Trois mille ans à t’attendre de George Miller : critique

Publié par CineChronicle le 23 août 2022

Synopsis : Alithea Binnie, bien que satisfaite par sa vie, porte un regard sceptique sur le monde. Un jour, elle rencontre un génie qui lui propose d’exaucer trois vœux en échange de sa liberté. Mais Alithea est bien trop érudite pour ignorer que, dans les contes, les histoires de vœux se terminent mal. Il plaide alors sa cause en lui racontant son passé extraordinaire. Séduite par ses récits, elle finit par formuler un vœu des plus surprenants.

♥♥♥♥♥

 

Trois mille ans a tattendre - affiche

Trois mille ans a t’attendre – affiche

Toute technique, une fois qu’elle est suffisamment démocratisée, atteint un stade où elle relève de la norme, c’est-à-dire que son usage court le risque de devenir un impensé, une évidence. C’est notamment le cas des effets spéciaux numériques. Hormis quelques technophiles comme James Cameron, ou bien dans le cadre des remakes « live-action » (qui n’ont de « live » que la dénomination) de Disney, les CGI ne sont plus réellement un sujet. Même au travers de projets comme Docteur Strange, où la liberté offerte par le contexte pourrait amener à de sérieuses expérimentations visuelles, Hollywood reste plutôt sage. Mais pour George Miller, qui tournait son Max Max : Fury Road avec le maximum d’effets pratiques, le CGI est loin d’apparaître comme un passage obligatoire. Aussi, lorsqu’il s’approprie la technique dans Trois mille ans à t’attendre, ce n’est pas sans avoir préalablement réfléchi à sa signification. Alithea, narratologue solitaire et satisfaite de sa solitude, fait l’acquisition d’une bouteille au Grand Bazar d’Istanbul. En tentant de la nettoyer, elle libère un génie qui lui demande de faire trois vœux. Sceptique, elle commence par refuser et force le génie à lui raconter son histoire. Trois contes à propos de femmes amoureuses se succèdent dans une version revisitée des Mille et une nuits, où Shéhérazade aurait été remplacée par un Djinn.

 

Trois mille ans a tattendre

Tilda Swinton et Idris Elba – Trois mille ans a t’attendre

 

Du métier d’Alithea à la structure du scénario, le film converge vers une certaine idée de la fiction perçue en tant que fiction. La technologie est introduite à la manière des récits d’autrefois, faisant des avions et des tablettes les artefacts magiques de notre temps. Génie et smartphone partagent d’ailleurs une sensibilité aux ondes électromagnétiques qui participe à fondre l’imaginaire et le scientifique. Il en va ainsi des CGI, particulièrement matériels : particules de poussière, liquéfaction ou solidification… George Miller fabrique un brouillage artisanal entre le vrai et le faux.

 

Il est donc tout à fait logique que son film soit d’une crédulité inhabituelle dans la production contemporaine. Le retour à une forme antique de la fiction, porteuse d’une morale claire et de personnages unilatéraux, est d’abord un moyen de vaincre le cynisme méta qui a envahi le divertissement. Si l’écran d’une télé dont Alithea dit ne pas comprendre le fonctionnement n’est pas moins enchantée que le pouvoir des Djinn, alors l’amour n’a pas de raison d’être plus ridicule que la haine. Trois mille ans à t’attendre se fait donc une ode naïve à l’amour, mais naïve au sens le plus pur du terme.

 

Idris Elba - Trois mille ans a tattendre

Idris Elba – Trois mille ans a t’attendre

 

C’est un film qui ne craint pas les couleurs, les palais bariolés et les harems burlesques. Sa créativité, qui abuse des effets spéciaux comme d’un outil ouvrant des possibilités illimitées, contraste avec la mélancolie qui le sous-tend. Car en définitive, il raconte la rencontre de deux solitudes épuisées. Tilda Swinton et Idris Elba incarnent des êtres appesantis par l’isolement, assagis par une vie intérieure étouffante. Leur échange calme dans une chambre d’hôtel pâle est aux antipodes des souvenirs qu’ils se racontent. La discussion prend dès lors l’allure d’un rituel visant à réinsuffler du mythique dans le réel, à enfin fondre les deux.

 

Ce besoin enfantin d’histoires merveilleuses entretient un paradoxe, lesdites histoires étant saturées d’une imagerie mature (sexe, nudité, violence) et appréciées par des adultes particulièrement rigides. Là aussi, la frontière entre les opposés se dissout, comme si les histoires servaient, plus encore qu’à expliquer l’inexplicable, à remettre du doute sur les certitudes, à interroger les impensés.

  

Joffrey Liagre

 

 

 

  • TROIS MILLE ANS A T’ATTENDRE (Three thousands years of longing)
  • Sortie salles : 24 août 2022
  • Réalisation : George Miller
  • Avec : Tilda Swinton, Idris Elba, Pia Thunderbolt, Berk Ozturk, Anthony Moisset, Alyla Browne, Sage McConnell, Abel Bond, Agani Gecmez, Ayantu Usman
  • Scénario : George Miller, Augusta Gora
  • Production : George Miller, Doug Mitchell
  • Photographie : John Seale
  • Montage : Margaret Sixel
  • Décors : Lisa Thompson
  • Costumes : Kym Barrett
  • Musique : Junkie XL
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1 h 48

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts