Mauvaise Graine de Claudio Caligari: critique

Publié par CineChronicle le 24 mars 2016

Synopsis : 1995, près de Rome, Vittorio et Cesare, qui se connaissent depuis 20 ans, sont comme des frères inséparables. Leur quotidien se résume aux discothèques, à l’alcool et aux trafics de drogues… Mais ils paient cher cette vie d’excès. Après avoir rencontré Linda, Vittorio semble vouloir changer de vie. Cesare, lui, plonge inexorablement.

♥♥♥♥♥

 

Mauvaise Graine - affiche

Mauvaise Graine – affiche

Décédé avant la fin du montage des suites d’une longue maladie à l’âge de 67 ans le 26 mai 2015, Claudio Caligari n’a pu donc terminer seul Mauvaise Graine, son troisième long métrage de fiction. C’est un de ses amis, acteur et producteur Valerio Mastandrea qui s’en est chargé. Claudio Caligari a commencé sa carrière à la fin des années 70, avec plusieurs documentaires sur le monde de la drogue et les collectifs militants italiens. Amore Tossico, son premier film sorti en 1983, est quasiment devenu culte de l’autre côté des Alpes, décrivant de manière crue et violente la dépendance à l’héroïne. Le cinéaste nous replonge ici dans l’univers des stupéfiants, comme une sorte de prolongement de Amore Tossico. Le récit, situé dans les années 1990, raconte le parcours chaotique de Vittorio, interprété par Alessandro Borghi (Suburra), et Cesare, joué par Luca Marinelli (LA GRANDE BELLEZZA – notre critique). Les deux jeunes hommes sont des amis d’enfance qui ne se quittent pratiquement jamais ; trafic et consommation de drogues constituent l’essentiel de leurs occupations. Claudio Caligari décrit avec justesse ce milieu de la drogue dans la banlieue romaine, qui fait partie intégrante du quotidien de la population. Il fait même vivre des familles entières, représentant une véritable économie. Le cinéaste narre ainsi le chemin tumultueux et désespéré de ses deux héros et dresse un portrait précis et intéressant de leurs personnalités complexes et assez opposées. Si Cesare agace par son arrogance et son impétuosité, il parvient à devenir attachant lorsqu’il s’occupe de sa mère et de sa nièce, une fillette orpheline et malade. Vittorio incarne, quant à lui, plutôt la voie de la sagesse, essayant de se sortir de la spirale infernale de la drogue. Sa rencontre avec Linda provoque le déclic ; il décroche un vrai travail de maçon et tente de faire revenir Cesare sur le droit chemin. Mais le côté écorché vif de son imprévisible ami complique tout. Si l’aspect obscur et brut de ce film posthume est totalement assumée, Claudio Caligari se laisse néanmoins enfermer par son sujet ; l’intrigue tourne parfois en rond et l’issue semble impossible. Il en résulte quelques longueurs et séquences superflues. Cependant, Mauvaise Graine tire son épingle du jeu grâce à un propos pertinent et au talent de ses comédiens. Caligari, qui se réclamait de l’héritage de Pasolini, dresse une peinture sociale aboutie respectant les thématiques et les codes du genre dans le cinéma italien, comme l’exaltation des sentiments, la noirceur, la verve des dialogues et la fougue des personnages.

.

Christophe Binet

.

.

.

  • MAUVAISE GRAINE (Non Essere Cattivo) réalisé par Claudio Caligari en salles le 11 mai 2016.
  • Avec : Luca Marinelli, Alessandro Borghi, Silvia D’Amico, Roberta Mattei, Alessandro Bernardini, Valentino Campitelli, Danilo Cappanelli, Manuel Rulli, Elisabetta De Vito, Alice Clementi…
  • Scénario : Claudio Caligari, Francesca Serafini, Giordano Meacci
  • Production : Paolo Bogna, Simone Isola, Valerio Mastandrea
  • Photographie : Maurizio Calvesi
  • Montage : Mauro Bonanni
  • Décors : Giada Calabria
  • Costumes : Chiara Ferrantini
  • Musique : Paolo Vivaldi
  • Distribution : Bellissima Films
  • Durée : 1h40

.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts