Le western spaghetti DJANGO UNCHAINED (notre critique), qui a déjà réalisé plus de 400 M$ de recettes mondiales selon le box office Mojo, sera le premier film de Quentin Tarantino sur l’ensemble de son œuvre à être projeté en Chine. De plus, il sortira en quasi intégralité sur leurs écrans dès le 11 avril 2013, car seul un peu plus d’une minute du film sur les 2h45 de sa durée initiale a été coupée au montage par la censure du pays. Ce long métrage a créé la controverse aux Etats-Unis, entre autres par Spike Lee sur son Twitter déclarant que « l’esclavage américain n’était pas un western spaghetti à la Sergio Leone. C’était un holocauste ».

 

Ce pays n’ayant pas de règles précises concernant la censure, contrairement aux occidentaux, c’est un conseil – le SARFT -, qui décide si un film est ou non accessible au public chinois. Pour cela il se base essentiellement sur les scènes de sexe ou de nudité, le langage, la violence ou encore le contenu qui pourrait blesser la sensibilité du gouvernement et de la culture chinoise. C’est ainsi que SKYFALL (notre critique), qui a franchi la barre du milliard au box office mondial, avait subi le couperet autoritaire des autorités. Il en a été de même pour CLOUD ATLAS (notre critique) qui a été amputé de 40 minutes, soit environ ¼ de la durée du film (scènes de nus, baiser entre hommes). Autant dire que dans ce cas, le film est saccagé car le public n’a pas eu la possibilité de comprendre le récit complexe de Lana et Andy Wachowski et Tom Tykwer, où s’entrecroisent plusieurs histoires sur plusieurs siècles. En dépit de certaines scènes violentes et gores, DJANGO UNCHAINED a peu de contenu sexuel et n’a aucun rapport avec la société chinoise (contrairement à SKYFALL), ce qui explique en partie l’indulgence du SARFT. Mais on peut aussi se poser la question si derrière cette décision il n’y a pas tout simplement une raison politique, ce film abordant une période peu flatteuse de l’histoire des Etats-Unis.

 

Le système fonctionne exactement de la même façon pour les œuvres chinoises. Selon Screenrant, le réalisateur Jia Zhangke (Xiao Wu artisan pickpocket, Platform, Still Life) déclarait en 2011 « Si je veux faire un film ici, je dois transformer tous les communistes en super héros… Ce style de culture super lisse qui bannit l’érotisme, la violence et la terreur est d’une naïveté culturelle ».

Commentaires

A la Une

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Confinement : le décor d’un tournage en pause plonge les passants dans le Paris de l’Occupation

Repérées au début du mois par les habitants du quartier, deux rues de la Butte Montmartre arborent des affiches du… Lire la suite >>

Confinement : Masterclass et cours donnés par de grands noms du septième art en accès libre

Accédez à des centaines de masterclass, de tables rondes, et de cours livrés par des personnalités du cinéma depuis chez… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts