Love, Simon de Greg Berlanti : critique

Publié par Erica Farges le 25 juin 2018

Synopsis : On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore et entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay et il ne connaît pas l’identité de son premier coup de cœur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.

♥♥♥♥♥

 

Love Simon - affiche

Love, Simon – affiche

C’est avec cette adaptation du roman Simon Vs. The Homo Sapiens Agenda de Becky Albertalli que Greg Berlanti revient au cinéma. Le réalisateur de Le Club des cœurs brisés et Bébé mode d’emploi a été absent du grand écran ces dernières années afin de se consacrer aux séries (Flash, Supergirl, Legends of Tomorrow, Titans…). Pour son retour, il réalise une comédie familiale au casting alléchant. Nick Robinson, qui interprète Simon Spier, possède déjà une carrière artistique émergente (Jurassic World, Being Charlie, The Kings of Summer). Quant aux autres membres de la famille Spier, on retrouve Jennifer Garner et Josh Duhamel (les parents) et Talitha Bateman (la petite sœur de Simon), vue dans La 5e Vague aux côtés de Nick Robinson. Mais c’est surtout la présence de Katherine Langford en tant qu’amie d’enfance du protagoniste, qui retient l’attention. L’actrice australienne, connue pour être Hannah Baker dans la série 13 Reasons Why de Netflix, montre qu’elle est capable d’incarner une jeune fille enjouée et lumineuse à l’opposé de son rôle habituel de lycéenne sombre. Love, Simon est centré sur un protagoniste homosexuel qui fait face à son coming out. Les adolescents LGBT ont de plus en plus la part belle dans les productions hollywoodiennes et les séries grand public, comme le confirment les succès de Call Me by Your Name et de Come As You Are (prochainement à l’affiche française).

 

Love Simon

Love, Simon

 

Une tendance qui donne l’occasion à Greg Berlanti de traiter l’altersexualité à l’écran en ciblant des spectateurs très jeunes. Pas seulement grâce au cinéma, mais aussi à travers le petit écran. Il est actuellement sur un projet d’adaptation en série d’un roman jeunesse mettant en scène un héros bisexuel. Rappelons que son premier long-métrage, Le Club des cœurs brisés, suivait une bande d’amis homosexuels à Los Angeles. Intentions sincères du réalisateur ou simple stratégie marketing de la part des grands studios américains pour renvoyer une image de tolérance ? Ces derniers temps, beaucoup de campagnes de communication érigent des œuvres audiovisuelles en symbole d’une communauté spécifique, insistant sur le fait que le réalisateur et/ou l’équipe technique font partie de ce groupe social. Bien que Love, Simon affiche une volonté novatrice et progressiste, tous les ingrédients du teen movie commercial actuel y sont présents : vie lycéenne dans une high school idyllique, banlieue tout droit sortie d’un flyer immobilier, personnages tellement parfaits qu’ils en deviennent irréalistes, omniprésence des réseaux sociaux, bande-son composée de musiques vintage, esthétique faussement alternative.

 

À défaut de se distinguer par son originalité, Love, Simon parvient à manier ces codes de manière assez agréable avec un humour simple mais efficace et plutôt plaisante à regarder. Ce qui en fait une romance adolescente feel good où légèreté et bonne humeur sont au rendez-vous.

 

Erica Farges

 

 

 

  • LOVE, SIMON
  • Sortie salles : 27 juin 2018
  • Réalisation : Greg Berlanti
  • Avec : Nick Robinson, Katherine Langford, Jennifer Garner, Josh Duhamel, Alexandra Shipp, Logan Miller, Jorge Lendeborg Jr., Tony Hale, Keiynan Lonsdale, Joey Pollari, Talitha Bateman, Miles Heizer
  • Scénario : Elizabeth Berger et Isaac Aptaker
  • Production : Wyck Godfrey, Marty Bowen, Pouya Shahbazian, Isaac Klausner
  • Photographie : John Guleserian
  • Montage : Harry Jierjian
  • Décors : Aaron Osborne
  • Costumes : Eric Daman
  • Musique : Rob Simonsen
  • Distribution : Twentieth Century Fox France
  • Durée : 1h50

 

Commentaires

A la Une

The Toxic Avenger : un reboot dirigé par Macon Blair

The Toxic Avenger, comédie horrifique réalisée par Lloyd Kaufman et Michael Herz en 1984, va connaître un reboot développé par… Lire la suite >>

Anya Taylor-Joy, star de The Queen’s Gambit pour Netflix

La star montante Anya Taylor-Joy tiendra le rôle principal, une prodige des échecs, dans The Queen’s Gambit, une mini-série Netflix… Lire la suite >>

John David Washington dans le prochain film de Christopher Nolan

Pour son prochain film dont les détails sont tenus secrets, Christopher Nolan a fait appel au protagoniste de BlackKklansman. L’acteur John David… Lire la suite >>

Hans Zimmer composera la bande originale de Dune 

Hans Zimmer, à qui l’on doit les musiques d’Interstellar, Inception ou encore The Dark Knight, composera la bande originale du remake de… Lire la suite >>

Festival Cinélatino : tout le programme des 31e Rencontres de Toulouse

Du 22 au 31 mars se tiendront à Toulouse les 31e Rencontres du Festival Cinélatino. Au programme de la compétition,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CAPTAIN MARVEL 882 443 2 2 137 071
2 REBELLES 422 241 1 422 241
3 DRAGON BALL SUPER - BROLY 400 105 1 400 105
4 MON BEBE 361 898 1 361 898
5 QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU ? 290 196 7 6 445 094
6 LE MYSTERE HENRI PICK 264 858 2 627 790
7 LE CHANT DU LOUP 213 789 4 1 244 840
8 ESCAPE GAME 196 840 3 681 256
9 MA VIE AVEC JOHN F. DONOVAN 186 109 1 186 109
10 GREEN BOOK SUR LES ROUTES DU SUD 153 914 8 1 761 746

Source: CBO Box office

Nos Podcasts