Acusada de Gonzalo Tobal : critique

Publié par Erica Farges le 11 juillet 2019

Synopsis : Seule présumée coupable du meurtre de sa meilleure amie, Dolorès Dreier, jeune étudiante argentine, attend son procès depuis deux ans. Sa famille, soudée, a fait appel au meilleur avocat de la ville. Avec son équipe, elle prépare minutieusement sa défense. Mais à quelques jours du procès, Dolorès est au centre d’un véritable déchaînement médiatique. Des secrets font surface, la solidarité familiale se fissure, Dolorès s’isole, et la stratégie de défense vacille…

♥♥♥♥♥

 

Acusada - affiche

Acusada – affiche

Le deuxième long-métrage de Gonzalo Tobal (Villegas) porte sur le procès de Dolorès Dreier (Lali Espósito), accusée du meurtre de sa meilleure amie. Malgré le caractère entièrement fictionnel de son œuvre, qui ne fait donc référence à aucune affaire criminelle réelle en particulier, le cinéaste a effectué de nombreuses recherches auprès d’avocats, de juges et de journalistes afin d’obtenir une mise en scène la plus réaliste possible. Sélectionné à la dernière Mostra de Venise, Acusada part d’une question classique du thriller judiciaire, « L’accusé est-il coupable ou innocent ? ». Le récit nous entraîne pourtant rapidement sur des terrains qui vont au-delà de la procédure de jugement ; les séquences en tribunal sont d’ailleurs peu nombreuses. Le film fait un constat sur l’influence potentielle des médias dans une affaire criminelle et aborde plusieurs thématiques centrales : la représentation de la période d’attente entre l’accusation et le verdict, mettant en évidence les incohérences du système judiciaire ; les chamboulements sociaux et familiaux causés par une telle situation ; un portrait de la jeunesse argentine actuelle. Si le récit peine à approfondir tous les sujets qu’il vise à couvrir, tout est articulé de manière fluide et s’intègre naturellement, sans faire appel à des artifices flagrants.

 

Acusada

Acusada

 

Autre point appréciable, le film ne prend jamais partie, même s’il se déroule entièrement du point de vue de l’accusée ambiguë, dont la culpabilité est indéterminée et ne révèle qu’une fraction infime d’elle à l’écran. Dans ce premier rôle principal international, l’actrice-chanteuse Lali Espósito s’en tire très bien, avec une interprétation déconcertante et juste. Parmi ce casting de comédiens quasi inconnus, on retrouve certains acteurs célèbres. On pense à Leonardo Sbaraglia (Douleur et Gloire, Les Nouveaux Sauvages) qui incarne le père de Dolorès, et Gael García Bernal (NerudaNo) qui offre une excellente apparition en présentateur de talk-show lors d’un caméo.

 

Le très bon jeu des acteurs compense les quelques défauts de réalisation, la bande originale qui, dans l’ensemble, évoque un peu un mélodrame ringard, et certaines tournures un brin trop dramatiques. En revanche, la temporalité se révèle ingénieusement gérée. Le mystère se construit également autour de la succession d’espaces constituant des huis clos (la maison familiale des Dreier, l’appartement où a eu lieu la fête précédant le meurtre, le bureau de l’avocat, le tribunal…). Tout donne l’impression qu’il est impossible d’accéder aux pièces-clés permettant d’élucider l’affaire. Ainsi, Acusada parvient à entretenir pendant près de deux heures un suspense et une incertitude totale.

 

 

 

  • ACUSADA
  • Sortie salles : 10 juillet 2019
  • Réalisation : Gonzalo Tobal
  • Avec : Lali Espósito, Gael García Bernal, Leonardo Sbaraglia, Daniel Fanego, Gerardo Romano, Lautaro Rodríguez, Inés Estévez, Margarita Molfino, Martina Campos, Ana Garibaldi, Emilio Vodanovich
  • Scénario : Gonzalo Tobal et Ulises Porra
  • Production : Leticia Cristi, Benjamin Doménech, Santiago Gallelli, Axel Kuschevatzky, Matias Mosteirin, Matias Roveda, Hugo Sigman, Julio Chavezmontes
  • Photographie : Fernando Lockett
  • Montage : Alejandro Carrillo Penovi
  • Décors : Sebastián Orgambide
  • Costumes : Laura Donari
  • Musique : Rogelio Sosa
  • Distribution : Haut et Court
  • Durée : 1h53

 

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts