Vinyl - la série rock de HBO

Vinyl – la série rock de HBO

À l’occasion du lancement sur HBO de Vinyl, la nouvelle série phare de Martin Scorsese, Mick Jagger et Terence Winter, retour en images de CineChronicle sur la soirée de présentation du pilote, organisée par OCS et Canalsat au Palais de Tokyo, en compagnie de Philippe Manœuvre, rédacteur en chef de Rock & Folk, et Charlotte Blum, auteure de plusieurs ouvrages sur les séries.

 

 

 

Vinyl série - affiche OCS

Vinyl série – affiche OCS

Le 10 février au soir au Palais de Tokyo, OCS et Canalsat proposaient de découvrir l’épisode-pilote de 2 heures de VINYL, la nouvelle série événement, imaginée et coproduite par Martin Scorsese, Mick Jagger et Terence Winter. CineChronicle était présent pour capturer en vidéo et suspendre dans le temps cette soirée, en compagnie du rockeux dans l’âme Philippe Manœuvre, et Charlotte Blum, auteure notamment de SÉRIES une addiction planétaire. Ils évoquent l’approche de ce récit situé sur la scène musicale new-yorkaise des années 70, le rock aujourd’hui et la place de la musique dans les séries.

 

Vinyl sera diffusée tous les lundis soirs en US+24 sur OCS City, disponible dans les offres CANAL, dès ce 15 février. OCS propose en outre une soirée spéciale dès 20h50 avec la diffusion du pilote, suivi du documentaire Shine A Light, tous deux réalisés par Martin Scorsese. Au vu du pilote, VINYL a déjà toutes les qualités requises pour devenir l’une des plus grandes séries sur le rock jamais conçue. Non seulement elle marque les retrouvailles de Martin Scorsese avec d’une part Terence Winter (BOARDWALK EMPIRE, LE LOUP DE WALL STREET), et d’autre part Mick Jagger (Shine a Light), mais l’Italo-Américain est sans doute LE réalisateur idoine pour dépeindre toute cette effervescence musicale.

 

Cette série se définit un peu comme le point culminant de son travail, après ses documentaires sur Bob Dylan (No Direction Home, 2005), George Harrison (Living in the Material World, 2011) et les Stones. Le pilote pose rapidement les bases et donne le ton, se révélant comme Les Affranchis et Casino dans le monde de la musique. On reconnaît d’emblée la patte du cinéaste. Tout y est : la voix off, les flashbacks, le New York nocturne, le plein de hits, les travellings, la coke, le crime, le sang versé, la folie permanente et les accès de violence.  Le récit se déroule en outre en 1973, l’année de sortie de Mean Streets où Scorsese a commencé à donner de l’importance à la musique dans ses films. La reconstitution de cet univers dans l’Amérique de Nixon, située à une période charnière – à savoir au croisement des musiques punk, disco, hip-hop et new wave – reste crédible, prenante et immersive. Scorsese, Winter et Jagger semblent aussi pointilleux sur les décors, les accessoires, les costumes et l’atmosphère que le perfectionniste Matthew Weiner pour Mad Men.

 

Bobby Cannavale dans Vinyl - série HBO

Bobby Cannavale dans Vinyl – série HBO

 

Sexe, drogue et rock’n’roll prennent ainsi toute leur ampleur et enveloppe le personnage central, Richie Finestra, patron du label American Century Records, en phase d’être revendu à Polygram. On le découvre dès l’ouverture dans sa voiture, au bord de gouffre, attendant d’être livré de sa dose de came par le dealer du coin dans une ruelle sordide, avant d’être attiré le son d’un concert des New York Dolls. Dans une alternance de flashbacks, le récit retrace les quelques jours qui précèdent et suit la trajectoire de cet homme qui met tout en œuvre pour faire renaître sa maison de disque et trouver un nouveau son. Bobby Cannavale, qui avait raflé un Emmy Award pour sa prestation de Gyp Rosetti dans Boardwalk Empire, révèle une performance assez dingue, passant par toutes les phases émotionnelles et par tous les délires de ceux qu’il côtoie. Il nous immerge ainsi dans bouillonnement de ce business au cœur de la culture américaine.

 

Les personnages, qui gravitent autour de lui, parviennent quelque peu à trouver leur place, comme Ray Romano parfaitement méconnaissable dans le rôle d’un de ses associés, la jolie Juno Temple en assistante ambitieuse, ou encore Olivia Wilde – plus en retrait néanmoins -, qui incarne son épouse et ancienne actrice/mannequin calme et posée. Au casting, on peut aussi découvrir James Jagger (fils de Mick) en leader d’un groupe punk, après avoir joué entre autres dans le biopic Sex & Drugs & Rock’n’Roll de Mat Whitecross. On croise également le personnage du manager de Robert Plant, leader de Led Zeppelin, et bien d’autres. Dans la série, de nombreuses autres icônes du rock sont et seront dépeintes au fil des épisodes, comme Lou Reed, Elvis, Little Richard, Otis Redding ou encore feu David Bowie, qui nous a quitté le 10 janvier à l’âge de 69 ans, dans sa période Diamond Dogs (son 8e album, 1974).

 

Rappelons que l’idée de Vinyl émane de Mick Jagger qui avait d’abord envisagé ce projet au cinéma, avant de se transformer, grâce à HBO, en une série palpitante de dix épisodes qui devrait nous enivrer de ses meilleurs tubes rock des 40 dernières années. C’est ce qui fait toute la force du petit écran et de ce pilote signé par Martin Scorsese, lauréat d’un Emmy Award pour celui de Boardwalk Empire, qui laissera sa place à d’autres réalisateurs pour les épisodes à suivre.

 

Découvrez notre reportage sur la soirée de présentation du pilote, organisée par OCS et Canalsat au Palais de Tokyo.

.

.

Commentaires

A la Une

David Fincher prépare un prequel à Chinatown pour Netflix

Le réalisateur David Fincher, à l’origine des shows Mindhunter et House of Cards, s’associe au légendaire scénariste Robert Towne pour le… Lire la suite >>

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 J'ACCUSE 501 228 1 501 228
2 LE MANS 66 402 917 1 402 917
3 LA BELLE EPOQUE 301 927 2 867 356
4 HORS NORMES 237 055 4 1 766 186
5 JOKER 214 963 6 5 289 128
6 COUNTDOWN 151 196 1 151 196
7 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 131 970 5 2 534 381
8 ABOMINABLE 120 298 4 1 757 859
9 MIDWAY 104 749 2 342 818
10 RETOUR A ZOMBIELAND 72 263 3 531 019

Source: CBO Box office

Nos Podcasts