Une Ode Américaine de Ron Howard : critique

Publié par CineChronicle le 25 novembre 2020

Synopsis : Alors qu’il est le point de décrocher le job qui lui permettra de financer ses études, J. D Vance, un ancien Marine originaire du sud de l’Ohio désormais étudiant en droit à l’université de Yale, est contraint de rejoindre sa famille et sa petite ville natale des Appalaches. Il doit alors gérer la dynamique complexe de sa famille et se confronter à sa mère toxicomane avec qui il a un rapport explosif.

♥♥♥♥♥

 

Une ode americaine - affiche

Une ode américaine – affiche

Avec Une Ode Américaine, le réalisateur oscarisé Ron Howard (Apollo 13Un Homme d’exception) signe sa première collaboration avec la plateforme Netflix, un biopic adapté du best-seller Hillbilly de J. D Vance. Paru en 2016, ce récit autobiographique qui raconte l’enfance chaotique et l’ascension sociale d’un jeune homme originaire des Appalaches, s’est vendu à des millions d’exemplaires. Les principales raisons de son succès, c’est d’avoir décrit pour la première fois de l’intérieur, la désintégration de la classe ouvrière et du rêve américain, et de donner à voir la vie de ces « petits Blancs » du Midwest surnommés Hillbilly, l’équivalent du français « pèquenaud ». Si les premières images plantent le décor d’une région qui a vu l’industrie du charbon et de la métallurgie péricliter, l’histoire se focalise davantage sur un drame familial que sur le portrait d’une classe ouvrière oubliée. L’enchâssement très fluide des flashbacks qui dévoilent les moments-clés de l’existence de J.D Vance, de son enfance à sa vie d’étudiant, marquée par les crises avec sa mère toxicomane et les moments de répit avec sa grand-mère et sa sœur, offre une plongée dans le quotidien de cette famille. Progressivement, les secrets se dévoilent, et l’on découvre un jeune homme tiraillé entre le désir de faire sa vie et le devoir de s’occuper de sa mère. Leur rapport explosif est le moteur qui fait avancer l’histoire brillamment scénarisée par Vanessa Taylor, jusqu’au climax, la tension règne entre la mère et le fils. Et cette tension est soutenue par une musique magnifique composée par David Fleming et Hans Zimmer qui ne lésinent ni sur les cordes ni sur les rythmes. 

 

Glenn Close et Amy Adams - Une ode americaine

Glenn Close et Amy Adams – Une ode américaine

 

Avec une histoire centrée sur l’intime, convoquant souvenirs personnels et crises familiales, le film aurait pu tomber dans le mélodrame. Mais le duo d’actrices exceptionnelles, formé par Amy Adams (Premier contact, Vice) métamorphosée en mère toxicomane, à la fois aimante et destructrice, et Glenn Close (Albert Nobbs) qui incarne la grand-mère de J. D Vance, avec une force de vie impressionnante, fait éclater la petite histoire pour la rendre universelle. Le reste du casting, tout en sensibilité et nuance, sert le propos du film : pas d’avenir possible sans réconciliation avec ses racines. On retrouve là les thèmes chers à Ron Howard qui affectionne les individus qui se battent pour une famille, une foule, un rêve, un plus petit.

 

Loin d’être une fresque sociale sur la classe blanche ouvrière qui avait offert à Donald Trump sa victoire, en faisant basculer en 2016 trois États dits de la « Rust Belt », Une Ode Américaine reste un beau drame familial.

 

Odile Lefranc

 

 

 

  • UNE ODE AMERICAINE (Hillbilly Elegy)
  • Date de diffusion : 24 novembre 2020
  • Chaîne  / Plateforme : Netflix
  • Réalisation : Ron Howard
  • Avec : Amy Adams, Glenn Close, Gabriel Basso, Haley Bennet, Freida Pinto, Bo Hopkins, Owen Asztalos…
  • Scénario : Vanessa Taylor d’après l’autobiographie Hillbilly Elegy de J. D. Vance
  • Production : Brian Grazer, Ron Howard, Erica Huggins, et Karen Lunder
  • Photographie : Maryse Alberti
  • Montage : James Wilcox
  • Décors : Molly Hughes
  • Costumes : Virginia Johnson
  • Musique : David Fleming et Hans Zimmer
  • Durée : 1h54

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts