VOD / Perdrix de Erwan Le Duc : critique

Publié par CineChronicle le 3 juin 2020

Synopsis : Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l’irruption dans son existence de l’insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre.

♥♥♥♥

 

Perdrix - affiche

Perdrix – affiche

«La vie que vous vivez est-elle véritablement la vôtre ?» Telle est la phrase qui ouvre Perdrix et qui ne cesse de résonner tout au long de ce premier film à l’univers poétique et décalé, réalisé par Erwan Le Duc. C’est à cette interrogation existentielle que Pierre Perdrix se confronte, personnage principal -déjà présent dans le premier court métrage du réalisateur, Perdrix ne fait pas le voyage pour rien– pour qui Swann Arlaud (Grâce à Dieu, Petit Paysan) prête ici ses traits emplis de pudeur et de mélancolie. Ce gendarme introverti, exerçant dans son petit village natal des Vosges que rien ne semble jamais avoir ébranlé, voit sa vie chamboulée par l’arrivée de Juliette Webb, incarnée par Maud Wyler (Alice et le maire). Cette fervente revendicatrice de liberté et d’indépendance, qui consigne chaque morceau de sa vie dans des carnets, débarque au commissariat pour signaler le vol de sa voiture par une nudiste révolutionnaire. Sa vision singulière de la vie a l’effet d’un ouragan dans la vie de notre protagoniste. S’ensuit alors une succession de situations absurdes et la découverte d’une famille aux membres tous plus extravagants les uns que les autres : Thérèse Perdrix, la mère endeuillée, interprétée par Fanny Ardant dont la voix si singulière, berce chaque soir ses quelques auditeurs fidèles sur les ondes de sa radio libre installée dans son garage. Puis Juju, campé par Nicolas Maury (Dix pour cent, Un couteau dans le cœur), le fils cadet géodrilologue, qui s’enferme dans sa passion pour les vers de terre pour ne pas voir grandir sa fille rebelle. Mais aussi Marion (la jeune Prudence Muchenbach), passionnée de ping-pong et qui ne rêve que de prendre son envol, loin de cette famille atypique.

 

Perdrix

Perdrix

 

Très vite, on est touchés par la pudeur sentimentale qui émane de cette famille Perdrix. On est attendris par tout l’amour qui se dégage du film (l’histoire d’amour naissante entre Pierre et Juliette, l’amour filial maladroit entre Juju et sa fille, ou la passion éperdue que voue Thérèse à son défunt mari). Et on rit des nudistes contestataires ou des amateurs de reconstitution historique, dont la présence surréaliste apporte une touche décalée. Le personnage de Juliette Webb, qui laisse place à l’imaginaire et au mystère, apparaît comme une sorte de guide libérateur, donnant l’élan tant attendu à cette famille aimante mais peu communicante, d’abandonner cette vie dont ils n’étaient que les spectateurs et d’enfin vivre pour eux.

 

Les compositions musicales de Julie Roué et la mise en scène à la fois burlesque et onirique d’Erwan Le Duc, viennent, par ailleurs, guider l’idylle de Pierre et Juliette et accompagnent chaque personnage, jusque-là prisonnier de ce carcan familial ankylosant, dans son émancipation. Une tendre comédie donc, à la fois comique et romantique, où l’on passe habilement du rire à l’émotion et dans laquelle Le Duc n’a pas peur de mêler loufoqueries et interrogations existentielles.

 

Olivia Daëron-Precy

 

 

 

  • PERDRIX
  • Disponible sur les plateformes VOD depuis le 6 mai 2020
  • Sortie salles : 14 août 2019
  • Réalisation : Erwan Le Duc
  • Avec : Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant, Nicolas Maury, Patience Munchenbach, Alexandre Steiger
  • Scénario : Erwan Le Duc
  • Production : Domino Films / Stéphanie Bermann et Alexis Dulguerian
  • Photographie :  Alexis Kavyrchine
  • Montage :  Julie Dupré
  • Décors :  Astrid Tonnellier
  • Costumes : Julie Miel
  • Musique :  Julie Roué
  • Distribution :  Pyramide
  • Durée : 1h39

 

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UNE VIE 456 390 1 456 390
2 BOB MARLEY : ONE LOVE 451 140 2 1 224 005
3 COCORICO 363 438 3 1 331 276
4 MAISON DE RETRAITE 2 356 040 2 882 107
5 CHIEN & CHAT 311 885 2 626 837
6 LE DERNIER JAGUAR 246 588 3 646 699
7 DEMON SLAYER : KIMETSU NO YAIBA - EN ROUTE VERS... 151 200 1 151 200
8 MADAME WEB 129 885 2 337 779
9 LES CHEVRES ! 108 258 1 108 258
10 LA ZONE D'INTERET 96 624 4 632 074

Source: CBO Box office

Nos Podcasts