Cannes 2017/ Le Jour d’après de Hong Sangsoo : critique

Publié par Antoine Gaudé le 28 mai 2017

Synopsis : Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer. Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie…

♥♥♥♥

 

Le jour dapres de Hong Sangsoo - affiche

Le jour d’après de Hong Sangsoo – affiche

Hong Sangsoo poursuit, avec Le Jour d’après, son exploration de la nature humaine à travers ces rencontres, inattendues et éphémères, de tous les jours. Dans son univers urbain, où les professeurs côtoient les étudiants, où les patrons de maison d’édition fréquentent leurs employées, Hong Sangsoo s’amuse de nos rapports et nos sentiments, contrastés et inavouables, de cette sincérité un peu lâche et de ce courage peu téméraire qui nous animent lorsque les mensonges et les secrets finissent par éclater. Étirant ces saynètes de repas, où l’alcool coule toujours à flot, il rend compte de l’incommunicabilité entre les êtres, d’un trop-plein de politesse parfois encombrant, mais également d’un langage verbal et corporel qui se délie au fur et à mesure que l’alcool fait son travail désinhibition. Ses personnages masculins apparaissent gentiment opportunistes, égoïstes et menteurs à l’image de Bongwan (Hae-hyo Kwon) qui aime qu’on l’appelle « patron ». Séducteur, il joue un jeu dangereux dans sa pratique d’un amour volage provoquant l’hystérie, la jalousie et parfois l’agressivité des femmes qui végètent autour de lui. Les femmes sont comme prisonnières de lui, sauf peut-être la nouvelle, Areum (Kim Min-hee). Avec son humour absurde fait de quiproquos, Hong Sangsoo la jette dans la cage aux lionnes : elle assiste malgré elle aux déboires de son « patron » et finit par subir ces relations désastreuses. Mais la roue tourne, et c’est bien elle qui aura le dernier mot de l’histoire. Avec Le Jour d’après, Hong Sangsoo ne révolutionne pas son cinéma, loin de là (plan large en plan-séquence où s’ajoute quelques zooms qui viennent distribuer la parole à l’un et à l’autre). Mais il le peaufine via une certaine épure : rues et bars se font moins nombreux, de même que les personnages, réduit ici à quatre. Son rêve, un film avec probablement deux personnages, un homme et une femme, dans un lieu unique, qui se rencontrent pour la première fois et qui, bien sûr, finissent ensemble à la fin de la soirée, après avoir discuté de tout et de rien. Voilà l’ambition subtilement immense qui anime son cinéma depuis ses débuts.

.

.

  • Notes de la rédaction cannoise 
  • Nathalie Dassa ♥♥♥♥♥

 

.

.

.

  • LE JOUR D’APRÈS (Geu-Hu) écrit et réalisé par Hong Sangsoo en salles le 7 juin 2017
  • Avec : Kim Min-hee, Hae-hyo Kwon, Kim Saeybuk, Cho Yunhee
  • Production : Kang Taeu
  • Photographie : Kim Hyunbg-koo
  • Montage : Sung-Won Hahm
  • Distribution : Capricci / Les Bookmakers
  • Durée : 1h32

.

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts