Synopsis : Leningrad, un été dans les premières années 80 : la scène rock est en pleine ébullition.  Viktor Tsoï, un jeune musicien nourri comme tant d’autres aux sons de Led Zeppelin et David Bowie, cherche à se faire un nom. La rencontre avec son idole Mike et son épouse, la belle Natacha, va changer le cours de son destin. Ensemble ils vont construire la légende de Viktor, qui le rendra éternel.

♥♥♥♥

 

Lete - Leto - photo Cannes

L’Été (Leto) – photo Cannes

Après Le Disciple ((M)uchenik) sur le fanatisme religieux, projeté dans la section Un Certain Regard en 2016, Kirill Serebrennikov revient sur la croisette et fait son entrée en compétition officielle avec L’Été. Dans un superbe noir et blanc matifié, le cinéaste et dramaturge russe, actuellement assigné à résidence par les autorités pour détournement de fonds, nous entraîne dans le Leningrad grisâtre des années 80 pour capturer l’émergence de la scène rock underground. S’il ne présente pas de prime abord ses personnages principaux, se dessine progressivement la trajectoire de Mike Naumenko, guitariste de renom et leader du groupe Zoopark -avec sa compagne Natacha- et de Viktor Tsoï, chanteur et leader du groupe Kino. Deux figures de proue qui ont façonné l’histoire du rock’n’roll en Union Soviétique sous Brejnev, décédés dix ans plus tard. Serebrennikov signe sans doute l’un des meilleurs films dans l’univers du rock, grâce à sa mise en scène privilégiant plans d’ensemble et travelling, renforcée par une superbe photographie avec ses effets contrastés de lumière. Sa caméra immersive, souvent portée, retrace ainsi l’impact de ces deux chefs de file sur la jeunesse et la culture soviétique, à l’aube de la Perestroïka. Le film brasse des thématiques universelles sur la liberté, l’amour, l’amitié et l’espoir, qui fonctionnent pendant les deux heures. Excellemment bien rythmé, Leto est une belle lettre d’amour où se mélangent et se consomment sans modération groupes, albums, morceaux et pochettes de disques emblématiques (Beatles, Blondie, Lou Reed, T.Rex, Velvet Underground, Sex Pistols, etc). Un film extatique donc, qui laisse place à quelques interludes musicales hallucinatoires à la touche clipesque, comme ce passage dans le train avec Psycho Killer des Talking Heads. Serebrennikov oppose ainsi « le souffle de liberté » de cette génération de rockeurs et de musiciens qui ont bâti le mouvement, avec en toile de fond les idéologies du régime répressif, pour ainsi mettre en exergue leurs vocations, leurs aspirations et leur dévouement au rock. Mention aux trois acteurs principaux (Roman Bilyk, Teo Yoo, Irina Starshenbaum) qui incarnent un triangle amoureux porteur. Serebrennikov se débarrasse habilement des écueils du biopic musical et ses éléments inhérents pour se concentrer sur les espoirs de cette jeunesse du pays en quête de renouveau. Une ode musicale organique, douce, légère et fluide qui nous embarque totalement dans ce microcosme nostalgique, repoussant toutes les frontières du climat politique soviétique de l’époque.

 

 

 

  • L’ÉTÉ (Leto)
  • Sortie salles : 5 décembre 2018
  • Réalisation : Kirill Serebrennikov
  • Avec :  Teo Yoo, Irina Starshenbaum, Roman Bilyk, Filipp Avdeev, Alexandr Gorchilin, Alexander Kuznetsov, Nikita Efremov, Julia Aug, Elena Koreneva, Lia Akhedzhakova, Anton Adasinskyi, Vasiliy Mikhailov
  • Scénario : Michael Idov, Kirill Serebrennikov, Lily Idova
  • Production : Mikhail Finogenov, Murad Osmann, Ilya Stewart, Pavel Burya, Georgy Chumburidze
  • Photographie : Vladislav Opeliants
  • Montage : Yurii Karih
  • Décors : Andrey Ponkratov
  • Costumes : Tatyana Dolmatovskaya
  • Son : Boris Voit
  • Distribution : Kinovista / Bac Films
  • Durée : 2h06

 

Commentaires

A la Une

La Méthode Williams : Will Smith a la rage de vaincre dans la bande-annonce

Biopic basé sur l’incroyable parcours de Venus et Serena Williams, le film réalisé par Reinaldo Marcus Green, avec en vedette… Lire la suite >>

Lee : Kate Winslet, Jude Law et Marion Cotillard dans un film sur une photographe de guerre

Kate Winslet interprétera la photographe de guerre Lee Miller dans le premier film d’Ellen Kuras, avec à ses côtés Jude… Lire la suite >>

Belfast : Kenneth Branagh passe au noir et blanc dans la bande-annonce

Tandis que l’on attend la sortie en février prochain de son Mort sur le Nil, le réalisateur anglais revient avec… Lire la suite >>

Ambulance : Bande-annonce explosive pour le prochain Michael Bay

Michael Bay prend d’assaut les rues de L.A aux côtés de Jake Gyllenhaal et Yahya Abdul-Mateen II dans un thriller… Lire la suite >>

Une première bande-annonce pour Uncharted

Après de nombreux reports pour cause de pandémie et des images volés sur Internet, Uncharted donne des nouvelles avec un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 778 195 2 2 163 053
2 EIFFEL 408 803 1 408 803
3 LE LOUP ET LE LION 199 085 1 199 085
4 DUNE 186 954 5 2 655 361
5 LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIREE D'ENFER 156 133 1 156 133
6 LE DERNIER DUEL 147 221 1 147 221
7 JULIE (EN 12 CHAPITRES) 67 515 1 67 515
8 BOITE NOIRE 67 148 6 1 037 372
9 BAC NORD 63 773 9 2 104 377
10 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 38 809 7 1 343 241

Source: CBO Box office

Nos Podcasts