Sortie DVD/ Trash Humpers de Harmony Korine : critique

Publié par Thierry Carteret le 19 janvier 2017

Synopsis : Nashville, Tennessee. Une série de saynètes mettent en scène des dégénérés masqués qui évoquent un croisement entre des vieux et de l’herpès. Ils tournent autour de la caméra, maltraitent tout ce qui leur passe sous la main, hurlent et tuent sans raison apparente leurs voisins « normaux » après avoir récité des vers de poésie foireuse.

♥♥♥♥♥

 

Trash Humpers - jaquette

Trash Humpers – jaquette

Le cinéma singulier de Harmony Korine (Gummo, Spring Breakers) s’inscrit dans celui de Larry Clark. On lui doit en effet le scénario de Kids (1995) puis celui de Ken Park, sorti finalement en 2002. Les deux réalisateurs partagent la même vision d’une jeunesse américaine désoeuvrée, décadente et sans repères. Si Trash Humpers réalisé en 2009 est resté jusque-là inédit chez nous, Potemkine pallie à ce manque avec cette édition DVD disponible dans les bacs. Une version un peu plus longue, qui n’est pas celle proposée, à cependant été remontée en 2010. Avec son goût prononcé pour la marginalité, le cinéaste américain de 44 ans pose ici un regard féroce et provocateur sur l’Amérique, le capitalisme et la société consumériste. Si on est parfois proche de l’univers de David Lynch et du cinéma expérimental, sa forme peut rebuter via cet aspect documentaire sale, filmé sur de vieilles bandes VHS récupérées. Dans cet étrange objet cinématographique, Korine dépeint une société sans réelle valeur culturelle qui conditionne le citoyen à être dans un état de zombie vieillissant, avec pour seule motivation : consommer des produits dictés par la publicité, du sexe sans saveur, et regarder des émissions débiles. Autant d’actes mécaniques et dépourvus de sens, singés par trois personnages, les visages grimés en vieillards, comme une fête libératrice. Ici on casse des vieux téléviseurs à la masse ou on piétine des postes de radiocassettes. À travers ses trois faux vieux, le réalisateur, présent également dans le film aux côtés de sa compagne Rachel et l’acteur-scénariste Travis Nicholson, invite le spectateur à suivre une série de saynètes, où se mêlent dialogues absurdes, chansons enfantines, actes provocateurs, poèmes sans queue ni tête. On peut y découvrir aussi des actions de rue, comme celle de mimer des actes sexuels contre des poubelles ou des arbres. L’ensemble prend davantage la forme d’un happening artistique que d’un véritable long métrage.

.

Trash Humpers

Trash Humpers

.

Trash Humpers interpelle mais peut agacer par son côté répétitif. Si on ressent un certain malaise, on saisit rapidement le discours nihiliste de ces protagonistes dont la véritable identité n’est jamais révélée. Mais on devine la jeunesse derrière les masques. Une autre Amérique se dessine alors peu à peu à travers plusieurs rencontres avec de vraies personnes, des laissés-pour-compte du capitalisme et de la société consumériste, des marginaux à la folie douce qui semblent perdus dans une vie de solitude dénué de sens. Tout en se livrant à des jeux sexuels et à des rituels sadomasochistes sur leurs « victimes », ces trois hallucinés expriment en miroir une vision poétique de la jeunesse américaine, finalement plus tendre qu’elle n’apparaît de prime abord. Malgré la noirceur du propos, un humour grinçant est présent tout au long de cet étonnant film relativement court, même si on hésite souvent entre le rire jaune, la gêne ou l’ennui. Pour les curieux, les amateurs du cinéaste et autres adeptes des expériences bizarres et du cinéma underground, Trash Humpers est fait pour vous!

.

.

DVD : L’éditeur Potemkine, en collaboration avec Agnès b, a respecté l’approche et la volonté artistique : du point de vue de la qualité technique, on revient au temps de la VHS. Un court métrage de Harmony Korine de 14 minutes, intitulé Umshini Warm, s’avère l’unique supplément. Ce film s’inscrit dans le même esprit que Trash Humpers avec une intrigue plus tenue. Le sujet porte sur les armes à feu et leur influence néfaste sur la jeunesse américaine à travers le parcours d’un couple en fauteuil roulant, à la manière de Bonnie and Clyde ou encore Tueurs nés. L’aspect formel est en revanche plus propre et très esthétisant. Une édition minimaliste définitivement conseillée aux amateurs de cinéma américain indépendant de Harmony Korine.

.

.

.

  • TRASH TRUMPERS écrit et réalisé par Harmony Korine disponible en DVD à partir du 17 janvier 2017.
  • Avec : Rachel Korine, Brian Kotzur, Travis Nicholson, Harmony Korine, Seth Peterson, Kevin Guthrie…
  • Production : Charles-Marie Anthonioz, Amina Dasmal, Robin C. Fox, Agnès b.
  • Photographie : Harmony Korine
  • Montage : Leo Scott
  • Edition : Potemkine Films
  • Tarif : 16,99 € (DVD)
  • Durée : 1h18
  • Sortie initiale : 12 septembre 2009 aux États-Unis (TIFF)

.

Commentaires

A la Une

Bill Clinton courtise Hollywood pour l’adaptation de son roman

Bill Clinton, le 42e président des États-Unis, s’apprête à rencontrer producteurs et réalisateurs d’Hollywood, comme Steven Spielberg, J.J Abrams et George… Lire la suite >>

Leonardo DiCaprio va produire une série L’Étoffe des héros pour National Geographic

National Geographic va de nouveau faire équipe avec Appian Way, la société de Leonardo DiCaprio, après avoir produit et distribué… Lire la suite >>

[Màj] Dome Karukoski à la réalisation du biopic Tolkien

Le réalisateur finlandais Dome Karukoski sera aux commandes d’un biopic qui dépeindra les jeunes années du célèbre écrivain anglais John… Lire la suite >>

Anne Hathaway envisagée pour incarner Barbie

Anne Hathaway est envisagée pour reprendre le rôle de Barbie d’abord confiée à Amy Schumer, dans le projet de Sony Pictures… Lire la suite >>

Michelle Pfeiffer sera Janet Van Dyne dans Ant-Man and the Wasp

Michelle Pfeiffer rejoint le casting de Ant-Man and the Wasp, la suite de Ant-Man, où elle enfilera le costume de la… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 3 1 020 495 2 2 949 435
2 SPIDER-MAN HOMECOMING 981 189 1 981 189
3 THE CIRCLE 154 698 1 154 698
4 TRANSFORMERS : THE LAST KNIGHT 148 365 3 1 278 546
5 BAYWATCH - ALERTE A MALIBU 127 544 4 1 414 971
6 WONDER WOMAN 80 521 6 2 079 449
7 MISSION PAYS BASQUE 74 976 1 74 976
8 LA MOMIE 66 345 5 1 324 008
9 PIRATES DES CARAIBES : LA VENGEANCE DE SALAZAR 65 586 8 3 496 477
10 LE CAIRE CONFIDENTIEL 61 020 2 135 548

Source: CBO Box office