Roman / 404 de Sabri Louatah : critique

Publié par Jacques Demange le 28 janvier 2020

Résumé :  « Rentre dans ton pays. Entendre ça alors que ça fait soixante-dix ans qu’on vit en France ! Mon petit Rayanne c’est la quatrième génération, il va falloir combien de générations pour que vous nous foutiez la paix ? Combien ? « , s’emporte un des personnages de mon roman. Avec 404, j’ai voulu regarder la brèche, sans ciller, et raconter cette tragédie française de la partition et de la séparation ethnique à travers le destin d’une poignée de personnages réunis dans une petite commune de l’Allier. Pile au centre de la France et de toutes les tensions qui la traversent… »

♥♥♥♥♥

 

404 - livre

404 – livre

« 404 » c’est le nom d’une application qui permet d’enregistrer des images sans risquer leur enregistrement, leur rediffusion et donc leur possible modification. Dans la France (très) prochaine décrite par ce roman , la « technologie 404″ se présente comme un antidote nécessaire aux « mirages », images et vidéos retouchées et truquées à la perfection, qui n’ont cessé de contaminer les réseaux sociaux et les médias. Sabri Louatah s’est fait connaître au début des années 2010 grâce à Les sauvages, thriller politique décliné en 4 tomes et dont le succès international a permis une adaptation en série réalisée par Rebecca Zlotowski et diffusée depuis septembre 2019 sur Canal +, il confirme aujourd’hui tout le bien qu’on pouvait penser de lui. « 404 » est donc « un pur écran, tout en étant un écran pur », un direct absolu mis au service d’une parole libérée des entraves du trucage numérique. Ce dispositif n’est pas qu’un motif, mais bien l’élément central du roman. C’est autour de lui que se cristallisent le récit et les parcours des personnages, à la manière d’un réseau tentaculaire producteur d’un nouveau paradoxe de la morale. Dans un village du département de l’Aillier, Ali, ancien khâgneux reconverti en cuisinier, devient le témoin d’un drame entrelaçant sentiments et politique, passé et présent. Contre la hantise du faux et l’emprise du non-dit, Ali est celui qui se rappelle, le représentant de cette « mémoire humaine [qui] reste un placard à archives contre quoi la technologie 404 ne peut rien ». Les souvenirs de l’amoureux déçu s’insurgent en silence contre les oublis et l’amnésie qui semble contaminer son environnement proche et plus lointain.

 

Avec subtilité et un sens aigu de la progression narrative, Louatah décrit un monde proche du précipice. Le populisme est devenu une niche politique respectable, le racisme un fléau ordinaire qui ne peut être combattu qu’à travers des débordements toujours plus menaçants. Comme Ali, Louatah ne juge pas, il observe et raconte. Le romancier excelle dans la description. Description précise des lieux visités, description nuancée et juste des personnalités qui donnent âme et corps au roman. La subtilité de l’auteur résulte moins d’une juste pesée des mots que d’un incontestable talent à nourrir d’une ambiance particulière son univers. Louatah s’épanche parfois, comme lorsqu’il décrit un paysage ou un sentiment. Mais cet épanchement n’est jamais lourd et s’oriente plutôt du côté d’une poésie qui fait tout le prix et l’élégance de son écriture.

 

À ces qualités stylistiques répond le développement maîtrisé d’une intrigue qui saura convaincre un lectorat élargi. Car l’actualité qui constitue le fond de ce roman est trop brûlante pour ne pas nous toucher. Louatah anticipe et, de façon prospective, on se dit qu’il a déjà touché juste. Le romancier évoque les tréfonds d’une mémoire nationale traversée par ses crimes du passé et qui ne parvient à observer sereinement l’horizon de son avenir. Pour cette quatrième génération d’enfants d’immigrés, la lutte devrait s’arrêter et le temps de l’intégration s’entériner. Louatah sonne l’alerte, espérons qu’il soit entendu, et que 404 soit lu.

 

 

 

  • 404
  • Auteur : Sabri Louatah
  • Éditions : Flammarion
  • Date de parution : 29 janvier 2020
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 368 pages
  • Tarif : 21 €

Commentaires

A la Une

Please Don’t Feed The Children : Destry Allyn Spielberg va réaliser son premier long-métrage

La fille de Steven Spielberg, Destry Allyn Spielberg, s’apprête à faire ses débuts derrière la caméra, avec un film d’horreur… Lire la suite >>

Vertigo : Robert Downey Jr pressenti dans le remake de Hitchcock

Un remake du film culte serait en préparation, écrit par Steven Knight, et le rôle principal pourrait bien revenir à… Lire la suite >>

Jordan Peele planche sur un nouveau film prévu pour Noël 2024

Le prochain et quatrième film de Jordan Peele se précise avec une date de sortie annoncée par Universal, le 25… Lire la suite >>

Skeleton Crew : Les Daniels participent à la série Star Wars

Le duo de réalisateurs, récompensé aux Oscars pour Everything Everywhere All at Once, va diriger un épisode de la série… Lire la suite >>

Gladiator 2 : Denzel Washington en discussion pour rejoindre le casting de Ridley Scott

La suite du peplum culte pourrait s’enrichir d’un nouveau nom prestigieux avec l’arrivée de Denzel Washington au casting.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CREED III 385 517 3 1 994 851
2 SCREAM VI 372 605 2 837 426
3 MON CRIME 309 967 2 737 358
4 ALIBI.COM2 302 253 6 3 870 270
5 LA CHAMBRE DES MERVEILLES 298 308 1 298 308
6 SAGE-HOMME 279 606 1 279 606
7 LES PETITES VICTOIRES 212 870 3 658 923
8 65 - LA TERRE D'AVANT 187 043 1 187 043
9 THE FABELMANS 115 970 4 829 085
10 LA SYNDICALISTE 101 203 3 413 210

Source: CBO Box office

Nos Podcasts