Chambre 212 de Christophe Honoré : critique

Publié par CineChronicle le 8 octobre 2019

Synopsis : Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

♥♥♥♥

 

Chambre 212 - affiche

Chambre 212 – affiche

Après Plaire, Aimer et Courir Vite, en compétition au Festival de Cannes l’année passée, Christophe Honoré revient avec Chambre 212. Cette fois présenté dans la catégorie Un Certain Regard, le film aura valu à sa muse de toujours, Chiara Mastroianni, le prix d’interprétation pour le rôle de Maria, un personnage fort, volatile et aux multiples conquêtes adultérines. C’est d’ailleurs un soir d’hiver, que son mari, Richard, interprété par le tendre et touchant Benjamin Biolay, l’apprend. Surpris, il ne reconnaît plus face à lui son épouse qui affirme avec conviction que l’infidélité fait partie intégrante de la vie de couple après vingt ans de mariage. S’ensuit alors un dialogue intelligent dont Honoré a le secret, loin des clichés auxquels le cinéma nous a souvent habitué lorsqu’il s’agit de représenter l’adultère et sa révélation. Cette confession ici n’en sera que plus terrible à mesure que Maria se réfugie dans des explications philosophiques sur le couple, l’amour et le mariage. À tel point que cette dernière finit par littéralement se réfugier ailleurs : dans cette fameuse Chambre 212, en face de son appartement et offrant une vue plongeante sur son mari et sa vie. Faire le bilan de sa propre vie, c’est d’ailleurs ce qu’est bien décidée à faire Maria dans cette chambre d’hôtel au point de faire resurgir les fantômes du passé et du présent. À commencer par son mari, rajeunit de 25 ans et interprété par le comique et acerbe Vincent Lacoste. D’une honnêteté mordante, il n’hésite pas à faire la leçon à sa femme devenue volage avec le temps. Car oui dans l’univers d’Honoré, les femmes sont des croqueuses d’hommes, et ces derniers sont les remèdes a l’habitude du couple. Ce propos est d’ailleurs illustré par les regards lascifs que Chiara Mastroianni n’hésite pas à jeter aux hommes dans la rue, le tout sur l’air de Désormais de Charles Aznavour en introduction du film.

 

Chiara Mastroianni - Chambre 212

Chiara Mastroianni – Chambre 212

 

Aux côtés de Vincent Lacoste, la talentueuse, Camille Cottin, à qui l’on offre enfin un rôle à la hauteur de son talent, incarne l’ancienne professeure de piano et premier amour de Richard alors qu’il était adolescent. Ce dernier se surprend à regretter de ne pas avoir épousé cette dernière, à la place de Maria à mesure qu’il découvre ses infidélités. Se succèdent ensuite dans la chambre 212 la mère et la grand-mère de Maria, ses nombreuses conquêtes ou encore la personnification de la Volonté. Une chose les rassemble tous : chacun d’entre eux a son mot à dire sur ce que Maria doit faire de son couple.

 

De cet inventaire de vie naît une réflexion sur l’amour, parfois profonde, parfois légère. En une heure et demie, c’est une démonstration qui se déroule sous nos yeux. Malgré quelques longueurs, on comprend où le réalisateur souhaite emmener le spectateur. Il décrit la passion qui peu à peu s’éteint, les fantasmes non accomplis d’une adolescence désormais rêvée. En réalité, Honoré oppose le passé, le présent et le futur auxquels chaque souvenir, angoisse ou espoir appartient et concentre le tout dans le huit clos d’une chambre d’hôtel.

 

Chambre 212

Chambre 212

 

Proche de l’univers du théâtre après avoir mis en scène de nombreuses pièces (Pelléas et Melissandre, Les Idoles, Le Côté de Guermantes…), le réalisateur mêle cinéma et théâtre. Les personnages parlent d’ailleurs à un rythme effréné, adoptant un ton volontairement faux, proche du marivaudage. Néanmoins, ce qui constitue véritablement la force de Chambre 212, c’est son quatuor. Drôles et touchants, chaque personnage s’illustre par sa complexité et ses contradictions, sans jamais perdre leur humour, le tout sur une bande originale éclectique se mariant parfaitement bien avec le thème d’une œuvre puissante.

 

Lisa Muratore

 

 

 

  • CHAMBRE 212
  • Sortie salles : 9 octobre 2019
  • Réalisation et scénario : Christophe Honoré
  • Avec : Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay, Vincent Lacoste, Camille Cottin, Stéphane Roger, Harrison Arevalo, Carole Bouquet, Marie-Christine Adam, Clara Choï, Tommy Schlesser, Claire Johnston, Passim Rachi, Charlie Morgan…
  • Production : Philippe Martin et David Thion
  • Photographie : Rémy Chevrin
  • Montage : Chantal Hymans
  • Décors : Stéphane Taillasson
  • Costumes : Olivier Bériot
  • Musique : Artistes variés
  • Distribution : Memento Films
  • Durée : 1h36

 

Commentaires

A la Une

I’m Thinking of Ending Things : un premier trailer déroutant pour le prochain Charlie Kaufman

La nouvelle création du scénariste et réalisateur d’Anomalisa se dessine davantage avec une première bande-annonce déroutante, magistralement portée par les… Lire la suite >>

Raised by Wolves : un premier trailer captivant pour la série SF de Ridley Scott

La fiction télévisée de Ridley Scott distribuée par HBO s’annonce comme l’un des gros titres en matière de séries de… Lire la suite >>

Kings of America : Amy Adams et Adam McKay réunis pour une minisérie Netflix

L’actrice et le réalisateur de Vice se retrouvent pour Kings of America, une minisérie diffusée sur le géant du streaming,… Lire la suite >>

Ratched : un premier trailer engageant pour la série de Ryan Murphy avec Sarah Paulson

Ratched, la série préquelle de Vol au-dessus d’un nid de coucou consacrée au personnage de l’infirmière Mildred Ratched, incarnée par… Lire la suite >>

Rebecca : premier aperçu du remake du classique d’Hitchcock

Le thriller dramatique Rebecca, premier film américain d’Alfred Hitchcock oscarisé en 1940 va bénéficier d’une nouvelle version, toujours adaptée du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 T'AS PECHO ? 109 661 1 109 661
2 SCOOBY ! 93 488 4 573 712
3 DIVORCE CLUB 83 643 3 455 010
4 TERRIBLE JUNGLE 83 427 1 83 427
5 TOUT SIMPLEMENT NOIR 73 084 4 595 288
6 ETE 85 55 031 3 325 212
7 DREAMS 54 087 1 54 087
8 BLANCHE NEIGE, LES SOULIERS ROUGES ET LES SEPT NAINS 41 044 1 41 044
9 L'AVENTURE DES MARGUERITE 39 375 3 183 695
10 THE VIGIL 36 359 1 36 359

Source: CBO Box office

Nos Podcasts