Livre/ À l’écoute de Disney par Raphaël Roth : critique

Publié par Jacques Demange le 20 août 2017

Résumé : Des Trois Petits Cochons (1933) à La Reine des Neiges (2013), le succès des films et des chansons des studios Disney est international et traverse plusieurs générations. Cet ouvrage décrit les modalités de la constitution du voiret de l’entendre cinématographiques au travers du « cas » Disney. Par le biais d’une enquête sociologique, cet ouvrage présente une analyse des ressorts sémiotiques de la réception de la musique de films et tente de dépasser, par le cinéma, l’ineffabilité de cette musique que l’on ressent toujours sans ne jamais pouvoir la matérialiser.

♥♥♥♥♥

 

A lecoute de Disney - couverture

À l’écoute de Disney – couverture

Du sifflement de Mickey Mouse dans Steamboat Willie au main title de La Reine des Neiges, la musique joue sans conteste un rôle central dans le succès des productions Disney. Les études consacrées au célèbre studio d’animation ne s’y sont pas trompées, aménageant souvent une place importante à l’analyse des bandes musicales des films produits par l’oncle Walt. À priori donc, cet ouvrage navigue en terrain connu, prenant de fait le risque d’enfoncer quelques portes ouvertes. Affirmons-le immédiatement : l’écueil a été évité, et magistralement en plus. Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université d’Avignon, Raphaël Roth a choisi de décaler l’approche habituelle de l’analyse musicale en privilégiant la posture du spectateur sur celle du créateur (une catégorisation dont la porosité est par ailleurs évidente). À l’écoute de Disney donc, formule qui incite à prêter une oreille (et un regard) attentif aux nombreuses ballades maintes et maintes fois fredonnées et entendues. Après être revenu sur l’histoire musicale du studio, rattachée d’une part au développement du son au cinéma et d’autre part aux poèmes symphoniques du XIXe siècle, qui serviront de base à l’utilisation de la musique filmique, Roth développe une approche tout à la fois originale et singulière. Entrelaçant la sociologie, la sémiologie et l’anthropologie, l’auteur mène l’enquête. En s’attardant sur un air ou une séquence en particulier (« Quand on prie la bonne étoile » de Pinocchio, ou la découverte du monde merveilleux par Alice dans Alice au pays des merveilles), l’universitaire cherche à revenir sur certains aspects propres à la nature de l’ouïe au cinéma. La question du point de synchronisation ou celle propre à la représentation sonore de la magie convoquent de larges développements servis par une écriture dense et savamment référencée. Captures d’écran et diagrammes à l’appui, Roth parvient à concrétiser certaines notions floues, consubstantielles au caractère évanescent du langage musical. Le recours à la méthode du portrait chinois instaure ainsi un libre jeu d’associations que l’auteur classifie avec soin et dont il tire de pertinentes interprétations. Joliment préfacé par Emmanuel Ethis et Damien Malinas, cet ouvrage offre une nouvelle perspective de recherche concernant la question de la musique au cinéma. Car, au-delà des seules productions animées de Disney, Roth propose une belle synthèse du rapport entre image, son, et spectateur. On note encore la présence d’une bibliographie très complète permettant de baliser le parcours entrepris. Destinée à tous les spectateurs avertis, cette étude doit être prise pour ce qu’elle est : une formidable avancée théorique et pratique dans l’étude du son (musical ou non) au cinéma.

.

.

.

  • À  L’ÉCOUTE DE DISNEY. Une sociologie de la réception de la musique au cinéma
  • Auteur(s) : Raphaël Roth
  • Édition : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels 
  • Date de parution : juillet 2017
  • Pages : 264
  • Tarif : 25,65 € (papier) – 20,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts