Spike Lee

Spike Lee

Le réalisateur américain au cinéma militant a monté une vidéo qui rapproche l’arrestation qui a entraîné la mort de l’Afro-Américain George Floyd, avec celle de Radio Raheem, le personnage de son film Do The Right Thing étranglé par un policier.

 

 

 

Alors que citoyens et personnalités se mobilisent en réaction à la mort de George Floyd survenue lors d’une intervention policière le 25 mai dernier à Minneapolis, de nombreux artistes prennent position pour dénoncer le racisme et les violences policières. Et en la matière, Spike Lee ne démérite pas. Le cinéaste Noir-Américain qui devait être le président du jury du 73e Festival de Cannes, milite depuis plus de trente ans à travers sa filmographie engagée, en faveur des droits des minorités et de leur visibilité à l’écran et dans la société.

 

Impossible d’oublier, pour tous ceux qui l’ont déjà vue, la scène du meurtre de Radio Raheem (Bill Nunn) lors d’une descente de police. Le personnage noir de son film Do The Right Thing (1989) dédié aux victimes de violences policières, est étranglé par des policiers brutaux sous les yeux des habitants de son quartier à Brooklyn. Un acte odieux commis sur fond de tensions communautaires, qui entraîne une émeute et le saccage du restaurant dont le patron a appelé la police.

 

Un passage glaçant qui revient forcément à l’esprit lorsqu’on visionne la vidéo filmée au smartphone de l’arrestation de George Floyd. L’homme, plaqué à terre, le cou sous le genou d’un policier blanc depuis mis en cause, supplie les fonctionnaires, leur criant qu’il ne peut plus respirer. Une similitude frappante avec le long-métrage de Spike Lee sorti trente-et-un an plus tôt.

 

C’est donc naturellement que le cinéaste a utilisé les images de son film pour s’exprimer et soutenir le mouvement Black Lives Matter qui mobilise les États-Unis et plusieurs pays, dont la France.

 

Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, Spike Lee met en parallèle par un montage, la scène fictive de Do The Right Thing avec deux autres séquences – réelles – enregistrées dans la rue : la mort de George Floyd et celle d’Eric Garner, qui en 2014 succombait, asphyxié, à une interpellation brutale. Des circonstances semblables que Lee souligne de la mention « Est-ce que l’histoire va se répéter ? », une phrase qui apparaît en introduction au métrage.

 

Les violences policières envers les minorités, un thème récurrent chez le réalisateur, qu’il illustrait encore en 2018 dans BlacKkKlansman, récompensé du Grand prix du Festival de Cannes. En France, Camélia Jordana, Géraldine Nakache, Aïssa Maïga, Sara Forestier ou encore Leïla Bekhti ont été aperçues ce 3 juin dans le rassemblement dénonçant les circonstances et le traitement judiciaire du décès d’Adama Traoré. Le jeune homme de 24 ans avait été retrouvé mort face contre terre, menotté, dans la gendarmerie de Persan en 2016, après avoir pris la fuite lors d’un contrôle de police. Une affaire rapprochée du mouvement américain.

 

Côté cinéma, le prochain long-métrage de Spike Lee, Da 5 Bloods, est attendu le 12 juin sur Netflix.

 

 

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts