L’Ombre d’Emily de Paul Feig : critique

Publié par Erica Farges le 27 septembre 2018

Synopsis : Stephanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily.

♥♥♥♥♥

 

lombre demily - affiche

L’Ombre d’Emily – affiche

L’Ombre d’Emily est l’adaptation du roman Disparue de Darcey Bell. Porté à l’écran par Paul Feig (Mes meilleures amies, Spy, le remake SOS Fantômes), également producteur de Freaks and Geeks, le cinéaste reprend à sa façon cette œuvre littéraire sombre et machiavélique. L’intrigue d’origine, qui avait tout pour engendrer un film à suspense lambda, donne finalement lieu à un thriller comique, hybride et moderne. Dans un décor de petite ville parfaite du Connecticut, deux mères de famille, totalement opposées en apparence, deviennent très vite amies proches, mais la disparition d’Emily (Blake Lively) révèle des facettes inconnues de leurs personnalités et de leur entourage. Les héroïnes sont interprétées par des actrices qui ont bien évolué depuis leurs débuts : Blake Lively, devenue mondialement célèbre grâce à son rôle de Serena Van Der Woodsen dans Gossip Girl, et Anna Kendrick, la petite sœur de Scott Pilgrim. La première offre une parodie parfaite de la businesswoman fatale aux multiples visages, tandis que la seconde donne remarquablement du relief et de l’ambiguïté à son personnage de femme au foyer tout en restant dans le registre de la comédie. Divers ressorts propres au thriller sont détournés avec un humour noir et un ton décalé en reprenant des thématiques à succès de ces dernières années. Effectivement, à l’instar de Gone Girl et de La Fille du train, il s’agit de résoudre un mystère autour d’une femme disparue.

 

Anna Kendrick et Blake Lively - lombredemily

Anna Kendrick et Blake Lively – L’Ombre d’Emily

 

Dès la première séquence qui introduit Stephanie (Anna Kendrick) par un vlog, la nouvelle réalisation de Paul Feig rappelle aussi Searching – Portée disparue, sorti dans les salles françaises deux semaines plus tôt. Surtout à travers la chaîne de Stephanie, qui dans le livre est une blogueuse classique, l’esthétique étaye souvent le script de Jessica Sharzer (American Horror Story, Nerve) mettant en avant l’importance que peuvent actuellement prendre les réseaux sociaux dans la résolution d’une enquête policière.

 

La scène d’ouverture laisse place à une rétrospective au cours de laquelle la relation entre les deux protagonistes s’établit afin de mener les spectateurs jusqu’à la disparition d’Emily, pour ensuite introduire l’énigme dans le récit. Malgré quelques faiblesses scénaristiques, comme des longueurs inutiles où s’enchaînent d’un coup plusieurs révélations de manière trop intempestive, l’ensemble reste néanmoins harmonieux, original et agréable à regarder. La photographie de John Schwartzman (The Amazing Spider-Man, Jurassic World), nommé aux Oscars pour son travail sur Pur Sang, la légende de Seabiscuit et parenté à une certaine famille Coppola, mêle l’ultramoderne à des références rétro-vintage, offrant ainsi plusieurs pépites visuelles plutôt innovantes. Le directeur photo dit s’être inspiré de l’univers de Blue Velvet pour l’image.

 

L’Ombre d’Emily est audacieux dans sa mise en scène, sa narration et sa bande originale, composée en grande partie par des morceaux de chanteurs francophones, choix osé pour une production commerciale américaine. S’il reprend un sujet déjà vu maintes fois,, Paul Feig parvient à poser son empreinte personnelle sur ce thriller parodique gentiment cynique et hyperstylisé. 

 

 

 

  • L’OMBRE D’EMILY (A Simple Favor)
  • Sortie salles : 26 septembre 2018
  • Réalisation : Paul Feig
  • Avec : Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding, Andrew Rannells, Ian Ho, Joshua Satine, Linda Cardellini, Rupert Friend, Jean Smart, Eric Johnson, Dustin Milligan, Bashir Salahuddin
  • Scénario : Jessica Sharzer
  • Production : Paul Feig et Jessie Henderson
  • Photographie : John Schwartzman
  • Montage : Brent White
  • Décors : Patricia Larman
  • Costumes : Renee Ehrlich Kalfus
  • Musique : Theodore Shapiro
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1h57

 

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JOKER 775 730 4 4 610 618
2 ABOMINABLE 584 706 2 1 375 119
3 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 553 516 3 2 107 190
4 HORS NORMES 527 710 2 1 146 485
5 RETOUR A ZOMBIELAND 296 972 1 296 972
6 MON CHIEN STUPIDE 290 256 1 290 256
7 TERMINATOR : DARK FATE 273 944 2 723 397
8 DONNE-MOI DES AILES 217 574 4 1 135 766
9 AU NOM DE LA TERRE 161 112 6 1 737 740
10 DOCTOR SLEEP 147 991 1 147 991

Source: CBO Box office

Nos Podcasts