Livre/ Paul Verhoeven, Total Spectacle: critique

Publié par Jacques Demange le 23 novembre 2016

Résumé : Paul Verhoeven est insaisissable. Tour à tour qualifié de misogyne et féministe, fasciste et libertaire, vendu aux sirènes d’Hollywood, puis artiste sauvage et intenable, le cinéaste trace son propre sillon, pulvérisant de l’intérieur les codes des genres qu’il se réapproprie La puissance manipulatrice de l’image est au coeur de son cinéma : qu’il traite des systèmes politiques qui écrasent les Individus, de la place des femmes au sein de nos sociétés ou du devenir du corps humain face à la technologie, ses procédés retors et l’ambiguïté de son message donnent à ses films une portée subversive tors du commun « Basic Instinct » à « Elle » en passant par « Starship Troopers », son oeuvre n’a cessé, depuis plus de quarante ans, de susciter controverses et fascination.

♥♥♥♥♥

 

Paul Verhoeven, Total Spectacle - couverture

Paul Verhoeven, Total Spectacle – couverture

En 2016, la sélection de Elle en compétition officielle au Festival de Cannes a continué de le prouver : les films de celui que l’on surnomme le « Hollandais violent » ne laissent personne indifférent. Souvent au coeur des débats et des polémiques, l’oeuvre de Paul Verhoeven se pose comme un parfait paradoxe, à la fois ancrée dans le contexte d’une époque, tout en résistant aux diktats du temps. Verhoeven est un commentateur incisif, habile à disséquer les moeurs d’une nation, y inséminant ses propres obsessions et thématiques pour accéder à ce qu’Axel Cadieux, journaliste et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, nomme dans son introduction : « un statut hybride », porteur d’ « une somme de malentendus et interprétations contradictoires. » Plutôt que de s’attarder sur une figure en particulier, cet ouvrage collectif publié chez la récente mais déjà essentielle Playlist Society, a choisi de problématiser ses perspectives autour de l’un des tropes incontournables du cinéma de Verhoeven : le spectacle. Benoît Marchisio analyse ainsi comment les personnages du réalisateur évoluent toujours entre le conformisme et la révolte, finissant in fine par se confondre avec les rouages d’un système accueillant leurs aspérités pour mieux les annihiler ensuite. Cette ambiguïté, Hugues Derolez et Linda Belhadj la retrouvent à travers la représentation des corps et de la Femme, en tant que perpétuels (in)soumis. Julien Abadie entérine la réflexion à travers une mise en parallèle originale et particulièrement intéressante avec l’oeuvre du compositeur russe Chostakovitch. Partant d’une ironie vectrice de stimuli, Veroheven aboutit au grotesque dont la première richesse résiderait dans sa faculté à effacer les « frontières entre deux pôles également radicaux et dans la possibilité d’interpréter les choses de deux manières diamétralement opposées. ». L’ambiguïté encore et toujours. De ses premiers films réalisés aux Pays-Bas à sa renaissance française, en passant par sa faste période hollywoodienne, l’étude collective aborde l’ensemble de la filmographie du cinéaste tout en maintenant une certaine cohérence autour de la question du spectacle qui apparaît comme un nécessaire fil d’Ariane. L’écriture limpide permet une certaine ouverture et assure à l’essai un public élargi. En bonus, le lecteur saura apprécier un entretien inédit avec le réalisateur qui revient sur les thématiques abordées par son dernier film, sa vision du cinéma (un art plus visuel que verbal), ses relations avec Arnold Schwarzenegger sur Total Recall, ou encore son rapport avec les séries télévisées et les jeux vidéo. Ce Paul Verhoeven, Total spectacle apparaît, à la suite de ses entretiens avec Nathan Réra publiés chez Rouge Profond, comme un nouvel incontournable pour qui s’intéresse de près ou de loin à ce réalisateur singulier.

.

.

.

  • PAUL VERHOEVEN, TOTAL SPECTACLE écrit par un collectif sous la direction de Axel Cadieux disponible depuis le 6 octobre 2016 aux éditions Playlist Society.
  • 176 pages
  • 14 € (version papier)
  • 7 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 705 465 7 7 321 013
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 257 710 2 637 833
3 LA PETITE VADROUILLE 116 924 2 277 085
4 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 95 622 6 2 297 722
5 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 94 954 4 828 705
6 LES GUETTEURS 94 753 1 94 753
7 JULIETTE AU PRINTEMPS 69 183 1 69 183
8 HAIKYU !! LA GUERRE DES POUBELLES 64 242 1 64 242
9 BLUE & COMPAGNIE 59 387 6 1 118 575
10 LOVE LIES BLEEDING 37 146 1 37 146

Source: CBO Box office

Nos Podcasts