Ressortie/ Out of Africa de Sydney Pollack: critique

Publié par CineChronicle le 25 décembre 2015

Synopsis : En 1913, une jeune aristocrate danoise épouse le frère de l’amant qui l’a abandonnée. Par ce mariage de raison, elle s’achète une place dans la société : un titre de noblesse contre sa fortune. Ensemble, ils décident d’exploiter une ferme au Kenya, alors colonie britannique, et c’est ainsi que la baronne Karen Blixen se découvre un profond amour pour l’Afrique. Délaissée par son mari volage, Karen se consacre à la culture des caféiers et tombe amoureuse d’un chasseur et aventurier épris de liberté.

 

♥♥♥♥

 

Out of Africa - affiche

Out of Africa – affiche

Out of Africa, le film aux sept oscars de Sydney Pollack (dont ceux du meilleur film, réalisateur, scénario adapté, photographie et bande originale), revient sur grand écran au cinéma Les Fauvettes à Paris à partir du 23 décembre, près de trente ans après sa première distribution. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce nouveau temple de la cinéphilie, Les Fauvettes (ex Gaumont-Gobelins, ex Fauvette) a réouvert le mois dernier avenue des Gobelins, dans le 13e arrondissement. L’originalité de sa programmation est d’être exclusivement composée d’œuvres classiques ou cultes, en version restaurée et non vues sur grand écran depuis au moins six mois. Ces films sont montrés de façon isolée ou dans le cadre d’un cycle. Jouant à la fois la carte grand public et l’aspect ciné-club, l’idée est aussi de présenter les œuvres en présence de leur réalisateur ou d’un professionnel du cinéma. De plus, l’architecture et le confort du lieu allient modernité et innovation. Signé par l’architecte Françoise Raynaud et le décorateur Jacques Grange, ce complexe se distingue par ses deux façades pixélisées et propose cinq salles équipées d’écrans résolution 4K et du son Dolby 7.1. ll est également doté d’un bar et d’espaces d’accueil, articulés autour d’un patio végétal et abrités par une verrière. Tout cela ravira les cinéphiles, et leur permettra de revisiter leurs classiques, comme ici Out of Africa qui n’a pas pris une ride en trente ans. Le film est somptueux : récit, photographie, musique, interprétation… Tout en délicatesse, Meryl Streep et Robert Redford incarnent les héros de cette histoire romanesque où alternent les drames et les séquences d’ivresse heureuse.

 

 

Out of AfricaOut of Africa

Out of AfricaOut of Africa

 

Meryl Streep, qui a pris pour l‘occasion l’accent danois, donne du panache à cette pionnière libre et indépendante, dont le courage force l’admiration. Eternel romantique, Robert Redford retrouve ici pour la sixième fois Sydney Pollack, après Propriété interdite (1966), Jeremiah Johnson (1972), Nos plus belles années (1973), Les trois jours du Condor (1975) et Le Cavalier électrique (1979). Ils ont collaboré une dernière fois ensemble sur Havana (1990). Son jeu est tout en réserve et pudeur. Les cadeaux que Denys fait à Karen sont à chaque fois des déclarations d’amour déguisées ; le stylo, la boussole, le gramophone deviennent alors des objets chargés de sens et de nostalgie. De même, sa façon détournée de lui proposer de vivre ensemble est on ne peu plus touchante.

 

Adapté du roman autobiographique de Karen Blixen, Out of Africa raconte les années africaines de la romancière lorsque celle-ci s’occupait de sa plantation de café au Kenya, au pied du Ngong, à quelques kilomètres de Mombasa. Le film est conçu comme un flashback : d’entrée, la voix rauque et chargée de nostalgie de Meryl Streep nous transporte dans ces contrées lointaines magnifiées par le souvenir : « I had a farm in Africa at the foot of the Ngong Hills… ». Cette phrase, qui revient comme un mantra, est la clef de voûte du récit. Car, avant tout, il s’agit ici d’une histoire d’amour avec l’Afrique : ses fabuleux paysages, ses populations – les Kikuyus, les Masaï, les Somalis… – et ses traditions. Tout un monde auquel l’héroïne était profondément attachée. La photographie de David Watkin, à couper le souffle, fixe dans nos mémoires certaines scènes devenues mythiques : le biplan jaune de Denys Finch Hatton survolant la savane africaine, l’envol d’une multitude de flamants roses, un dîner en amoureux en plein safari, un gramophone posé au milieu de nulle part égrenant, comme par magie, le Concerto pour clarinette de Mozart, une dernière valse devant une maison bientôt abandonnée… Sans oublier le moment d’une grande sensualité où Robert Redford lave les cheveux de Meryl Streep en plein bivouac. Un lyrisme magnifié par les compositions de John Barry. A (re)voir !

 

Isabelle Fauvel

 

  • Ressortie de OUT OF AFRICA réalisé par Sydney Pollack depuis le 23 décembre 2015 au cinéma Les Fauvettes.
  • Avec : Meryl Streep, Robert Redford, Klaus Maria Brandauer, Michael Kitchen, Malick Bowens, Joseph Thiaka, Michael Gough, Stephen Kinyanjui…
  • Scénario : Kurt Luedtke d’après le roman de Karen Blixen La Ferme africaine
  • Production : Sydney Pollack
  • Photographie : David Watkin
  • Montage : Fredric Steinkamp, William Steinkamp, Pembroke J. Herring, Sheldon Kahn
  • Décors : Stephen B. Grimes, Josie MacAvin
  • Costumes : Milena Canonero
  • Musique : John Barry
  • Durée : 2h43
  • Distribution ressortie : Ciné Sorbonne
  • Sortie initiale : 18 décembre 1985 (États-Unis), 26 mars 1986 (France)
  • Distribution initiale : Universal Pictures


Commentaires

A la Une

Gremlins 3 : Chris Colombus ne veut pas de CGI

Chris Colombus est revenu récemment dans une interview sur la possibilité d’un Gremlins 3. Que les fans se rassurent, les… Lire la suite >>

Predator : le réalisateur de 10 Cloverfield Lane aux commandes d’un nouveau film

Dan Trachtenberg, connu pour avoir réalisé 10 Cloverfield Lane, est en pourparlers avec 20th Century Studios pour diriger un nouvel épisode… Lire la suite >>

Michael Shannon rejoint Brad Pitt dans le thriller d’action Bullet Train

L’acteur américain Michael Shannon va rejoindre Brad Pitt au casting de Bullet Train, un thriller d’action produit par Sony d’après… Lire la suite >>

Small Axe : Steve McQueen présente une anthologie de films sur la communauté noire d’Angleterre

Le réalisateur oscarisé de Twelve Years a Slave revisite l’histoire des descendants afro-caribéens au Royaume-Uni à travers une série de… Lire la suite >>

Lynne Ramsay va réaliser une adaptation de Stephen King

La réalisatrice Lynne Ramsay a été embauchée par Village Roadshow Pictures pour réaliser La petite fille qui aimait Tom Gordon,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts