Un TOP 10 des films d’horreur de 2015

Publié par Nicolas Hainaut le 26 décembre 2015

 

Crimson Peak - affiche

Crimson Peak – affiche

Crimson Peak de Guillermo del Toro

Après PACIFIC RIM (notre critique), qui marquait son retour derrière la caméra cinq ans après Hellboy 2, Guillermo del Toro nous convie cette fois à le rejoindre dans l’horreur gothique, genre qu’il a toujours affectionné. Le cinéaste mexicain du Labyrinthe de Pan et de L’Echine du Diable signe une magnifique romance gothique au cœur d’une maison hantée dans l’Angleterre victorienne.

 

Il fait renaître ici l’intensité des effets de suggestion issus des chefs-d’œuvre qui ont marqué de leur sceau le cinéma fantastique tels La Maison du Diable de Robert Wise ou encore LES INNOCENTS de Jack Clayton (notre critique). Toute la valeur du beau au cinéma devient ici significative ; Guillermo del Toro mêle habilement le fond et la forme.

 

Crimson Peak n’appose pas seulement une esthétique visuelle pour nous éblouir par sa photographie, ses effets visuels, ses couleurs, ses décors, ses costumes et ses accessoires. Le récit, sous les plumes de Guillermo del Toro et Matthew Robbins, est aussi soigneusement écrit et développé. Le casting achève de sublimer ce conte surnaturel, sombre et poétique, grâce notamment aux personnages féminins. La beauté atypique de Mia Wasikowska insuffle cette belle attractivité émotionnelle, déjà remarquée dans Stoker de Park Chan-wook. Et Jessica Chastain, vue dans Mama produit par Guillermo del Toro, exploite entre fermeté, élégance et délicatesse les palettes nuancées de son personnage double. Le plus faible provient des personnages masculins, comme Charlie Hunnam, plutôt effacé et sans réelle consistance.

 

Ces quelques scories rejoignent d’ailleurs l’autre point négatif de Crimson Peak. Si le scénario est respectueux des codes du conte gothique, il ne réinvente pas le genre. C’est ce qui manque à cette œuvre splendide, où l’action se déroule essentiellement dans cette immense propriété qui révèle des secrets sinistres et transgressifs, symbolisant in situ toute la décadence aristocratique de l’époque. Néanmoins, Crimson Peak parvient à trouver sa place ici.

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts