Livre/ Paul Verhoeven, Total Spectacle: critique

Publié par Jacques Demange le 23 novembre 2016

Résumé : Paul Verhoeven est insaisissable. Tour à tour qualifié de misogyne et féministe, fasciste et libertaire, vendu aux sirènes d’Hollywood, puis artiste sauvage et intenable, le cinéaste trace son propre sillon, pulvérisant de l’intérieur les codes des genres qu’il se réapproprie La puissance manipulatrice de l’image est au coeur de son cinéma : qu’il traite des systèmes politiques qui écrasent les Individus, de la place des femmes au sein de nos sociétés ou du devenir du corps humain face à la technologie, ses procédés retors et l’ambiguïté de son message donnent à ses films une portée subversive tors du commun « Basic Instinct » à « Elle » en passant par « Starship Troopers », son oeuvre n’a cessé, depuis plus de quarante ans, de susciter controverses et fascination.

♥♥♥♥♥

 

Paul Verhoeven, Total Spectacle - couverture

Paul Verhoeven, Total Spectacle – couverture

En 2016, la sélection de Elle en compétition officielle au Festival de Cannes a continué de le prouver : les films de celui que l’on surnomme le « Hollandais violent » ne laissent personne indifférent. Souvent au coeur des débats et des polémiques, l’oeuvre de Paul Verhoeven se pose comme un parfait paradoxe, à la fois ancrée dans le contexte d’une époque, tout en résistant aux diktats du temps. Verhoeven est un commentateur incisif, habile à disséquer les moeurs d’une nation, y inséminant ses propres obsessions et thématiques pour accéder à ce qu’Axel Cadieux, journaliste et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, nomme dans son introduction : « un statut hybride », porteur d’ « une somme de malentendus et interprétations contradictoires. » Plutôt que de s’attarder sur une figure en particulier, cet ouvrage collectif publié chez la récente mais déjà essentielle Playlist Society, a choisi de problématiser ses perspectives autour de l’un des tropes incontournables du cinéma de Verhoeven : le spectacle. Benoît Marchisio analyse ainsi comment les personnages du réalisateur évoluent toujours entre le conformisme et la révolte, finissant in fine par se confondre avec les rouages d’un système accueillant leurs aspérités pour mieux les annihiler ensuite. Cette ambiguïté, Hugues Derolez et Linda Belhadj la retrouvent à travers la représentation des corps et de la Femme, en tant que perpétuels (in)soumis. Julien Abadie entérine la réflexion à travers une mise en parallèle originale et particulièrement intéressante avec l’oeuvre du compositeur russe Chostakovitch. Partant d’une ironie vectrice de stimuli, Veroheven aboutit au grotesque dont la première richesse résiderait dans sa faculté à effacer les « frontières entre deux pôles également radicaux et dans la possibilité d’interpréter les choses de deux manières diamétralement opposées. ». L’ambiguïté encore et toujours. De ses premiers films réalisés aux Pays-Bas à sa renaissance française, en passant par sa faste période hollywoodienne, l’étude collective aborde l’ensemble de la filmographie du cinéaste tout en maintenant une certaine cohérence autour de la question du spectacle qui apparaît comme un nécessaire fil d’Ariane. L’écriture limpide permet une certaine ouverture et assure à l’essai un public élargi. En bonus, le lecteur saura apprécier un entretien inédit avec le réalisateur qui revient sur les thématiques abordées par son dernier film, sa vision du cinéma (un art plus visuel que verbal), ses relations avec Arnold Schwarzenegger sur Total Recall, ou encore son rapport avec les séries télévisées et les jeux vidéo. Ce Paul Verhoeven, Total spectacle apparaît, à la suite de ses entretiens avec Nathan Réra publiés chez Rouge Profond, comme un nouvel incontournable pour qui s’intéresse de près ou de loin à ce réalisateur singulier.

.

.

.

  • PAUL VERHOEVEN, TOTAL SPECTACLE écrit par un collectif sous la direction de Axel Cadieux disponible depuis le 6 octobre 2016 aux éditions Playlist Society.
  • 176 pages
  • 14 € (version papier)
  • 7 € (numérique)

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts