Livre / Mémoires d’une savonnette indocile : critique

Publié par Jacques Demange le 17 juin 2021

Résumé : Grâce à Truffaut, j’ai écrit sur le cinéma pendant 65 ans, et, lancé par Godard, j’ai fait durant 54 ans des films qui font rire sur des sujets sérieux, marxisme et taylorisme, vagin et clitoris. J’ai bossé dans tous les genres filmiques. Ce qui restera de moi, c’est une formule : La morale est affaire de travellings. On me situe entre Brecht et Courteline, entre Buñuel et Tati. Je suis un maverick issu de ploucs préalpins, un marathonien capable de monter en vélo à 5390 mètres, mais qui ne sait pas skier, ni danser, ni nager, ni conduire. Puisse ce livre m’aider à me définir. Connais-toi toi-même, disait Socrate.

♥♥♥♥

 

Memoires dune savonnette indocile

Mémoires d’une savonnette indocile

Après Noël Burch (Mémoires d’un transfuge cinéphile, L’Harmattan, 2021), c’est au tour de Luc Moullet de coucher sur papier ses mémoires. Celles et ceux qui connaissent la prose du critique et réalisateur retrouveront avec plaisir le ton joyeux et l’esprit éclairé qui caractérisent le style de ses écrits et de sa mise en scène.De sa (vraie) découverte du cinéma avec François Ier de Christian Jaque à la réalisation et la production de ses films en passant par son activité au sein des Cahiers du cinéma et sa fonction d’enseignant à la Femis, Moullet revient avec humour et lucidité sur les grandes étapes de son parcours professionnel et personnel. Porté par la lucidité propre à tout regard rétrospectif, l’auteur propose une description mordante de la cinéphilie pure et dure des années 1950 et 1960. Le désir de tout voir et d’écrire sur tous les films s’accompagne d’une ambition critique et littéraire qui éclaire les réussites et les écarts de la Politique des auteurs. Comme à son habitude, Moullet n’hésite pas à se mouiller et enfonce quelques portes que d’aucuns n’auraient osé entrouvrir. Ses portraits de Truffaut, Rohmer, Godard et Rivette sont écrits avec une tendresse truculente qui perturbe gentiment le sommeil des veilles idoles. Même refus des dogmatismes lorsque Moullet décrit son propre parcours cinématographique. Son court métrage Un steak trop cuit (1960) dérange par son audace la dignité du producteur Georges de Beauregard. Qu’importe, Moullet persiste et signera par la suite pas moins de dix longs métrages (de Brigitte et Brigitte [1966] à La Terre de la folie [2009] en passant par Anatomie d’un rapport [1975], Parpaillon [1993] ou Les Naufragés de la D17 [2002]).

 

Les souvenirs de tournage rapportés par Moullet se couplent alors d’un souci pédagogique, le réalisateur revenant en détail sur les difficultés rencontrées lors de la préparation et la réalisation de ses productions. L’auteur ne perd pas son mordant, n’hésitant pas à décrier certains films, à rapporter les critiques négatives qui entourèrent leurs sorties et à exposer, en toute honnêteté, ses propres doutes et sentiments.

 

Ces Mémoires d’une savonnette indocile glissent avec dynamisme dans l’esprit du lecteur qui découvre avec grand bonheur que l’exercice de l’écriture autobiographique n’a en rien affaibli la verve de l’infatigable Luc Moullet.

 

 

 

  • MÉMOIRES D’UNE SAVONNETTE INDOCILE
  • Auteur : Luc Moullet
  • Éditions : Capricci
  • Collection : La première collection
  • Date de parution : 17 juin 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 400 pages
  • Tarifs : 22 € (print) – 11,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts