Acusada de Gonzalo Tobal : critique

Publié par Erica Farges le 11 juillet 2019

Synopsis : Seule présumée coupable du meurtre de sa meilleure amie, Dolorès Dreier, jeune étudiante argentine, attend son procès depuis deux ans. Sa famille, soudée, a fait appel au meilleur avocat de la ville. Avec son équipe, elle prépare minutieusement sa défense. Mais à quelques jours du procès, Dolorès est au centre d’un véritable déchaînement médiatique. Des secrets font surface, la solidarité familiale se fissure, Dolorès s’isole, et la stratégie de défense vacille…

♥♥♥♥♥

 

Acusada - affiche

Acusada – affiche

Le deuxième long-métrage de Gonzalo Tobal (Villegas) porte sur le procès de Dolorès Dreier (Lali Espósito), accusée du meurtre de sa meilleure amie. Malgré le caractère entièrement fictionnel de son œuvre, qui ne fait donc référence à aucune affaire criminelle réelle en particulier, le cinéaste a effectué de nombreuses recherches auprès d’avocats, de juges et de journalistes afin d’obtenir une mise en scène la plus réaliste possible. Sélectionné à la dernière Mostra de Venise, Acusada part d’une question classique du thriller judiciaire, « L’accusé est-il coupable ou innocent ? ». Le récit nous entraîne pourtant rapidement sur des terrains qui vont au-delà de la procédure de jugement ; les séquences en tribunal sont d’ailleurs peu nombreuses. Le film fait un constat sur l’influence potentielle des médias dans une affaire criminelle et aborde plusieurs thématiques centrales : la représentation de la période d’attente entre l’accusation et le verdict, mettant en évidence les incohérences du système judiciaire ; les chamboulements sociaux et familiaux causés par une telle situation ; un portrait de la jeunesse argentine actuelle. Si le récit peine à approfondir tous les sujets qu’il vise à couvrir, tout est articulé de manière fluide et s’intègre naturellement, sans faire appel à des artifices flagrants.

 

Acusada

Acusada

 

Autre point appréciable, le film ne prend jamais partie, même s’il se déroule entièrement du point de vue de l’accusée ambiguë, dont la culpabilité est indéterminée et ne révèle qu’une fraction infime d’elle à l’écran. Dans ce premier rôle principal international, l’actrice-chanteuse Lali Espósito s’en tire très bien, avec une interprétation déconcertante et juste. Parmi ce casting de comédiens quasi inconnus, on retrouve certains acteurs célèbres. On pense à Leonardo Sbaraglia (Douleur et Gloire, Les Nouveaux Sauvages) qui incarne le père de Dolorès, et Gael García Bernal (NerudaNo) qui offre une excellente apparition en présentateur de talk-show lors d’un caméo.

 

Le très bon jeu des acteurs compense les quelques défauts de réalisation, la bande originale qui, dans l’ensemble, évoque un peu un mélodrame ringard, et certaines tournures un brin trop dramatiques. En revanche, la temporalité se révèle ingénieusement gérée. Le mystère se construit également autour de la succession d’espaces constituant des huis clos (la maison familiale des Dreier, l’appartement où a eu lieu la fête précédant le meurtre, le bureau de l’avocat, le tribunal…). Tout donne l’impression qu’il est impossible d’accéder aux pièces-clés permettant d’élucider l’affaire. Ainsi, Acusada parvient à entretenir pendant près de deux heures un suspense et une incertitude totale.

 

 

 

  • ACUSADA
  • Sortie salles : 10 juillet 2019
  • Réalisation : Gonzalo Tobal
  • Avec : Lali Espósito, Gael García Bernal, Leonardo Sbaraglia, Daniel Fanego, Gerardo Romano, Lautaro Rodríguez, Inés Estévez, Margarita Molfino, Martina Campos, Ana Garibaldi, Emilio Vodanovich
  • Scénario : Gonzalo Tobal et Ulises Porra
  • Production : Leticia Cristi, Benjamin Doménech, Santiago Gallelli, Axel Kuschevatzky, Matias Mosteirin, Matias Roveda, Hugo Sigman, Julio Chavezmontes
  • Photographie : Fernando Lockett
  • Montage : Alejandro Carrillo Penovi
  • Décors : Sebastián Orgambide
  • Costumes : Laura Donari
  • Musique : Rogelio Sosa
  • Distribution : Haut et Court
  • Durée : 1h53

 

Commentaires

A la Une

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Une série sur Buster Keaton en préparation avec Rami Malek, par le réalisateur de The Batman

Un projet de série sur la vie de Buster Keaton réalisé par Matt Reeves, avec Rami Malek dans le rôle-titre,… Lire la suite >>

Tron 3 : Un nouveau film en route avec Jared Leto et le réalisateur de Maléfique 2

Après une première tentative de suite à Tron : L’Héritage par Joseph Kosinski, Disney confirme la mise en chantier de… Lire la suite >>

Mort de Gina Lollobrigida (1927-2023)

L’actrice italienne star des années 1950 nous a quittés ce 16 janvier 2023 à l’âge de 95 ans.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts