La Semaine de la Critique dévoile sa 58ème Sélection

Publié par Sévan Lesaffre le 22 avril 2019
58e Semaine de la Critique - bandeau

58e Semaine de la Critique – bandeau

Le délégué général Charles Tesson a dévoilé la 58ème sélection de la Semaine de la Critique. Composée de quinze courts-métrages et onze premiers et seconds longs-métrages issus de dix-huit pays, elle sera présentée à Cannes du 15 au 23 mai.

 

 

 

58e semaine de la critique - affiche

58e semaine de la critique – affiche

Section parallèle du Festival de Cannes organisée par le syndicat français de la critique de cinéma et consacrée aux premiers et seconds films, la Semaine de la Critique a dévoilé la sélection de l’édition 2019.

 

Onze longs-métrages dont sept en compétition ainsi que quinze courts-métrages seront projetés à Cannes du 15 au 23 mai. A White, White Day de l’islandais Hlynur Pálmason, le film d’animation français J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin ou encore Vivarium de l’irlandais Lorcan Finnegan retiennent l’attention.

 

À noter que sur l’affiche de cette 58ème Semaine, Félix Maritaud, prix Fondation Louis Roederer de la Révélation pour son interprétation dans Sauvage de Camille Vidal-Naquet, témoigne du profond attachement de la Semaine de la Critique pour les jeunes talents, qu’ils soient cinéastes ou comédiens.

 

Pour rappel, le jury de cette 58ème édition sera présidé par le cinéaste colombien Ciro Guerra, l’auteur des Oiseaux de passage, révélé au monde entier avec L’étreinte du serpent. Il sera entouré de la comédienne franco-britannique Amira Casar, de la productrice française d’origine danoise Marianne Slot, de la journaliste belgo congolaise Djia Mambu et du réalisateur italien Jonas Carpignano. Le jury décernera le Grand Prix Nespresso, le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation ainsi que le Prix Découverte Leitz Cine du court-métrage.

 

Litigante, second film de Franco Lolli, révélé en 2014 à la Semaine de la Critique avec Gente de Bien, ouvrira cette nouvelle édition. Le cinéaste colombien y brosserait le portrait d’une femme faisant face à des situations complexes et urgentes dans sa vie professionnelle, familiale et personnelle. Dwelling in the Fuchun Mountains, première réalisation du jeune prodige chinois Gu Xiaogang, clôturera cette 58ème édition.

 

7 longs-métrages en compétition

 

Après un premier film choc intitulé Winter Brothers, le réalisateur islandais Hlynur Pálmason revient avec A White, White Day dans lequel un homme affronterait la perte brutale de son épouse et soupçonne son infidélité. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.

 

Premier film du marocain Alaa Eddine Aljem, The Unknown Saint modernise les codes du western et des croyances populaires : Au beau milieu du désert, Amine va devoir composer avec les habitants sans perdre de vue sa mission première : récupérer son argent.

 

Le film français de la compétition marque le retour de Jérémy Clapin à la Semaine de la Critique après son court-métrage d’animation Skhizein présenté en 2008. Dans J’ai perdu mon corps, la main tranchée d’un jeune homme s’échappe, bien décidée à retrouver son corps.

 

Dans Nuestras Madres, le guatémaltèque César Díaz redonne une dignité aux visages blessés et humiliés. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identification des disparus. Ce dernier croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre.

 

Vivarium, deuxième long-métrage de l’irlandais Lorcan Finnegan, serait une plongée implacable dans un huis-clos fantastique et surréaliste. Prisonnier de son destin, un jeune couple (Imogen Poots et Jesse Eisenberg) engendre une profonde réflexion sur le cycle de la vie.

 

Abou Leila, premier film algérien d’Amin Sidi-Boumédiène, nous replongerait dans les années noires de la guerre civile qui a déchiré le pays au milieu des années 1990. Selon les propos de Charles Tesson, cette traversée du désert se doublerait d’une exploration mentale au cœur de la folie avec au casting Slimane Benouari, Lyes Salem, Azouz Abdelkader, Fouad Megiraga, Meryem Medjkane, Hocine Mokhtar et Samir El Hakim.

 

Découverte à la Semaine de la Critique en 2017 avec le court-métrage Selva, la réalisatrice costaricaine Sofía Quirós Ubeda revient avec son premier film Ceniza Negra mettant en vedette Smachleen Gutiérrez, Humberto Samuels et Hortensia Smith. Une adolescente élevée dans la campagne par ses grands-parents apprend la vie à l’approche de leur mort.

 

Séances spéciales 

 

La Semaine de la critique proposera cette année deux séances spéciales dédiées au court et moyen métrage. La première composée de trois films, placée sous le signe du genre, de la mémoire et des technologies analogiques avec Demonic de l’australienne Pia Borg, une déconstruction fascinante des documentaires télé criminels ; Please Speak Continuously and Describe Your Experiences as They Come to You du canadien Brandon Cronenberg et Naptha de l’anglais Moin Hussain, traitant de l’immigration et de la transmission sous l’angle de la SF. La seconde séance, subtile hybridation entre documentaire et fiction, interrogerait en deux films (Tenzo de Katsuya Tomita et Invisível Herói de Cristèle Alves Meira) notre perception du monde.

 

Les héros ne meurent jamais d’Aude Léa Rapin devrait questionner nos convictions : Un jeune homme un peu fou se vit comme la réincarnation d’un autre. Son amie cinéaste le croit et lui fait cadeau d’un film. Le film révèle Jonathan Couzinié aux côtés d’Adèle Haenel.

 

Cette année sera notamment l’occasion de découvrir Tu mérites un amour, premier long-métrage de Hafsia Herzi, hors compétition. Au-delà des vibrations d’un amour et de ses aléas, la jeune réalisatrice brosserait le portrait décomplexé d’une héroïne en quête d’amour.

 

Sélection Semaine de la Critique 2019

 

Film d’ouverture

  1. Litigante de Franco Lolli

En compétition

  1. Abou Leila d’Armin Sidi-Boumédiène
  2. Ceniza Negra de Sofia Quiros Ubeda
  3. A White, White Day de Hlynur Palmason
  4. J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin
  5. Nuestras Madres de Cesar Diaz
  6. The Unknown Saint d’Alaa Eddine Aljem
  7. Vivarium de Lorcan Finnegan
  8. Film de clôture
  9. Dwelling in the Fushun Mountains de Gu Xiaogang

Séances spéciales

  1. Tu mérites un amour de Hafsia Herzi
  2. Les héros ne meurent jamais d’Aude Léa Rapin

 

Commentaires

A la Une

Joker – Folie à deux : un nouveau trailer déjanté

La nouvelle bande-annonce du Joker : Folie à deux a déjà dépassé les millions de vues en moins de 24… Lire la suite >>

Michael Mann lance un site dédié au processus de création de tous ses films

The Michael Mann Archives a été lancé le 16 juillet dernier, et le premier film accessible aux abonnés est aussi… Lire la suite >>

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intriguant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts