Livre/ Matrix, Marx et le Messie par Jad Hatem : critique

Publié par Jacques Demange le 20 août 2017

Résumé : Cet essai montre que The Matrix (premier épisode, sorti en 1999) des frères Wachowski est susceptible d’une approche pluridisciplinaire. Pourquoi les machines dotées d’une intelligence artificielle ne peuvent subsister sans l’apport énergétique puisé dans les humains, cela s’explique par le fait que le travail mort ne s’anime qu’en vampirisant le travail vivant. Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une approche philosophique d’un genre cinématographique, la science-fiction, dont The Matrix a renouvelé les codes et la syntaxe au tournant du nouveau millénaire.

♥♥♥♥♥

 

Matrix Marx et le Messie - couverture

Matrix Marx et le Messie – couverture

À l’instar du Fight Club de David Fincher ou de Inception de Christopher Nolan, Matrix fait partie de ces films qui, bien des années après leur sortie, continuent de susciter débats et polémiques. Le long métrage des Wachowski offre avec habilité différentes clés interprétatives, s’amusant à perdre son spectateur au milieu de ses nombreux niveaux de lecture. Technophile ou technophobe, prophétique ou fabulateur, Matrix navigue entre les extrêmes, s’épanouissant dans les oxymores et les (apparents) paradoxes. Surface ô combien absorbante, le film suppose la possibilité d’intégrer un nombre quasi infini de discours, se risquant de fait aux contradictions, voire aux solipsismes trompeurs. Première qualité non négligeable de cet ouvrage : maintenir une cohérence théorique par le biais d’un contact constant avec son objet d’étude. Jad Hatem, professeur de philosophie, de littérature et de science des religions à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ne part pas de ses postulats pour aboutir au film, mais bien de ce dernier pour en dégager certains enjeux essentiels. Remarquons sur ce point que l’auteur parvient à éviter l’écueil des généralités. En se focalisant sur la pensée marxiste et la figure messianique, Hatem creuse en profondeur les sphères politiques et religieuses à l’oeuvre au sein de la structure du film. La question de l’altérité ou du rapport plus ou moins conflictuel entre le réel et le virtuel aboutissent à de nombreux développements qui trouvent leur logique à l’intérieur des plans et de leur enchaînement. Si les nombreuses références philosophiques (Aristote, Schopenhauer) et littéraires (Lewis Caroll, Ursula K Le Guin) qui ponctuent la lecture impressionnent, on pourra regretter que l’analyse formelle reste trop souvent mise de côté au profit d’une lecture appuyée du scénario. Ce manque est d’autant plus dommageable que les innovations technologiques incarnées par le film supposent la possibilité d’illustrer très concrètement les théories marxistes tout en inscrivant le film à l’intérieur d’un contexte de production dominé par le numérique qui reste assez peu étudié par l’auteur. Reste qu’en matière d’exégèse, cette étude permet d’éclairer sous un jour nouveau les nombreux mystères renfermés par la matrice.

.

.

.

  • MATRIX, MARX ET LE MESSIE
  • Auteur(s) : Jad Hatem
  • Édition : Orizons
  • Collection : Cinématographies  
  • Date de parution : Juin 2017
  • Pages : 130
  • Tarif : 16 € (papier) – 10,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Megalopolis : le second trailer promet une fable épique et décadente

Le nouveau long-métrage de Francis Ford Coppola, qui fera ses débuts en compétition ce jeudi au Festival de Cannes, se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 992 121 2 2 123 462
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 932 730 1 932 730
3 BLUE & COMPAGNIE 453 213 1 453 213
4 BACK TO BLACK 167 304 3 845 618
5 THE FALL GUY 134 327 2 446 327
6 FRERES 89 343 3 503 190
7 N'AVOUE JAMAIS 73 326 3 465 729
8 LE TABLEAU VOLE 68 011 2 204 739
9 LES CARTES DU MAL 67 644 2 135 288
10 CHALLENGERS 64 487 3 379 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts