Deux moi de Cédric Klapisch : critique

Publié par CineChronicle le 12 septembre 2019

Synopsis : Deux trentenaires perdus dans la foule parisienne, vivent côte à côte sans jamais se croiser. Deux destins parallèles, deux âmes isolées et mélancoliques qui vont apprendre à se connaitre elles-mêmes avant de se rencontrer pour de bon.

 

♥♥♥♥

 

Deux moi - affiche

Deux moi – affiche

Deux ans après avoir traité des liens familiaux au milieu des vignes bourguignonnes avec Ce qui nous lie, Cédric Klapisch retrouve deux de ses comédiens et nous propose une vision réaliste et désabusée des rapports amoureux dans la capitale, ville si chère au réalisateur. Il pose ici un regard plein de tendresse et de mélancolie sur une nouvelle génération Tinder, isolée et perdue, dans un Paris hyperconnecté. Le récit nous plonge d’emblée dans cette foule parisienne, enchaînant les séquences de métro surpeuplé, au rythme d’une musique rapide et entraînante, signée Loïk Dury et Christophe Minck, qui va trancher brutalement avec le silence et la solitude de Rémy (subtile et émouvant Francois Civil) et de Mélanie (fragile et touchante Ana Girardot). Il est insomniaque, elle dort trop. Dépressifs et traînant leur solitude dans les rues parisiennes dont la froideur est appuyée par la photographie d’Elodie Tahtane, les personnages évoluent tantôt en parallèle, tantôt dans le même cadre, essayant de trouver leur place dans une société déshumanisée. Ironie du sort, dans cette ville où les rencontres devraient se faire aussi facilement qu’un clic, les deux trentenaires ne font que se croiser pendant tout le film, empruntant les mêmes rues, errant dans les mêmes stations de métro, la même pharmacie, allant jusqu’à habiter dans des immeubles mitoyens. Cette structure narrative originale prend la forme d’une comédie romantique qui ne ressemble à aucune autre. Il s’agit du chemin de deux êtres vers l’acceptation et l’amour de soi, prélude indispensable à une réelle rencontre amoureuse.

 

Ana Girardot et Francois Civil - Deux moi

Ana Girardot et François Civil – Deux moi

 

Habitant en face d’une Gare du Nord en perpétuel mouvement, nos deux tourtereaux restent étonnamment seuls et désabusés. Les plans successifs du Sacré-Cœur, surplombant leurs immeubles de manière imposante et majestueuse, traduisent leur sentiment de solitude dans une métropole qui les dépasse. Rémy est choqué par la violence du monde du travail, dans lequel les salariés se voient remplacés par des robots, tout en étant désigné par un simple numéro de matricule. Comme l’illustrait Jacques Tati dans Playtime, les plans larges de l’immense open space ne font aussi que renforcer ce sentiment de déshumanisation. Dans cette société qui gère ses relations amoureuses comme on fait ses courses, à l’image de Mélanie qui choisit ses futures conquêtes sur son téléphone, Klapisch prône plus que jamais les liens réels, la chaleur humaine, la vie de quartier ; seul salut possible pour ces âmes esseulées.

 

Les personnages secondaires, qui sont très bien écrits, aident ce duo dans leur quête d’amour des autres et d’eux-mêmes. Simon Abkarian, clé évidente de leur solitude, est parfait dans le rôle du commerçant un brin mythomane. Alors que notre tandem est en plein questionnement, au coeur de cette petite épicerie, éclairée d’une lumière chaude et joyeuse, cet homme les appelle par leur prénom, connaît leurs habitudes. Ailleurs, la rencontre avec un félin -clin d’œil à Chacun cherche son chat– souligne la présence de ce lien invisible qui unit ces deux solitudes. Quant à Camille Cottin, elle est excellente dans le rôle de la psy un peu trop directe, «pour que les deux moi forment un nous, ils doivent d’abord être soi ». Cédric Klapsich porte ainsi un regard tendre et sensible sur ses personnages, et parvient à dépeindre le reflet d’une époque dans laquelle humanisme et romantisme sont peut-être encore possibles.

 

Laura Sztajnkrycer

 

 

 

  • DEUX MOI
  • Sortie salles : 11 septembre 2019
  • Réalisation : Cédric Klapisch
  • Avec : Ana Girardot, François Civil, François Berléand, Camille Cottin, Simon Abkarian, Pierre Niney, Eye Haïdara, Marie Bunel
  • Scénario : Cédric Klapisch, Santiago Amigorena
  • Production : Cédric Klapisch, Bruno Lévy
  • Photographie : Elodie Tahtane
  • Montage : Valentin Féron
  • Décors : Anne Schotte
  • Costumes : Clémentine Marchand
  • Musique : Loïk Dury et Christophe Minck
  • Distribution : StudioCanal
  • Durée : 1h50

 

Commentaires

A la Une

Tomb Raider : Phoebe Waller-Bridge prépare une série dérivée pour Amazon

L’héroïne des jeux vidéo Tomb Raider reprendra bientôt vie sur le petit écran, dans une série créée par Phoebe Waller-Bridge…. Lire la suite >>

Jennifer Aniston et Julia Roberts échangent leurs corps dans le prochain film de Max Barbakow

La nouvelle comédie de Max Barbakow réunira Julia Roberts et Jennifer Aniston, dans le corps l’une de l’autre.    … Lire la suite >>

Michael Jackson sera incarné par son neveu dans un biopic signé Antoine Fuqua

Jaafar Jackson prendra les traits de son oncle Michael Jackson dans un biopic qui sera réalisé par Antoine Fuqua, avec… Lire la suite >>

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts