Sibyl de Justine Triet : critique

Publié par Erica Farges le 25 mai 2019

Synopsis : Sibyl est une romancière reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d’écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu’elle cherche l’inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l’acteur principal… qui est en couple avec la réalisatrice du film. Tandis qu’elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de son passé. Quand Margot implore Sibyl de la rejoindre à Stromboli pour la fin du tournage, tout s’accélère à une allure vertigineuse…

♥♥♥♥♥

 

Sibyl - affiche

Sibyl – affiche

Déjà partenaire sur le très remarqué Victoria en 2017, le duo talentueux Triet-Efira se retrouve cette fois en compétition officielle du 72e Festival de Cannes avec Sibyl. Ici, la réalisatrice offre un rôle ambigu à sa muse qui donne la réplique à Adèle Exarchopoulos, cette dernière incarnant Margot, l’actrice en détresse et patiente hors norme de Sibyl (Virginie Efira). L’apparition de Margot fait émerger des émotions enfouies ; la comédienne devient une sorte d’extension de sa psychanalyste, et inversement. Le long-métrage se construit principalement sur la réflexivité, les jeux de miroirs, parfois inversés, avec des niveaux de réalité qui se confondent. La dissociation des personnages s’étend à l’espace-temps, le passé et le présent s’enchevêtrent, les repères se perdent entre les séances de thérapie, la vie de tous les jours, le roman de Sibyl et le tournage du film. Si Justine Triet mentionne la série En Analyse et Une Autre Femme de Woody Allen comme principales sources d’inspiration, sa nouvelle réalisation est chargée de références cinématographiques, parmi lesquelles Stromboli de Roberto Rosselini, The Player de Robert Altema ou encore Volte/Face de John Woo. On peut aussi penser au roman biographique quasi éponyme Sybil qu’une psychiatre new yorkaise a écrit sur l’une de ses patientes à personnalités multiples. Œuvre cinématographique assez ambitieuse et complexe, elle présente la plupart du temps une structure ingénieuse, même si le récit peine parfois harmoniser l’ensemble. Si le sujet se prête au thriller psychologique, son registre reste celui d’une tragicomédie hyperstylisée qui établit remarquablement un labyrinthe où les spectateurs se perdent entre les différentes psychés. Une oeuvre qui relève davantage d’une exploration sentimentale des personnages que d’un suspense mystérieux. Ainsi, toujours dans une perspective en reflets, Sibyl met en parallèle recherche personnelle et création.

 

 

 

  • SIBYL
  • Sortie salles : 24 mai 2019
  • Réalisation : Justine Triet
  • Avec : Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Sandra Hüller, Laure Calamy, Niels Schneider, Paul Hamy, Arthur Harari, Natascha Wiese
  • Scénario : Justine Triet et Arthur Harari
  • Production : David Thion et Philippe Martin
  • Photographie : Simon Beaufils
  • Montage : Laurent Sénéchal
  • Décors : Toma Baqueni
  • Costumes : Virginie Montel
  • Musique : Thibault Deboaisne
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h40

 

Commentaires

A la Une

La garde-robe d’Olivia Newton-John dans Grease mise aux enchères

La garde-robe de scène et de cinéma d’Olivia Newton-John, star de la comédie musicale Grease de 1978, sera mise aux… Lire la suite >>

West Side Story : première image du remake de Steven Spielberg

Le remake de West Side Story a révélé son premier visuel. Steven Spielberg produit et met actuellement en scène l’adaptation… Lire la suite >>

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MEN IN BLACK : INTERNATIONAL 336 892 1 336 892
2 X-MEN : DARK PHOENIX 268 514 2 958 394
3 PARASITE 231 685 2 608 527
4 ALADDIN 215 002 4 1 840 791
5 ROXANE 138 925 1 138 925
6 ROCKETMAN 99 810 3 584 301
7 GRETA 77 019 1 77 019
8 MA 75 340 2 236 238
9 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 71 335 3 594 768
10 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 71 118 3 441 163

Source: CBO Box office

Nos Podcasts