Livre/ Paul Verhoeven, Total Spectacle: critique

Publié par Jacques Demange le 23 novembre 2016

Résumé : Paul Verhoeven est insaisissable. Tour à tour qualifié de misogyne et féministe, fasciste et libertaire, vendu aux sirènes d’Hollywood, puis artiste sauvage et intenable, le cinéaste trace son propre sillon, pulvérisant de l’intérieur les codes des genres qu’il se réapproprie La puissance manipulatrice de l’image est au coeur de son cinéma : qu’il traite des systèmes politiques qui écrasent les Individus, de la place des femmes au sein de nos sociétés ou du devenir du corps humain face à la technologie, ses procédés retors et l’ambiguïté de son message donnent à ses films une portée subversive tors du commun « Basic Instinct » à « Elle » en passant par « Starship Troopers », son oeuvre n’a cessé, depuis plus de quarante ans, de susciter controverses et fascination.

♥♥♥♥♥

 

Paul Verhoeven, Total Spectacle - couverture

Paul Verhoeven, Total Spectacle – couverture

En 2016, la sélection de Elle en compétition officielle au Festival de Cannes a continué de le prouver : les films de celui que l’on surnomme le « Hollandais violent » ne laissent personne indifférent. Souvent au coeur des débats et des polémiques, l’oeuvre de Paul Verhoeven se pose comme un parfait paradoxe, à la fois ancrée dans le contexte d’une époque, tout en résistant aux diktats du temps. Verhoeven est un commentateur incisif, habile à disséquer les moeurs d’une nation, y inséminant ses propres obsessions et thématiques pour accéder à ce qu’Axel Cadieux, journaliste et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, nomme dans son introduction : « un statut hybride », porteur d’ « une somme de malentendus et interprétations contradictoires. » Plutôt que de s’attarder sur une figure en particulier, cet ouvrage collectif publié chez la récente mais déjà essentielle Playlist Society, a choisi de problématiser ses perspectives autour de l’un des tropes incontournables du cinéma de Verhoeven : le spectacle. Benoît Marchisio analyse ainsi comment les personnages du réalisateur évoluent toujours entre le conformisme et la révolte, finissant in fine par se confondre avec les rouages d’un système accueillant leurs aspérités pour mieux les annihiler ensuite. Cette ambiguïté, Hugues Derolez et Linda Belhadj la retrouvent à travers la représentation des corps et de la Femme, en tant que perpétuels (in)soumis. Julien Abadie entérine la réflexion à travers une mise en parallèle originale et particulièrement intéressante avec l’oeuvre du compositeur russe Chostakovitch. Partant d’une ironie vectrice de stimuli, Veroheven aboutit au grotesque dont la première richesse résiderait dans sa faculté à effacer les « frontières entre deux pôles également radicaux et dans la possibilité d’interpréter les choses de deux manières diamétralement opposées. ». L’ambiguïté encore et toujours. De ses premiers films réalisés aux Pays-Bas à sa renaissance française, en passant par sa faste période hollywoodienne, l’étude collective aborde l’ensemble de la filmographie du cinéaste tout en maintenant une certaine cohérence autour de la question du spectacle qui apparaît comme un nécessaire fil d’Ariane. L’écriture limpide permet une certaine ouverture et assure à l’essai un public élargi. En bonus, le lecteur saura apprécier un entretien inédit avec le réalisateur qui revient sur les thématiques abordées par son dernier film, sa vision du cinéma (un art plus visuel que verbal), ses relations avec Arnold Schwarzenegger sur Total Recall, ou encore son rapport avec les séries télévisées et les jeux vidéo. Ce Paul Verhoeven, Total spectacle apparaît, à la suite de ses entretiens avec Nathan Réra publiés chez Rouge Profond, comme un nouvel incontournable pour qui s’intéresse de près ou de loin à ce réalisateur singulier.

.

.

.

  • PAUL VERHOEVEN, TOTAL SPECTACLE écrit par un collectif sous la direction de Axel Cadieux disponible depuis le 6 octobre 2016 aux éditions Playlist Society.
  • 176 pages
  • 14 € (version papier)
  • 7 € (numérique)

Commentaires

A la Une

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Une série sur Buster Keaton en préparation avec Rami Malek, par le réalisateur de The Batman

Un projet de série sur la vie de Buster Keaton réalisé par Matt Reeves, avec Rami Malek dans le rôle-titre,… Lire la suite >>

Tron 3 : Un nouveau film en route avec Jared Leto et le réalisateur de Maléfique 2

Après une première tentative de suite à Tron : L’Héritage par Joseph Kosinski, Disney confirme la mise en chantier de… Lire la suite >>

Mort de Gina Lollobrigida (1927-2023)

L’actrice italienne star des années 1950 nous a quittés ce 16 janvier 2023 à l’âge de 95 ans.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts