Le Dernier Voyage de Romain Quirot : critique

Publié par CineChronicle le 20 mai 2021

Synopsis : Dans un futur proche, une lune rouge mystérieuse est apparue dans le ciel terrestre. Alors que l’humanité en exploite à outrance les ressources pour son énergie, sa trajectoire change soudainement pour se diriger vers la Terre. L’espoir de l’humanité repose sur l’astronaute Paul W.R, seul capable de la détruire. Mais il refuse et prend la fuite, accompagné par une adolescente qui va l’aider dans sa fuite.

♥♥♥♥

 

Le Dernier Voyage - affiche

Le Dernier Voyage – affiche

Pour son premier long métrage, Romain Quirot fait le pari osé de s’attaquer au genre de la science-fiction, traditionnellement peu exploré par le cinéma français. Un genre qu’il avait déjà abordé dans Le Dernier voyage de l’énigmatique Paul W.R, son court de 2015 dont le film est adapté. Dès les premières secondes et tout au long du métrage, on ressent la passion et l’inspiration que le réalisateur met dans ses images. Visuellement, c’est très prenant. Avec des décors post-apocalyptiques où se croisent carcasses d’avions et restes de Tour Eiffel, on a un pied dans Mad Max et l’autre dans Blade Runner. Le film de Ridley Scott a en effet marqué Romain Quirot, de son propre aveu, dans sa manière d’installer un univers impactant la rétine. Mais il y a aussi une vraie démarche d’auteur. Le Dernier Voyage se pose en fable écologique, mettant en scène une planète qui fait payer cher à l’humanité la surexploitation de ses ressources. Avec le personnage de Paul W.R (Hugo Becker), Quirot montre un héros en perte de repères, hanté par la peur des responsabilités qu’une humanité, en laquelle il ne se reconnaît plus, souhaite exiger de lui. L’implication de la jeunesse dans ces questionnements est assez justement portée par Elma (Lya Oussadit-Lessert), adolescente convaincue de la nécessité d’agir mais toute aussi perdue que Paul W.R pour trouver le meilleur moyen d’y parvenir. Comme cela arrive parfois dans des adaptations de courts-métrages, le récit souffre de quelques longueurs, et de personnages parfois peu étoffés. Celui du frère notamment, Eliott W.R (Paul Hamy), qui vire méchant assez rapidement, avec une violence parfois déconcertante. On peine aussi à saisir comment il s’est retrouvé pourvu de quasi-superpouvoirs. On a toutefois des idées visuelles assez intéressantes et les relations qu’il entretient avec Paul n’en restent pas moins touchantes, culminant dans un face-à-face tendu qui marque le spectateur.

 

Le dernier voyage

Le Dernier Voyage de Romain Quirot

 

Le père de la fratrie est campé par un Jean Reno en grande forme, émouvant à l’évocation de sa femme décédée et ému par les questionnements de son fils. Le mélange entre cette relation filiale et le contexte SF n’est pas sans rappeler Interstellar, avec l’avantage d’être moins mental que Christopher Nolan. Ce souvenir est d’autant plus présent que la musique d’Etienne Forget se pose par instants dans la droite ligne du travail de Hans Zimmer, même si le compositeur français s’autorise parfois quelques écarts d’inventivité, comme l’incursion du Couleur Menthe à l’eau d’Eddy Mitchell en pleine scène d’action dans le restaurant.

 

Récompensé par le prix Méliès du meilleur film au festival international du film de Catalogne, Le Dernier Voyage est une proposition radicale dans un paysage cinématographique français qui tourne parfois en rond. Malgré une réalisation un peu trop convenue, le film est très coloré et fourmille de références pop qui méritent le coup d’œil, surtout à l’heure où la réouverture des lieux culturels redonne vie au cinéma.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • LE DERNIER VOYAGE
  • Sortie salles : 19 mai 2021
  • Réalisation : Romain Quirot
  • Avec : Hugo Becker, Paul Hamy, Lya Oussadit-Lessert, Jean Reno, Philippe Katerine, Emilie Gavois-Kahn, Bruno Lochet, Jean-Luc Couchard…
  • Scénario : Romain Quirot, Antoine Jaunin et Laurent Turner
  • Production : David Danesi et Fannie Pailloux
  • Photographie : Jean-Paul Agostini
  • Montage : Romain Quirot
  • Décors : Olivier Seiler
  • Costumes : Thierry Delettre
  • Musique : Etienne Forget
  • Distribution : Tandem
  • Durée : 1h27

 

Commentaires

A la Une

Kaamelott – Premier Volet se précise dans un premier trailer

La suite des aventures du roi Arthur et de ses chevaliers arrive dans moins d’un mois au cinéma. Un premier… Lire la suite >>

Polaris : Joaquin Phoenix et Rooney Mara dans le nouveau projet de Lynne Ramsay

Après A Beautiful Day, Joaquin Phoenix va retrouver la réalisatrice Lynne Ramsay pour Polaris, aux côtés de sa compagne Rooney… Lire la suite >>

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 409 283 2 1 074 759
2 SANS UN BRUIT 2 228 844 1 228 844
3 UN HOMME EN COLERE 149 025 1 149 025
4 UN TOUR CHEZ MA FILLE 146 389 1 146 389
5 LES 2 ALFRED 118 883 1 118 883
6 NOMADLAND 104 442 2 229 469
7 LE DISCOURS 94 587 2 216 327
8 THE FATHER 82 439 4 467 582
9 ADIEU LES CONS 73 187 35 1 757 150
10 LES BOUCHETROUS 55 260 4 245 014

Source: CBO Box office

Nos Podcasts