Série/ Black Sails: critique

Publié par Philippe Tessier le 22 mars 2014

Synopsis : Vingt ans avant les événements relatés dans l’île au trésor, l’histoire des pirates de New Providence et du Capitaine Flint ainsi que de son équipage pendant l’âge d’or de la piraterie.

 

♥♥♥♥

 

Black Sails afficheContrairement à ce que l’on peut penser, les séries sur les pirates ne manquent pas et on ne parle pas ici de pirates de l’espace. De Pirate Gold en 1920 à Crossbones en 2014 en passant par la série animée française Barbe Rouge, les forbans des mers ont toujours enflammé l’imagination. Aussi, quand Black Sails débarque sur nos petits écrans, on ne peut que saliver d’avance à l’idée de nous plonger dans la vie tourmentée de ces flibustiers rêvant d’une société utopique. Avec comme producteur exécutif Michael Bay, la série a été créée par Jonathan E. Steinberg, à qui l’on doit la série Jericho, et Robert Levine. C’est une fiction basée sur le récit L’île au Trésor de Robert Louis Stevenson. On y croise des personnages ayant réellement existé mais elle ne se veut en aucun cas une série historique. Avant toute autre considération, on peut remarquer que, souvent, un bon générique augure une bonne série même si l’inverse n’est pas vrai. S’il devait y avoir un prix à décerner dans ce domaine, celui de Black Sails aurait de bonnes chances de l’emporter. C’est tout simplement une véritable œuvre d’art réalisée par le studio Imaginary Forces sur l’envolée musicale à base de vielle à roue de Bear « Battlestar Galactica » McCreary. Une petite merveille qui vous met immédiatement dans l’ambiance.

 

Toby Stephens-Black Sails-Starz Entertainment

Toby Stephens dans Black Sails – © Starz Entertainment

 

En ce qui concerne la série en elle-même, Black Sails demande un petit moment d’adaptation. Les deux premiers épisodes s’avèrent un peu lents, le temps de présenter les différents protagonistes, de dépeindre leur psychologie toute particulière, d’évoquer les enjeux et de comprendre qu’une bonne partie de cette première saison sera consacrée aux machinations du Capitaine Flint pour préparer une expédition afin de s’emparer d’un galion espagnol, l’Urca de Lima. Seulement voilà, notre bon capitaine est soupçonné par certains de ses hommes d’agir avant tout pour son propre compte. Et comme l’équipage des navires pirates forme une sorte de démocratie, son autorité est remise en question. Flint doit capturer l’Urca de Lima pour calmer la grogne, malheureusement il lui manque une page de son itinéraire, une page volée par un individu capturé par l’équipage au cours du premier épisode, John Silver. Parallèlement à cette intrigue principale, nous suivons de nombreux autres protagonistes dont Eleanor Guthrie, qui gère le trafic des marchandises à New Providence, Charles Vanes, un capitaine pirate qui a pour compagnons notables Jack Rackham et Anne Bonny, ou bien encore Miranda Barlow, la maîtresse secrète du capitaine Flint.

 

Navire-Black Sails - Starz Entertainment

Black Sails – © Starz Entertainment

 

Black Sails, c’est un peu comme un navire. Dès que le vent se prend dans les voiles, il file à toute allure. Et c’est ce qui se passe dès le troisième épisode. A partir de ce moment, impossible de décrocher tant l’histoire est palpitante et pleine de rebondissements. La vie quotidienne des pirates est retranscrite avec beaucoup de réalisme et, tout au long de l’intrigue, une foule de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres nous est présentée : du mystérieux Randell (Lawrence Joffre), un pirate cul de jatte apparemment simple d’esprit, au sympathique Billy Bones en passant par le réfléchi Mr Scott (Hakeem Kae-Kazim), le bras droit d’Eleanor, ou le redoutable Joshua, un pirate africain qui porte un dentier constitué de dents taillées en pointe pour terrifier ses adversaires. Mais ce sont avant tout les intrigues entre les personnages principaux qui s’avèrent passionnantes. C’est un univers de secrets, de tractations, de négociations, de trahisons, d’assassinats, de détournements, de vol et d’accommodements. Une vraie petite société qui, malgré son rêve d’idéal, en a tous les vices.

 

Black Sails- Hannah New-Starz Entertainment

Hannah New dans Black Sails – © Starz Entertainment

 

En tête de ces personnages principaux, le Capitaine Flint, brillamment interprété par Toby Stephens (bientôt à l’affiche de l’intrigant The Machine). Menacé de perdre sa place de capitaine, c’est un manipulateur qui a un rêve pour lequel il est prêt à tous les sacrifices même celui de ses plus proches amis. Sa relation avec Miranda Barlow (Louise Barnes), une noble anglaise, est au cœur du récit. Toujours en retrait, le rusé et aimable John Silver, dont les lecteurs de L’île au Trésor connaissent la véritable nature, est le parfait opportuniste qui, tel un serpent, s’infiltre au sein de l’équipage. L’acteur Luke Arnold nous sert une composition admirable qui souligne parfaitement l’esprit tortueux et potentiellement dangereux de ce personnage. Le quartier-maître Gates (l’excellent Mark Ryan), le seul ami de Flint, est également un élément fondamental de cette première saison. Déchiré entre sa fidélité à l’équipage et son amitié pour Flint, il joue un rôle essentiel dans le drame qui se noue tout au long du récit. Enfin, parmi les autres personnages marquants de Black Sails, impossible de ne pas citer Charles Vane, la capitaine du Ranger, un individu redoutable dont la seule faiblesse est l’amour qu’il éprouve pour Eleanor. L’acteur Zack McGowan lui confère une sauvagerie dormante mêlée à une extrême mélancolie qui en fait un des protagonistes les plus attachants de la série. Son quartier-maître, Jack Rackham, est tout en contraste. Elégant et distingué, intelligent et rusé, il est l’exact opposé de son capitaine. Toby Schmitz s’avère parfaitement à l’aise dans ce rôle.

 

Clara Paget dans Black Sails - Starz Entertainment

Clara Paget dans Black Sails – © Starz Entertainment

 

Mais chez les pirates, il n’y a pas que des hommes. Les femmes ne sont pas en reste dans cette société violente mais régie par des règles strictes. Et pour survivre, trois alternatives s’offrent à elles. On se comporte comme un homme à l’image de la redoutable Anne Bony, compagne de Rackham, jouée de manière magistrale par Clara Paget. Soit on use de ses charmes comme Max (Jessica Parker Kennedy), une prostituée rusée et ambitieuse. Ou bien encore, on tente de s’imposer comme le fait Eleanor Guthrie, fille du plus riche pourvoyeur du marché noir des Bahamas. C’est elle qui gère toutes les opérations des pirates à Nassau et la tâche n’est pas facile quand il faut en permanence tenir tête aux forbans. C’est la britannique Hannah New (bientôt à l’affiche de MALÉFIQUE) qui incarne cette femme à la fois forte et fragile, dont l’ambition peut causer la perte ou la gloire. A l’arrivée, Black Sails est une série passionnante, réalisée avec un très grand soin et qui nous offre également quelques combats, au nombre de trois, parfaitement maîtrisés mais à l’échelle de la télévision. Le dernier notamment, nous permet de découvrir la puissance de feu d’un man’o’war, une scène extraordinaire au cours de laquelle on ne peut s’empêcher de plaindre les malheureux qui encaissent les bordées de dizaines de canons de ces redoutables navires de guerre. La première saison a eu un beau succès auprès du public mais les critiques « spécialisées » sont partagées. Certaines, les plus nombreuses, qualifient cette série de « trésor » tandis que d’autres, une minorité, n’y voient qu’un « coffre vide ». Pour notre part, nous penchons plutôt vers le coffre plein d’or. Mais l’important, c’est qu’elle soit renouvelée pour une seconde saison de 10 épisodes.

 

 

  • Série américaine BLACK SAILS diffusée à partir du 25 Janvier 2014 sur Starz
  • Avec Toby Stephens, Hannah New, Luke Arnold, Jessica Parker Kennedy, Tom Hopper, Zach McGowan, Toby Schmitz, Clara Paget, Mark Ryan, Hakeem Kae-Kazim et Louise Barnes.
  • Créateurs : Jonathan E. Steinberg et Robert Levine
  • Première saison de 8 épisodes d’environ 50 minutes
  • Diffusion en France partir du 26 Janvier 2014 sur la chaîne OCS Max.

.

 

Commentaires

A la Une

Being the Ricardos : Amazon diffuse les premières images

Porté par Nicole Kidman et Javier Bardem, le prochain film d’Aaron Sorkin sur l’envers du décor de la série I… Lire la suite >>

La Folle Histoire du Monde : Mel Brooks annonce la suite de son film culte

Contre toute attente et quarante ans après la première, Mel Brooks et Hulu dévoilent la mise en préparation d’une Partie… Lire la suite >>

The Lost Daughter : Maggie Gyllenhaal fait ses débuts à la réalisation dans la première bande-annonce

Après une représentation mondiale remarquée au festival de Venise, Netflix dévoile les images du premier film de Maggie Gyllenhaal, attendu… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife : Une nouvelle bande-annonce avant la sortie

Suite à de nombreux reports, le troisième opus de la saga SOS Fantômes arrivera finalement le 1er décembre au cinéma…. Lire la suite >>

Les Monstres : Premier aperçu du casting

À l’approche d’Halloween, Rob Zombie partage une photo officielle de son prochain film adapté de la série des années 60… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 1 384 858 1 1 384 858
2 DUNE 275 234 4 2 468 407
3 BOITE NOIRE 100 553 5 970 224
4 BAC NORD 89 864 8 2 040 604
5 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 63 480 6 1 304 432
6 POURRIS GATES 53 173 4 395 431
7 EUGENIE GRANDET 46 891 2 117 041
8 TOUT S'EST BIEN PASSE 46 137 3 220 937
9 STILLWATER 42 298 3 272 181
10 TRALALA 41 732 1 41 732

Source: CBO Box office

Nos Podcasts