Roman / La Chasse : critique

Publié par Jacques Demange le 19 avril 2021

Résumé : Dans l’immensité sauvage d’une Australie écrasée sous un soleil de plomb, Frank s’occupe d’une petite station-service perdue au milieu de nulle part. Son quotidien solitaire n’est troublé que par le passage de quelques rares clients. Un jour, une voiture arrive en trombe. Une jeune femme en sort, fait quelques pas et s’écroule. Aidé par un couple de voyageurs, Frank tente de soigner les blessures de l’inconnue lorsque de mystérieux assaillants arrivent sur les lieux. Coupés du monde, les occupants de la station-service vont alors devoir faire face à un véritable siège.

♥♥♥♥♥

 

La chasse de Gabriel Bermoser - livre

La chasse de Gabriel Bermoser – livre

La Chasse fait partie de ces romans que l’on imagine sans peine être transposé à l’écran. Sa qualité audio-visuelle se retrouve d’abord et principalement à travers son sens de la narration. En choisissant de structurer son écrit entre passé et présent, le jeune romancier, dramaturge et scénariste australien Gabriel Bergmoser, qui signe ici son quatrième ouvrage en quatre ans (après la trilogie de Boon Shepard), propose une alternance toute traditionnelle entre deux temporalités qui finiront, progressivement, par se rencontrer. À cette déclinaison des temps s’ajoute une volonté de se concentrer sur l’essentiel. L’auteur ne s’embarrasse nullement du superflu et se laisse diriger par les seules impératifs de l’action. Environnement, décor et traits psychologiques reposent donc d’abord sur une valeur fonctionnelle, se mettant au service du récit et de son avancée. Respectant en ce sens les exigences de la littérature de genre, l’écrivain peine parfois pourtant à traduire de véritables impressions. Par la fluidité et le rythme soutenu de l’écriture, la lecture est agréable et souvent prenante, mais on aurait souhaité la présence d’une atmosphère apte à distinguer Bergmoser du tout-venant du roman policier. Là où l’Américain Gabriel Tallent avait réussi avec My Absolut Darling (2017) à se démarquer par la force de ses descriptions, Bergmoser semble par moments sacrifier la question du style et avec elle la présence d’émotions spécifiquement littéraires. On regrette ainsi que l’environnement du bush australien n’ait pas été mieux exploité. Là où on aurait souhaité que le récit nous rappelle l’épopée sauvage de Réveil dans la terreur (Ted Kotcheff, 1971), c’est plutôt Délivrance (John Boorman, 1972) qui vient à l’esprit. Preuve de l’absence d’un langage, au sens spirituel du terme.

 

Ces remarques doivent cependant être relativisées par la valeur introductive de ce roman. Car pour une œuvre qui n’en est encore qu’à ses prémisses, La Chasse marque une étonnante maturité dans l’exercice de l’écriture. Le développement des actions fonctionne à plein régime sans jamais enrayer la mécanique dramatique (signalons sur ce point la très bonne traduction de Charles Recoursé). De la même manière, la caractérisation des personnages se déploie de façon naturelle, l’auteur empruntant à une typologie bien connue tout en parvenant à nuancer les portraits de ses principaux protagonistes.

 

L’ouvrage convainc donc d’abord par ses promesses. Promesses cinématographiques d’abord, puisque les droits du roman ont d’ores et déjà été acquis par des producteurs américains. Promesses littéraires ensuite, car l’on attend beaucoup de son prochain roman, The Inheritance, dont la parution est prévue pour juillet 2021, en espérant que son sens du récit ne perdra rien de sa vivacité mais saura s’enrichir de nouvelles données.

 

 

 

  • LA CHASSE
  • Auteur : Gabriel Bergmoser
  • Traduction : Charles Recoursé
  • Éditions : Sonatine
  • Date de parution : 18 mars 2021
  • Langues : Français et Australien (sous le titre The Hunted paru chez HarperCollins en 2020)
  • Format : 256 pages
  • Tarifs : 20 € (print) – 14,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts