Nos batailles de Guillaume Senez : critique

Publié par Erica Farges le 3 octobre 2018

Synopsis : Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

♥♥♥♥♥

 

Nos batailles - affiche

Nos batailles – affiche

Après le très remarqué Keeper sur la grossesse et la parentalité adolescente, Guillaume Senez revient avec Nos batailles. Malgré une sélection à la Semaine de la critique à Cannes, le second long-métrage du réalisateur franco-belge rencontre moins de succès que son œuvre précédente récompensée dans de nombreux festivals internationaux. Inspiré par la paternité inconventionnelle, abordée également dans les courts-métrages de Senez, elle n’est ici pas forcément une évidence au début. En effet, contrairement à Keeper où la non-conformité des futurs parents aux schémas traditionnels est immédiatement affichée par leur âge, Olivier (Romain Duris) et Laura (Lucie Debay) forment initialement un ménage français typique d’aujourd’hui. C’est l’absence prolongée et inexpliquée de la mère qui intervient comme un élément perturbateur de la structure familiale nucléaire. De plus, le point de vue adopté dans Nos batailles est plus large, d’autres sujets viennent s’ajouter à celui de la parentalité. Au lieu de s’ouvrir sur la vie du couple avec leurs progénitures, la première séquence montre Olivier qui essaie de défendre un des membres de son équipe, menacé de licenciement, auprès de la direction de l’usine. Le scénario, co-écrit avec Raphaëlle Desplechin, juxtapose une dimension sociale grâce au travail et à l’engagement syndical du père. Un script qui déjoue nos expectatives en évitant les écueils de la facilité en mettant en place un thriller à partir d’une disparition. La remise en question de la stabilité professionnelle prend la même importance que le chamboulement du foyer. C’est d’une manière réaliste, affranchie de pathos surjoué et artificiel, que le cinéaste dépeint les relations au sein d’une famille rappelant Jusqu’à la garde de Xavier Legrand.

 

Romain Duris - Nos batailles

Romain Duris – Nos batailles

 

Bien que la forme puisse paraître de prime abord assez classique, le film trouve sa particularité dans un réalisme extrêmement bien maîtrisé et une perspective singulière.  Pourtant, la variété de ses problématiques peut faire perdre le fil de l’histoire par moments. Ce léger défaut est contrebalancé par les performances des acteurs. Au cœur de cette trame complexe imprégnée de réalité quotidienne, Romain Duris joue un personnage qui sort de son champ d’interprétation habituel. L’acteur offre une performance convaincante dans le rôle du protagoniste qui assure le lien entre les diverses thématiques donnant la réplique à Laure Calamy (Dix pour cent, Victoria, Mademoiselle de Joncquières), Laetitia Dosch (Keeper, Jeune Femme, Mon roi) et Lucie Debay (Lola Pater, L’amour est une fête). On remarque particulièrement les petits comédiens en herbe Basile Grunberger et Lena Girard Voss qui interprètent les enfants du couple avec un naturel étonnant.

 

Dans une approche observatrice, tournée caméra à l’épaule avec une mise en scène épurée et une direction d’acteurs privilégiant l’improvisation, la réalisation hybride de Guillaume Senez possède une portée vaste. En adoptant un angle réaliste pour représenter la possibilité qu’une femme quitte volontairement son foyer laissant derrière elle ses enfants -ce qui renverse les rôles-, Nos batailles se positionne comme une œuvre plutôt atypique dans le paysage du cinéma français.

 

 

 

  • NOS BATAILLES
  • Sortie salles : 3 octobre 2018
  • Réalisation : Guillaume Senez
  • Avec : Romain Duris, Laure Calamy, Laetitia Dosch, Lucie Debay, Basile Grunberger, Lena Girard Voss, Dominique Valadié, Sarah Le Picard, Cédric Vieira, Kris Cuppens, Valentine Cadic, Francine Lorin-Blazquez
  • Scénario : Guillaume Senez et Raphaëlle Desplechin
  • Production : Isabelle Truc, David Thion, Philippe Martin
  • Photographie : Elin Kirschfink
  • Montage : Julie Brenta
  • Décors : Florin Dima
  • Costumes : Julie Lebrun
  • Distribution : Haut et Court
  • Durée : 1h38

 

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts