoire d’une des armes les plus destructrices jamais inventées et serait en… Lire la suite >>

Sniff : Morgan Freeman, Helen Mirren, Al Pacino et Danny DeVito bientôt réunis

Casting cinq étoiles pour un film noir en maison de retraite… c’est la promesse de Sniff signé Taylor Hackford.  … Lire la suite >>

Un Neo amnésique pour la première bande-annonce de Matrix 4 Resurrections

18 ans après le troisième épisode, c’est sans sa sœur que Lana Wachowski revient pour un quatrième voyage dans la… Lire la suite >>

Don’t Look Up : une bande-annonce pour le nouveau film d’Adam McKay

Après avoir brillé avec The Big Short et Vice, Adam McKay est de retour. Cette fois destiné à Netflix, son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 314 051 2 795 224
2 BOITE NOIRE 292 081 1 292 081
3 BAC NORD 253 581 4 1 458 138
4 DELICIEUX 130 477 1 130 477
5 LES MECHANTS 77 098 1 77 098
6 UN TRIOMPHE 75 286 2 219 254
7 PAW PATROL - LE FILM - LA PAT' PATROUILLE 67 514 5 1 215 197
8 RESPECT 63 758 1 63 758
9 BABY BOSS 2 : UNE AFFAIRE DE FAMILLE 58 730 4 779 125
10 OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE 57 709 6 1 553 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts