Residue de Merawi Gerima : critique

Publié par CineChronicle le 5 janvier 2022

Synopsis : Jay, la trentaine, retourne dans son vieux quartier de Washington D.C. et y découvre à quel point celui-ci s’est gentrifié. Les résidents afro-américains se trouvent poussés hors de chez eux par des propriétaires plus riches et majoritairement blancs. Traité comme un étranger par ses anciens amis, Jay est perdu et ne sait plus tout à fait à quel monde il appartient.

♥♥♥♥

 

Residue - affiche

Residue – affiche

En choisissant de consacrer son premier long métrage au phénomène de la gentrification, Merawi Gerima (fils du célèbre réalisateur Hailé Gerima, représentant emblématique du mouvement L.A. Rebellion) rappelle que le témoignage cinématographique peut se constituer comme un formidable producteur de liens. Racontant le retour de Jay (Obinna Nwachukwu), un apprenti-réalisateur dans le quartier de son enfance, Residue exprime une rupture tout à la fois subjective et visuelle. La recherche du passé se décline sous la forme d’images granuleuses, filmées en 16mm, convoquées par l’esprit du héros. Un écart abyssal s’établit ainsi entre le souvenir et la perception d’un présent à l’intérieur duquel se déploie l’errance de Jay. La cartographie du quartier de Washington se fragmente par le rachat successif des foyers désormais habités par des représentants de la classe sociale aisée. Ce processus ne matérialise nullement le mythe du melting-pot mais contribue au contraire à creuser la différence entre les pauvres et les riches, les premiers se voyant progressivement relégués hors des frontières de leur ancien monde. Gerima évite sciemment de cadrer le visage de ces nouveaux habitants. Ce choix permet moins de les déshumaniser que d’insister sur les répercussions de leurs actes, c’est-à-dire sur l’extinction d’une communauté et de sa culture. D’où la qualité documentaire du film qui touche autant à la chronique sociale qu’au projet ethnographique. Les images du passé renvoient toujours à la notion du groupe fédéré autour d’un espace commun aujourd’hui dévasté. Symbole de cette perte : le fantasmatique Démétrius, ami d’enfance du héros, disparu dans les limbes de la mémoire.

 

Residue

Residue

 

Parfois poussive, la démarche de Gerima est essentiellement démonstrative. La force critique de Residue repose sur sa valeur de constat. La mort du quartier n’est pas seulement annoncée mais est déjà en phase d’exécution. Cette lucidité permet le développement d’un discours sur la portée funeste du souvenir qui, bien qu’animé par une puissance de préservation, ne peut prétendre à la résurrection des défunts. L’atmosphère de la production est ainsi clairement dominée par une tonalité crépusculaire. La mélancolie de Jay habite les compositions de Gerima principalement caractérisées par une ambiance nocturne. Le versant théorique du scénario se voit alors habilement enrichi d’une mélancolie latente qui atteint jusqu’à l’éclairage spectral des plans.

 

Que reste-t-il du passé ? La possibilité de représenter les ruines et d’en faire les bases sur lesquelles s’édifieront de nouveaux foyers. Tourné en étroite collaboration avec les habitants du quartier filmé, Residue affirme la reconstitution d’une collectivité. Du testament à l’acte de naissance.

 

 

 

  • RESIDUE
  • Sortie salles : 5 janvier 2022
  • Réalisation : Merawi Gerima
  • Avec : Obi Nwachukwu, Dennis Lindsey, Taline Stewart, Derron Scott, Jacari Dye, Julian Selman, Derron Scott, Melody Tally, Ramon Thompson, Jamal Graham
  • Scénario : Merawi Gerima
  • Production : Merawi Gerima
  • Photographie : Mark Jeevaratnam
  • Montage : Merawi Gerima
  • Musique : Black Alley, Total Control Band, Critical Condition Band, Isaiah Hall
  • Distribution : Capricci
  • Durée : 1 h 30

 

Commentaires

A la Une

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts