Livre / John Wayne n’est pas mort : critique

Publié par Jacques Demange le 19 septembre 2019

Résumé : Roland Jaccard raffole des cinéphiles, l’étant lui-même jusqu’au bout des ongles. Le problème est qu’il aime encore plus John Wayne, l’homme à abattre, jugé coupable de nombreux crimes par les petits censeurs de la bien-pensance anti-Trump. Réac, raciste, génocidaire… on ne compte plus les coups bas que dirige en permanence la charge de la grosse cavalerie idéologique contre le dernier des géants. Heureusement Roland Jaccard dégaine plus vite qu’eux et ne rate jamais sa cible. Et c’est une belle leçon de western -transposé à notre époque démissionnaire- qu’il va leur donner : celle qui sonne tôt ou tard le cinglant retour à la réalité et au savoir-vivre. On retrouvera ici toute l’insolence et l’acuité inimitables de Roland Jaccard.

♥♥♥♥

 

John Wayne nest pas mort - livre

John Wayne n’est pas mort – livre

Il y a des acteurs qui semblent nous accompagner toute notre vie. Ce n’est pas un de leur rôle ou un de leur film qui nous marque en particulier mais une posture, une attitude, un discours, un ensemble de valeurs qui se confondent pour toujours avec leur représentation à l’écran. Gary Cooper, Henry Fonda, James Stewart sont de ceux-là, mais aussi John Wayne. En France, le « Duke » souffre pourtant d’une terrible réputation. Ses réalisateurs fétiches, John Ford et Howard Hawks en tête, ont bien cherché à le dédouaner, mais rien n’y fait : Wayne reste pour beaucoup le héraut d’une Amérique réactionnaire, brutale et raciste. Pour Roland Jaccard, psychologue et écrivain, Wayne est un modèle et une ombre qui lui permet de délivrer son écriture de tous les aprioris imposés par l’intelligentsia intellectuelle de notre époque. Car avouer son amour pour John Wayne c’est faire un pied de nez à la critique bien-pensante et reconnaître l’importance des émotions les plus simples. Grand admirateur de Cioran, Jaccard se montre expert dans l’art de la provocation. À travers l’histoire personnelle de l’acteur (de ses mariages ratés à ses déclarations politiques nauséabondes en passant par la noblesse de son comportement durant le maccarthysme), c’est l’individu Jaccard qui prend la parole et se dévoile à demi-couvert… au risque, ou plutôt au plaisir, de choquer son lectorat. Avis tranchés et second degré dominent donc ici avec en filigrane le spectre de Wayne qui ne cesse de hanter nos écarts contemporains. Westerns ratés (Les Frères Sisters qualifié de « calamiteux », Hostiles de « navet pompeux »), triomphe de Trump, phénomène de délation à l’ère des réseaux sociaux subissent le jugement de la droiture waynienne. Comme son héros, l’auteur assume une fidélité à des valeurs toutes relatives qui frôle souvent la mauvaise foi. Question de croyance dira-t-on, même si l’on se souvient que la mythologie de Wayne fut poussée dans ses retranchements dès la fin des années 1940 avec l’admirable La Rivière rouge dans lequel l’acteur interprétait un rancher tyrannique sombrant progressivement dans une folie meurtrière. Car si Jaccard se laisse aller au délice de la désinvolture, celle-ci prend parfois la forme d’un égarement qui aboutit à une impasse. Que penser alors de cet essai pas comme les autres ? Les fanatiques de Wayne n’apprendront pas grand chose, les critiques et théoriciens se sentiront sans doute froisser, et les cinéphiles peut-être intrigués. Reste la sympathie naturelle que l’on peut avoir pour un ouvrage qui n’hésite pas à lancer moult pavés dans la mare. Gare aux éclaboussures donc.

 

 

 

  • JOHN WAYNE N’EST PAS MORT
  • Auteur : Roland Jaccard
  • Éditions : Pierre-Guillaume de Roux
  • Date de parution : 12 septembre 2019
  • Format : 80 pages
  • Tarif : 15 €

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts