Le Dernier Voyage de Romain Quirot : critique

Publié par CineChronicle le 20 mai 2021

Synopsis : Dans un futur proche, une lune rouge mystérieuse est apparue dans le ciel terrestre. Alors que l’humanité en exploite à outrance les ressources pour son énergie, sa trajectoire change soudainement pour se diriger vers la Terre. L’espoir de l’humanité repose sur l’astronaute Paul W.R, seul capable de la détruire. Mais il refuse et prend la fuite, accompagné par une adolescente qui va l’aider dans sa fuite.

♥♥♥♥

 

Le Dernier Voyage - affiche

Le Dernier Voyage – affiche

Pour son premier long métrage, Romain Quirot fait le pari osé de s’attaquer au genre de la science-fiction, traditionnellement peu exploré par le cinéma français. Un genre qu’il avait déjà abordé dans Le Dernier voyage de l’énigmatique Paul W.R, son court de 2015 dont le film est adapté. Dès les premières secondes et tout au long du métrage, on ressent la passion et l’inspiration que le réalisateur met dans ses images. Visuellement, c’est très prenant. Avec des décors post-apocalyptiques où se croisent carcasses d’avions et restes de Tour Eiffel, on a un pied dans Mad Max et l’autre dans Blade Runner. Le film de Ridley Scott a en effet marqué Romain Quirot, de son propre aveu, dans sa manière d’installer un univers impactant la rétine. Mais il y a aussi une vraie démarche d’auteur. Le Dernier Voyage se pose en fable écologique, mettant en scène une planète qui fait payer cher à l’humanité la surexploitation de ses ressources. Avec le personnage de Paul W.R (Hugo Becker), Quirot montre un héros en perte de repères, hanté par la peur des responsabilités qu’une humanité, en laquelle il ne se reconnaît plus, souhaite exiger de lui. L’implication de la jeunesse dans ces questionnements est assez justement portée par Elma (Lya Oussadit-Lessert), adolescente convaincue de la nécessité d’agir mais toute aussi perdue que Paul W.R pour trouver le meilleur moyen d’y parvenir. Comme cela arrive parfois dans des adaptations de courts-métrages, le récit souffre de quelques longueurs, et de personnages parfois peu étoffés. Celui du frère notamment, Eliott W.R (Paul Hamy), qui vire méchant assez rapidement, avec une violence parfois déconcertante. On peine aussi à saisir comment il s’est retrouvé pourvu de quasi-superpouvoirs. On a toutefois des idées visuelles assez intéressantes et les relations qu’il entretient avec Paul n’en restent pas moins touchantes, culminant dans un face-à-face tendu qui marque le spectateur.

 

Le dernier voyage

Le Dernier Voyage de Romain Quirot

 

Le père de la fratrie est campé par un Jean Reno en grande forme, émouvant à l’évocation de sa femme décédée et ému par les questionnements de son fils. Le mélange entre cette relation filiale et le contexte SF n’est pas sans rappeler Interstellar, avec l’avantage d’être moins mental que Christopher Nolan. Ce souvenir est d’autant plus présent que la musique d’Etienne Forget se pose par instants dans la droite ligne du travail de Hans Zimmer, même si le compositeur français s’autorise parfois quelques écarts d’inventivité, comme l’incursion du Couleur Menthe à l’eau d’Eddy Mitchell en pleine scène d’action dans le restaurant.

 

Récompensé par le prix Méliès du meilleur film au festival international du film de Catalogne, Le Dernier Voyage est une proposition radicale dans un paysage cinématographique français qui tourne parfois en rond. Malgré une réalisation un peu trop convenue, le film est très coloré et fourmille de références pop qui méritent le coup d’œil, surtout à l’heure où la réouverture des lieux culturels redonne vie au cinéma.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • LE DERNIER VOYAGE
  • Sortie salles : 19 mai 2021
  • Réalisation : Romain Quirot
  • Avec : Hugo Becker, Paul Hamy, Lya Oussadit-Lessert, Jean Reno, Philippe Katerine, Emilie Gavois-Kahn, Bruno Lochet, Jean-Luc Couchard…
  • Scénario : Romain Quirot, Antoine Jaunin et Laurent Turner
  • Production : David Danesi et Fannie Pailloux
  • Photographie : Jean-Paul Agostini
  • Montage : Romain Quirot
  • Décors : Olivier Seiler
  • Costumes : Thierry Delettre
  • Musique : Etienne Forget
  • Distribution : Tandem
  • Durée : 1h27

 

Commentaires

A la Une

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intriguant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts