Résumé : De Caligari à Hitler : ce titre célèbre caractérise en un significatif raccourci la période la plus riche de l’histoire du septième art allemand. En 1919, Le Cabinet du Dr Caligari ouvrait, en effet, l’ère de l’« écran démoniaque » et en 1933 Hitler brisait net le sonore. Entre ces deux dates, l’expressionnisme témoigna des tourments de l’âme germanique tandis que le réalisme analysait une société en crise. Rarement le cinéma fut plus profondément enraciné dans la vie culturelle, politique et sociale d’un peuple. Siegfried Kracauer devint en 1920 le critique cinématographique de la Frankfurter Zeitung et il y demeura jusqu’en 1933. C’est dire qu’il a suivi pas à pas le développement du cinéma dans son pays. Théoricien de l’esthétique, historien, philosophe, il entreprend d’étudier la propagande et les films nazis lorsqu’il arrive aux États-Unis, ce qui le conduit à remonter le courant et à écrire une étude psychologique fouillée qu’il publie en 1947 : From Caligari to Hitler. Ce texte, le premier qui utilise en cette matière les conquêtes du marxisme liées à celles de la psychanalyse, montre que le septième art, mieux que tout autre moyen d’expression, révèle dans sa vérité complexe la mentalité d’une nation. Immédiatement, ce livre monumental s’imposa comme un classique.

♥♥♥♥♥

 

De Caligari a Hitler. histoire psychologique du cinema allemand

De Caligari à Hitler. Une histoire psychologique du cinéma allemand

Le premier intérêt de cette parution est d’assurer la disponibilité d’un ouvrage fondamental dont la première traduction en langue française remonte à 1973 (aux éditions L’Âge d’Homme) et qui est depuis plusieurs années devenu introuvable (sinon à des prix prohibitifs chez certains commerçants spécialisés dans les livres rares). Écrivain, critique de cinéma, journaliste et sociologue, Siegfried Kracauer a écrit cette histoire du cinéma durant son exil américain. Comme nombre de ses contemporains, l’auteur a cherché à comprendre et expliquer l’avènement et le triomphe du régime nazi à travers une analyse de la société allemande et de ses déterminismes souterrains. Kracauer se distingue cependant par sa volonté d’inscrire les productions culturelles, et en particulier les films, au cœur de son champ d’expertise. Sous sa plume, les longs métrages apparaissent comme les fragments d’un miroir propre à la représentation d’une psychée nationale. Expressionnisme, Nouvelle Objectivité, et productions marquées par une tendance politique (du marxisme au nazisme en passant par la religion chrétienne) constituent autant de schémas de pensées reposant sur une opposition structurelle entre victimes et tyrans.  Chefs-d’œuvre incunables (Nosferatu, M, le maudit, Metropolis, Berlin, symphonie d’une grande ville, et bien sûr Le Cabinet du Docteur Caligari qui occupe au sein de ce corpus une place centrale), productions de propagande (l’indépassable Triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl) et bandes plus confidentielles (le genre des « films de montagne ») dépassent leur simple nature d’illustrations pour se présenter comme les principaux fondements de la pensée de Kracauer. C’est ici que l’ouvrage affirme l’une de plus grandes forces de sa démonstration. L’auteur évite en effet les traditionnelles lectures de scénarios pour focaliser son attention sur la mise en scène des films envisagés. Cette importance conférée à l’esthétique lui permet d’élaborer une authentique iconologie éclairant sous un jour nouveau la matière visuelle des productions jalonnant sa réflexion. À l’excellente traduction de Claude B. Levenson s’ajoute la présence d’une longue postface de Leonardo Quaresima, professeur à l’Université d’Udine, traducteur et spécialiste du cinéma de Weimar. Celui-ci revient sur la réception critique et théorique de l’ouvrage, soulignant son apport au sein des études culturelles, tout en relevant certaines de ses lacunes. Ce supplément ajoute encore un peu de crédit à cet indispensable ouvrage et à ce formidable projet de réédition.

 

 

 

  • DE CALIGARI À HITLER. UNE HISTOIRE PSYCHOLOGIQUE DU CINÉMA ALLEMAND
  • Auteur : Siegfried Kracauer (trad. Claude B. Levenson)
  • Éditions : Klincksieck
  • Date de parution : 18 octobre 2019
  • Format : 432 pages
  • Tarif : 35 €

Commentaires

A la Une

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

The Gray House : Kevin Costner et Morgan Freeman à la production d’une série d’espionnage

Les sociétés des productions de Kevin Costner et Morgan Freeman s’associent pour produire une série limitée d’espionnage avec des femmes… Lire la suite >>

Here : Tom Hanks, Paul Bettany et Robin Wright dans le prochain Robert Zemeckis

Alors que son adaptation en live action de Pinocchio est sortie sur Disney+ début septembre, son réalisateur Robert Zemeckis va… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts