Un TOP 10 des films d’horreur de 2015

Publié par Nicolas Hainaut le 26 décembre 2015

 

Crimson Peak - affiche

Crimson Peak – affiche

Crimson Peak de Guillermo del Toro

Après PACIFIC RIM (notre critique), qui marquait son retour derrière la caméra cinq ans après Hellboy 2, Guillermo del Toro nous convie cette fois à le rejoindre dans l’horreur gothique, genre qu’il a toujours affectionné. Le cinéaste mexicain du Labyrinthe de Pan et de L’Echine du Diable signe une magnifique romance gothique au cœur d’une maison hantée dans l’Angleterre victorienne.

 

Il fait renaître ici l’intensité des effets de suggestion issus des chefs-d’œuvre qui ont marqué de leur sceau le cinéma fantastique tels La Maison du Diable de Robert Wise ou encore LES INNOCENTS de Jack Clayton (notre critique). Toute la valeur du beau au cinéma devient ici significative ; Guillermo del Toro mêle habilement le fond et la forme.

 

Crimson Peak n’appose pas seulement une esthétique visuelle pour nous éblouir par sa photographie, ses effets visuels, ses couleurs, ses décors, ses costumes et ses accessoires. Le récit, sous les plumes de Guillermo del Toro et Matthew Robbins, est aussi soigneusement écrit et développé. Le casting achève de sublimer ce conte surnaturel, sombre et poétique, grâce notamment aux personnages féminins. La beauté atypique de Mia Wasikowska insuffle cette belle attractivité émotionnelle, déjà remarquée dans Stoker de Park Chan-wook. Et Jessica Chastain, vue dans Mama produit par Guillermo del Toro, exploite entre fermeté, élégance et délicatesse les palettes nuancées de son personnage double. Le plus faible provient des personnages masculins, comme Charlie Hunnam, plutôt effacé et sans réelle consistance.

 

Ces quelques scories rejoignent d’ailleurs l’autre point négatif de Crimson Peak. Si le scénario est respectueux des codes du conte gothique, il ne réinvente pas le genre. C’est ce qui manque à cette œuvre splendide, où l’action se déroule essentiellement dans cette immense propriété qui révèle des secrets sinistres et transgressifs, symbolisant in situ toute la décadence aristocratique de l’époque. Néanmoins, Crimson Peak parvient à trouver sa place ici.

 

Commentaires

A la Une

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols pour FX

Le réalisateur britannique Danny Boyle prépare pour la chaîne FX une minisérie de six épisodes centrée sur le groupe punk… Lire la suite >>

Men : le nouveau projet d’Alex Garland réunira Jessie Buckley et Rory Kinnear

Alex Garland, le réalisateur d’Ex-Machina et d’Annihilation, prépare un nouveau film sous la bannière studio A24, avec au casting Jessie Buckley… Lire la suite >>

Trailer de Locked Down : Anne Hathaway et Chiwetel Ejiofor font un casse en plein confinement

Voici la bande-annonce du nouveau film de Doug Liman, Locked Down. Tournée en plein confinement, cette comédie policière réunie un… Lire la suite >>

Rencontre avec le storyboarder Sylvain Despretz autour de son artbook Los ángeles

À l’occasion de la parution de son ouvrage, Los ángeles, Sylvain Despretz, storyboardeur sur Gladiator, La Planète des singes, Panic… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts