Livre / Filmer les peaux foncées. Réflexions plurielles : critique

Publié par Jacques Demange le 22 décembre 2019

Résumé : Comment filmer les peaux foncées ? L’idée première de l’ouvrage était de répondre à cette question d’un point de vue strictement technique, de ne parler que de caméra, de lumière et des autres outils du chef opérateur. Pourtant, il était difficile de faire abstraction des considérations socioculturelles qu’elle implique. L’auteure a donc essayé de comprendre ce qu’est une peau foncée en tant qu’idée, en tant que matière et en tant qu’élément à filmer.

♥♥♥♥♥

 

Filmer les peaux foncees - livre

Filmer les peaux foncées – livre

La figure du Noir au cinéma a déjà été traité selon divers axes de recherche parmi lesquels la perspective sociologique reste prédominante (qu’il s’agisse d’articles et d’ouvrages anglo-saxons ou francophones). L’ouvrage de Diarra Sourang, diplômée de l’École nationale supérieure Louis-Lumière section cinéma et électricienne de prise de vue, se singularise donc d’abord par sa volonté de revenir à l’essentiel, soit ce qui détermine la couleur au cinéma : la photographie et, bien sûr, la peau filmée. Cette approche que l’on pourrait qualifier de « technique » profite d’une dimension scientifique qui éclaire, au sens littéral et figuré, les nombreux enjeux engagés par son objet d’étude. L’épiderme filmique contrariée par les préjugés et les catégories chromatiques établies (Sourrang nous rappelant le large prisme de couleurs que recouvre la réalité de la peau dite « noire »), se voit ainsi encadrée par un propos tirant de l’actualité la plus brûlante ses principales problématiques. Car, le fond sociologique, proche des « gender studies« , déployé par l’ouvrage, se fonde sur une préoccupation méthodologique prenant corps autour des questions de la perception, de la colorimétrie, et de la sensibilité de la pellicule. Un ensemble de pistes de recherche que Sourang prend soin d’expliciter à travers une grande clarté et que secondent parfaitement le recours à différents schémas et diagrammes. L’objectivité propre à cette analyse permet à l’auteure d’éviter les parti pris et même de revenir sur le caractère infondé de certaines polémiques (l’article de Syreeta McFadden décrivant le dispositif photographique comme raciste ; le refus affiché par Jean-Luc Godard de recourir à la pellicule Kodak pour un tournage en Afrique, considérant que celle-ci ne respectait pas la tonalité naturelle des peaux foncées). Cette dimension pédagogique, qui ne s’oriente jamais vers un quelconque didactisme, se concrétise  par le biais de différentes analyses filmiques. Shadows de John Cassavtes, Moonlight de Barry Jenkins, 12 Years a Slave de Steve McQueen, ou Mother of George d’Andrew Dosunmu sont étudiés selon l’angle original de la photographie. C’est en effet le travail des directeurs de la photographie qui anime les réflexions de Sourang. Cette attention au travail du photographe, peu souvent présente dans la plupart des études monographiques ou plus largement historiques consacrées au cinéma, affirme une fois encore la grande singularité de ce formidable ouvrage.

 

 

 

  • FILMER LES PEAUX FONCÉES. RÉFLEXIONS PLURIELLES
  • Autrice : Diarra Sourang
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Images plurielles / Scènes et écrans
  • Langues : Français uniquement
  • Date de parution : 27 novembre 2019
  • Format : 142 pages
  • Tarif : 15 € (print) – 10,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Jurassic World 3 : Le trio Sam Neill, Laura Dern et Jeff Goldblum est de retour

Les trois héros de Jurassic Park vont à nouveau se confronter aux dinosaures génétiquement modifiés dans Jurassic World : Dominion, la… Lire la suite >>

The Old Guard : un premier trailer avec Charlize Theron et Matthias Schoenaerts en mercenaires immortels

La bande-annonce de l’adaptation de la BD The Old Guard dévoile un joli potentiel avec Charlize Theron en héroïne badass,… Lire la suite >>

Madres paralelas : Pedro Almodovar retrouve Penélope Cruz pour son prochain film

L’actrice et le réalisateur espagnol s’apprêtent à tourner leur huitième film ensemble, l’histoire de deux mères qui accouchent le même… Lire la suite >>

Margot Robbie, prochaine héroïne d’un nouveau Pirates des Caraïbes

L’interprète d’Harley Quinn a été choisie par Disney pour porter un nouveau film Pirates des Caraïbes. Celui-ci sera indépendant des… Lire la suite >>

Charles Randolph, l’auteur de Scandale et The Big Short écrit un film sur le Coronavirus

Le scénariste oscarisé pour The Big Short, à qui l’on doit aussi Scandale, consacre son premier film à la pandémie… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 167 748 16 380 533
2 DE GAULLE 100 544 17 716 749
3 L'OMBRE DE STALINE 67 452 2 84 880
4 EN AVANT 67 233 17 682 890
5 INVISIBLE MAN 43 494 18 672 280
6 THE DEMON INSIDE 39 963 2 50 232
7 FILLES DE JOIE 28 192 2 28 192
8 RADIOACTIVE 25 701 16 69 150
9 L'APPEL DE LA FORET 22 152 19 1 203 400
10 NOUS, LES CHIENS... 22 113 2 22 113

Source: CBO Box office

Nos Podcasts