Beckett de Ferdinando Cito Filomarino : critique

Publié par Jacques Demange le 14 août 2021

Synopsis : Après un tragique accident de la route en Grèce, Beckett, un touriste américain, se retrouve pris dans un dangereux complot politique et doit fuir pour sauver sa peau.

♥♥♥♥

 

Beckett - affiche

Beckett – affiche

Présenté au festival de Locarno, Beckett, second long métrage du réalisateur italien Ferdinando Cito Filomarino, ne passe donc pas par la case des salles pour profiter d’une diffusion directe sur Netflix. C’est d’abord par son cadre géographique que ce film d’action marque sa singularité. En choisissant d’ancrer son récit à l’intérieur des paysages de la Grèce, urbaine et rurale, le cinéaste renforce l’intérêt de son propos par la dramaturgie naturelle de ses lieux (des ruelles sinueuses aux chemins de montagne escarpés) et les récents troubles politiques qui agitent son environnement social (la montée en puissance de l’extrême-droite et la résistance populaire qui tente d’y faire face). Beckett répond d’abord au cahier des charges imposé par son genre. Séquences de combat et courses-poursuites spectaculaires assurent un rythme haletant qui emportera sans problème l’adhésion du public. La maîtrise de la mise en scène se prolonge par ailleurs à l’intérieur des moments plus intimes. En introduisant son film par un deuil, le cinéaste choisit de privilégier la subjectivité sur la seule efficience du spectacle. L’incompréhension initiale se résorbe graduellement, la prise de conscience se voulant progressive, confondant le regard du spectateur avec celui du héros, Beckett, devenu la proie d’une chasse à l’homme dont il cherche à saisir les tenants et aboutissants. 

 

John David Washington - Beckett

John David Washington – Beckett

 

Certes, le film n’évite pas toujours les problèmes de structure et prend parfois le risque de recourir à quelques clichés narratifs pour mieux signaler ses références aux grands classiques du thriller politique (de Z [1969] de Costa-Gavras aux Trois Jours du Condor [1975] de Sydney Pollack). Mais en jouant finement du contraste entre ses préoccupations contemporaines et l’archaïsme culturel qui se dégage de ses représentations, le réalisateur parvient à échapper à l’inévitable lourdeur de son canevas générique, répondant à ses attentes tout en enrichissant ses motivations originelles de thématiques nouvelles.

 

La réussite de ce renouvellement doit beaucoup à la présence de John David Washington. De l’engagement physique à l’implication émotionnelle, l’acteur semble formuler la synthèse de ses récentes interprétations dans Tenet (Christopher Nolan, 2020) et Malcolm et Marie (Sam Levinson, 2021). Ses regards douloureux et ses traits fatigués répondent aux plaies et balafres qui recouvrent son visage et son corps. À l’instar du père (Denzel Washington), le fils fait de la rupture le moyen de concilier les prouesses du corps en action et l’intensité de la crise intérieure qui travaille constamment la représentation de ses personnages. Sur ce point encore, Beckett se présente comme une franche réussite.

 

 

 

  • BECKETT
  • Disponible : depuis le 13 août 2021
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Réalisation : Ferdinando Cito Filomarino
  • Avec : John David Washington, Boyd Holbrook, Vicky Krieps, Alicia Vikander, Daphne Alexander, Yorgos Pirpassopoulos, Lena Kitsopoulou, Panos Koronis, Isabelle Magara, Marc Marder
  • Scénario : Ferdinando Cito Filomarino et Kevin A. Rice
  • Production : Luca Guadagnino, Fancesco Melzi d’Eril, Marco Morabito, Gabriele Moratti, Rodrigo Texeira
  • Photographie : Sayombhu Mukdeeprom
  • Montage : Walter Fasano
  • Musique : Ryuichi Sakamoto
  • Décors : Eliott Hostetter
  • Costumes : Giulia Piersanti
  • Durée : 108 minutes

 

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts