Résumé : Dans leur majeure partie, les intellectuels n’aiment pas Lelouch ! Trop faciles, toujours identiques à eux-mêmes, laissant la part belle à la vie, à l’innocence et à l’amour, les films de Lelouch ne semblent pas écrits. Et c’est bien là tout le problème. Dans ce court essai, Bruno Lavillatte analyse, à partir des déclarations du grand cinéaste et celles des critiques — souvent formatés par la littérature — les origines de ce désamour entre ceux qui ont dit jadis que « vous n’entendrez plus jamais parler de ce nom » et celui qui, aujourd’hui, a réalisé plus de 50 films !

♥♥♥♥♥

 

Lelouch - livre

Lelouch – livre

Pour Bruno Lavillate, ancien professeur de philosophie et spécialiste de la Renaissance, le cinéma de Claude Lelouche tient d’une simplicité propre à une certaine évidence. De fait, ses films relèvent d’un ressenti qui absout toute mise à distance réflexive ou intellectuelle, une singularité qui explique le désaveu d’une large frange de la critique institutionnelle à son endroit. C’est à partir de ce postulat que l’étude de Lavillate prend corps. Comprendre Lelouche à partir des impressions et des émotions que la vision de ses productions a pu susciter chez l’auteur et son lecteur. L’idée est belle et permet de revenir à l’essentiel : l’espace, le temps, le mouvement, la musique. Se référant à de nombreux entretiens, l’ouvrage analyse les particularités d’un cinéma qui se développe à travers les tonalités d’une émotion partagée. L’art du cinéaste se décline donc selon sa propre méthodologie de tournage : de la simplicité, une pensée qui vogue au gré des images et de l’imprévu des rencontres. Du plan-séquence aristocratique à l’artisanat du montage, de l’improvisation à la direction fédératrice, de son passé de cadreur pour les films d’actualités à ses plus grands succès, son rapport aux nouvelles technologies et à ses contemporains, Lavillate explore les fondements de l’artiste Lelouche. L’écriture de l’auteur, elle aussi, se déploie à travers une certaine liberté de ton(s). Le texte ne craint ni les répétitions ni les exclamations, soulignant un enthousiasme qui donne au lecteur l’envie de retourner aux films et d’éprouver le ressenti qui l’avait submergé alors. Si la qualité de la réflexion n’accuse aucun essoufflement, il faut signaler l’absence de tout annexe. Ni bibliographie ni filmographie donc, un manque qui s’accompagne de la présence ponctuelle de quelques coquilles et d’inversions patronymiques (Jacques Rivette transformé en Claude Rivette par exemple). Bien que ces défauts ne mettent pas directement en cause la valeur général du propos, ils restent malgré tout regrettables.

 

 

 

  • LELOUCH (CLAUDE), RETENEZ BIEN CE NOM… PETITE HISTOIRE D’UNE INCOMPRÉHENSION CRITIQUE
  • Auteur : Bruno Lavillatte
  • Éditions : Ocrée
  • Date de parution : 15 avril 2019
  • Format : 186 pages
  • Tarif : 20 €

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts