Un TOP 10 des films d’horreur de 2015

Publié par Nicolas Hainaut le 26 décembre 2015

 

Crimson Peak - affiche

Crimson Peak – affiche

Crimson Peak de Guillermo del Toro

Après PACIFIC RIM (notre critique), qui marquait son retour derrière la caméra cinq ans après Hellboy 2, Guillermo del Toro nous convie cette fois à le rejoindre dans l’horreur gothique, genre qu’il a toujours affectionné. Le cinéaste mexicain du Labyrinthe de Pan et de L’Echine du Diable signe une magnifique romance gothique au cœur d’une maison hantée dans l’Angleterre victorienne.

 

Il fait renaître ici l’intensité des effets de suggestion issus des chefs-d’œuvre qui ont marqué de leur sceau le cinéma fantastique tels La Maison du Diable de Robert Wise ou encore LES INNOCENTS de Jack Clayton (notre critique). Toute la valeur du beau au cinéma devient ici significative ; Guillermo del Toro mêle habilement le fond et la forme.

 

Crimson Peak n’appose pas seulement une esthétique visuelle pour nous éblouir par sa photographie, ses effets visuels, ses couleurs, ses décors, ses costumes et ses accessoires. Le récit, sous les plumes de Guillermo del Toro et Matthew Robbins, est aussi soigneusement écrit et développé. Le casting achève de sublimer ce conte surnaturel, sombre et poétique, grâce notamment aux personnages féminins. La beauté atypique de Mia Wasikowska insuffle cette belle attractivité émotionnelle, déjà remarquée dans Stoker de Park Chan-wook. Et Jessica Chastain, vue dans Mama produit par Guillermo del Toro, exploite entre fermeté, élégance et délicatesse les palettes nuancées de son personnage double. Le plus faible provient des personnages masculins, comme Charlie Hunnam, plutôt effacé et sans réelle consistance.

 

Ces quelques scories rejoignent d’ailleurs l’autre point négatif de Crimson Peak. Si le scénario est respectueux des codes du conte gothique, il ne réinvente pas le genre. C’est ce qui manque à cette œuvre splendide, où l’action se déroule essentiellement dans cette immense propriété qui révèle des secrets sinistres et transgressifs, symbolisant in situ toute la décadence aristocratique de l’époque. Néanmoins, Crimson Peak parvient à trouver sa place ici.

 

Commentaires

A la Une

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Indiana Jones 5 : Le film dévoile ses personnages dans de nouvelles images

Après un premier cliché entre ombre et lumière, le prochain film de la saga Indiana Jones continue de se dévoiler,… Lire la suite >>

Bradley Cooper sera Frank Bullitt pour Steven Spielberg

Bradley Cooper succédera à Steve McQueen dans le rôle culte de Frank Bullitt, devant la caméra de Steven Spielberg.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts