Livre/ Paul Verhoeven, Total Spectacle: critique

Publié par Jacques Demange le 23 novembre 2016

Résumé : Paul Verhoeven est insaisissable. Tour à tour qualifié de misogyne et féministe, fasciste et libertaire, vendu aux sirènes d’Hollywood, puis artiste sauvage et intenable, le cinéaste trace son propre sillon, pulvérisant de l’intérieur les codes des genres qu’il se réapproprie La puissance manipulatrice de l’image est au coeur de son cinéma : qu’il traite des systèmes politiques qui écrasent les Individus, de la place des femmes au sein de nos sociétés ou du devenir du corps humain face à la technologie, ses procédés retors et l’ambiguïté de son message donnent à ses films une portée subversive tors du commun « Basic Instinct » à « Elle » en passant par « Starship Troopers », son oeuvre n’a cessé, depuis plus de quarante ans, de susciter controverses et fascination.

♥♥♥♥♥

 

Paul Verhoeven, Total Spectacle - couverture

Paul Verhoeven, Total Spectacle – couverture

En 2016, la sélection de Elle en compétition officielle au Festival de Cannes a continué de le prouver : les films de celui que l’on surnomme le « Hollandais violent » ne laissent personne indifférent. Souvent au coeur des débats et des polémiques, l’oeuvre de Paul Verhoeven se pose comme un parfait paradoxe, à la fois ancrée dans le contexte d’une époque, tout en résistant aux diktats du temps. Verhoeven est un commentateur incisif, habile à disséquer les moeurs d’une nation, y inséminant ses propres obsessions et thématiques pour accéder à ce qu’Axel Cadieux, journaliste et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, nomme dans son introduction : « un statut hybride », porteur d’ « une somme de malentendus et interprétations contradictoires. » Plutôt que de s’attarder sur une figure en particulier, cet ouvrage collectif publié chez la récente mais déjà essentielle Playlist Society, a choisi de problématiser ses perspectives autour de l’un des tropes incontournables du cinéma de Verhoeven : le spectacle. Benoît Marchisio analyse ainsi comment les personnages du réalisateur évoluent toujours entre le conformisme et la révolte, finissant in fine par se confondre avec les rouages d’un système accueillant leurs aspérités pour mieux les annihiler ensuite. Cette ambiguïté, Hugues Derolez et Linda Belhadj la retrouvent à travers la représentation des corps et de la Femme, en tant que perpétuels (in)soumis. Julien Abadie entérine la réflexion à travers une mise en parallèle originale et particulièrement intéressante avec l’oeuvre du compositeur russe Chostakovitch. Partant d’une ironie vectrice de stimuli, Veroheven aboutit au grotesque dont la première richesse résiderait dans sa faculté à effacer les « frontières entre deux pôles également radicaux et dans la possibilité d’interpréter les choses de deux manières diamétralement opposées. ». L’ambiguïté encore et toujours. De ses premiers films réalisés aux Pays-Bas à sa renaissance française, en passant par sa faste période hollywoodienne, l’étude collective aborde l’ensemble de la filmographie du cinéaste tout en maintenant une certaine cohérence autour de la question du spectacle qui apparaît comme un nécessaire fil d’Ariane. L’écriture limpide permet une certaine ouverture et assure à l’essai un public élargi. En bonus, le lecteur saura apprécier un entretien inédit avec le réalisateur qui revient sur les thématiques abordées par son dernier film, sa vision du cinéma (un art plus visuel que verbal), ses relations avec Arnold Schwarzenegger sur Total Recall, ou encore son rapport avec les séries télévisées et les jeux vidéo. Ce Paul Verhoeven, Total spectacle apparaît, à la suite de ses entretiens avec Nathan Réra publiés chez Rouge Profond, comme un nouvel incontournable pour qui s’intéresse de près ou de loin à ce réalisateur singulier.

.

.

.

  • PAUL VERHOEVEN, TOTAL SPECTACLE écrit par un collectif sous la direction de Axel Cadieux disponible depuis le 6 octobre 2016 aux éditions Playlist Society.
  • 176 pages
  • 14 € (version papier)
  • 7 € (numérique)

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts