Cannes 2017/ Happy End de Michael Haneke : critique

Publié par Antoine Gaudé le 28 mai 2017

Synopsis : « Tout autour le Monde et nous au milieu, aveugles. » Instantané d’une famille bourgeoise européenne. 

♥♥♥♥

 

Happy End - affiche

Happy End – affiche

Sélectionné en Compétition, le nouveau film de Michael Haneke, Happy End, débute par une série de périscopes, sarcastiques et cyniques, qui annoncent la pauvre modernité d’un film déjà vieux. S’il suffisait de filmer des bourges, malheureux et lâches, égoïstes et superficiels, pour comprendre le mal d’une époque dénaturée et déshumanisée, Haneke aurait certainement tout compris à notre société occidentale. Et il a beau filmer des commentaires Facebook, envoyer le tube de Sia et des vidéos d’adolescents youtubeurs, il ne fait que prendre les apparats de cette modernité, médiatisée et mondialisée, de ce narcissisme existentiel qui nous ronge et nous prive, même chez les enfants, d’une forme d’innocence. Son langage à lui, le cinéma, reste vieux comme le monde. Il (re)filme ces mêmes gens odieux et inconséquents – du grand-père suicidaire au père hypocrite en passant par la mère égoïste – même la petite dernière savoure ce spectacle décadent alors qu’elle avait pourtant courageusement tiré la « sonnette d’alarme ». Mais visiblement, personne n’en tire aucune leçon. La mise en scène est même d’une morne austérité, anti-vitaliste par excellence, sécrétant son lot de scènes bouffonnes où des rires gênés prennent le pas sur la médiocrité de la vision monde. Clairement, il n’aime pas ses personnages et les décrit bêtement et méchamment. Ce sont des caricatures grossières, incapable d’émotions sincères et donc a fortiori de nous en procurer. On reste donc las devant un tel spectacle, où la pauvreté des personnages n’a d’égal que celle d’un vieux cinéma d’auteur qui tourne en rond, tel un bourgeois qui s’ennuie dans sa tour d’ivoire ne sachant plus quoi filmer, ni raconter.

.

.

  • Notes de la rédaction cannoise 
  • Philippe Descottes : ♥♥♥♥♥

.

.

.

  • HAPPY END écrit et réalisé par Michael Haneke en salles le 18 octobre 2017
  • Avec : Isabelle Huppert, Toby Jones, Mathieu Kassovitz, Jean-Louis Trintignant, Franz Rogowski, Fantine Harduin, Dominique Besnehard, Nabiha Akkari…
  • Production : Margaret Ménégoz, Stefan Arndt, Uwe Schott, Veit Heiduschka, Michael Katz
  • Photographie : Christian Berger
  • Montage : Monika Willi
  • Décors : Olivier Radot
  • Costumes : Catherine Leterrier
  • Distribution : Les Films du Losange
  • Durée : 1h50

.

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts