Zéro Motivation de Talya Lavie: critique

Publié par Yvan Lozac'hmeur le 8 septembre 2015

Synopsis : Un groupe de jeunes filles font leur service militaire au service des ressources humaines de l’armée israélienne dans une base située au milieu du désert. Loin des combats, il s’agit plutôt pour elles de savoir qui est la meilleure au Démineur, et de tout faire pour passer le temps avant de retourner enfin à la vie civile.

 

♥♥♥♥

 

Zéro Motivation - poster

Zéro Motivation – poster

Véritable succès en Israël en 2014, Zéro motivation est le premier long métrage réalisé par Talya Lavie. Il a été nommé dans de nombreuses catégories aux Ophirs (équivalent des César) et récompensé par le Prix du meilleur film au Festival de Tribeca. La réalisatrice nous emmène ici au sein d’une unité non-combattante de l’armée Israélienne où de jeunes appelées doivent servir, à leur grand dam. Elle nous propose un récit entre drame et comédie, au travers de la vie quotidienne de cette unité administrative de la jeunesse israélienne. Sans jamais quitter ce camp militaire et ces bureaux administratifs, Zéro Motivation nous tient en haleine sans avoir de moments de faiblesse. Le récit est centré particulièrement sur deux des jeunes filles, Zohar et Daffi. La première compte sur l’amitié et les liens tissés avec la seconde pour tenir bon jusqu’à leur renvoi à la vie civile, tandis que cette dernière ne rêve que d’une chose : être mutée à Tel-Aviv pour finir son service dans un cadre plus à son goût. Par le prisme de ces deux personnages, Zéro Motivation dévoile le point de vue d’une jeunesse que la guerre n’intéresse pas ou plus, entre lassitude et désintéressement. Ces adolescentes officient sous les ordres de Rama, une femme plus âgée qui aimerait devenir officier de carrière. C’est par son biais, moins insouciant, que se reflètent davantage les inquiétudes de la population face au conflit israélo-palestinien. Ces deux regards sur les événements se confrontent et se frictionnent tout au long du récit dévoilant un autre conflit, plus générationnel. Talya Lavie construit habilement l’ensemble, entre cette jeunesse qui rêve de s’épanouir près des zones dynamiques d’Israël et gérer les préoccupations de leur âge (histoires d’amour, de sexe et d’amitié), et la génération précédente totalement inhibée par le conflit géopolitique.

 

Zero Motivation de Talya Lavie

Zéro Motivation de Talya Lavie

 

Si Zéro Motivation traite frontalement de sujets graves, comme le suicide ou le viol, on peut déceler une volonté intéressante chez Talya Lavie de dédramatisation. Cette comédie dramatique prend davantage la forme d’un ‘high school movie’ centré sur un lycée avec ses clichés classiques du genre disputes entre meilleures amies, coups de cœurs et bêtises exutoires, qu’à un film à proprement dit sur l’armée. Car finalement peu d’informations sur le service militaire sont exposées. Les adolescentes évoluent différemment selon leurs expériences, mais à l’instar du personnage de Daffi, elles restent ce qu’elles sont malgré les tentatives de formatage de l’armée et de leurs supérieurs. Zéro Motivation sonde ainsi en douceur et avec légèreté l’évolution de la société israélienne. La bande son est assez discrète et se contente de suivre les oscillations émotionnelles des personnages. Talya Lavie parvient à nous procurer un moment agréable tout en offrant un point de vue intéressant sur une situation conflictuelle trop souvent perçue à travers les médias. Zéro Motivation est distribué dans une seule salle à Paris, exclusivement au cinéma Le Nouvel Odéon, l’occasion alors de découvrir ce premier long métrage qui ouvre une nouvelle fenêtre avec une vue rafraichissante et insolite.

 

 

 

  • ZERO MOTIVATION écrit et réalisé par Talya Lavie en salles depuis le 19 août 2015.
  • Avec : Dana Ivgy, Nelly Tagar, Shani Klein, Yuval Segal.
  • Production : Guy Jacoel, Yochanan Kredo, Yossi Uzrad.
  • Photographie : Yaron Scharf.
  • Montage : Arik Leibovitch.
  • Costumes : Yael Kredo.
  • Distribution : Haut et Court
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts