Livre/ Matrix, Marx et le Messie par Jad Hatem : critique

Publié par Jacques Demange le 20 août 2017

Résumé : Cet essai montre que The Matrix (premier épisode, sorti en 1999) des frères Wachowski est susceptible d’une approche pluridisciplinaire. Pourquoi les machines dotées d’une intelligence artificielle ne peuvent subsister sans l’apport énergétique puisé dans les humains, cela s’explique par le fait que le travail mort ne s’anime qu’en vampirisant le travail vivant. Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une approche philosophique d’un genre cinématographique, la science-fiction, dont The Matrix a renouvelé les codes et la syntaxe au tournant du nouveau millénaire.

♥♥♥♥♥

 

Matrix Marx et le Messie - couverture

Matrix Marx et le Messie – couverture

À l’instar du Fight Club de David Fincher ou de Inception de Christopher Nolan, Matrix fait partie de ces films qui, bien des années après leur sortie, continuent de susciter débats et polémiques. Le long métrage des Wachowski offre avec habilité différentes clés interprétatives, s’amusant à perdre son spectateur au milieu de ses nombreux niveaux de lecture. Technophile ou technophobe, prophétique ou fabulateur, Matrix navigue entre les extrêmes, s’épanouissant dans les oxymores et les (apparents) paradoxes. Surface ô combien absorbante, le film suppose la possibilité d’intégrer un nombre quasi infini de discours, se risquant de fait aux contradictions, voire aux solipsismes trompeurs. Première qualité non négligeable de cet ouvrage : maintenir une cohérence théorique par le biais d’un contact constant avec son objet d’étude. Jad Hatem, professeur de philosophie, de littérature et de science des religions à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ne part pas de ses postulats pour aboutir au film, mais bien de ce dernier pour en dégager certains enjeux essentiels. Remarquons sur ce point que l’auteur parvient à éviter l’écueil des généralités. En se focalisant sur la pensée marxiste et la figure messianique, Hatem creuse en profondeur les sphères politiques et religieuses à l’oeuvre au sein de la structure du film. La question de l’altérité ou du rapport plus ou moins conflictuel entre le réel et le virtuel aboutissent à de nombreux développements qui trouvent leur logique à l’intérieur des plans et de leur enchaînement. Si les nombreuses références philosophiques (Aristote, Schopenhauer) et littéraires (Lewis Caroll, Ursula K Le Guin) qui ponctuent la lecture impressionnent, on pourra regretter que l’analyse formelle reste trop souvent mise de côté au profit d’une lecture appuyée du scénario. Ce manque est d’autant plus dommageable que les innovations technologiques incarnées par le film supposent la possibilité d’illustrer très concrètement les théories marxistes tout en inscrivant le film à l’intérieur d’un contexte de production dominé par le numérique qui reste assez peu étudié par l’auteur. Reste qu’en matière d’exégèse, cette étude permet d’éclairer sous un jour nouveau les nombreux mystères renfermés par la matrice.

.

.

.

  • MATRIX, MARX ET LE MESSIE
  • Auteur(s) : Jad Hatem
  • Édition : Orizons
  • Collection : Cinématographies  
  • Date de parution : Juin 2017
  • Pages : 130
  • Tarif : 16 € (papier) – 10,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols pour FX

Le réalisateur britannique Danny Boyle prépare pour la chaîne FX une minisérie de six épisodes centrée sur le groupe punk… Lire la suite >>

Men : le nouveau projet d’Alex Garland réunira Jessie Buckley et Rory Kinnear

Alex Garland, le réalisateur d’Ex-Machina et d’Annihilation, prépare un nouveau film sous la bannière studio A24, avec au casting Jessie Buckley… Lire la suite >>

Trailer de Locked Down : Anne Hathaway et Chiwetel Ejiofor font un casse en plein confinement

Voici la bande-annonce du nouveau film de Doug Liman, Locked Down. Tournée en plein confinement, cette comédie policière réunie un… Lire la suite >>

Rencontre avec le storyboarder Sylvain Despretz autour de son artbook Los ángeles

À l’occasion de la parution de son ouvrage, Los ángeles, Sylvain Despretz, storyboardeur sur Gladiator, La Planète des singes, Panic… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts